Darla Créatrice

22 avril 2019

Tout savoir sur la pierre de lave.

PIERRE DE LAVE

Depuis la nuit des temps, nous restons tous émerveillés et terrifiés devant l'activité d'un volcan.... Quoi de plus hypnotisant que la colère de la terre quand elle allie le feu et la puissance pour nous montrer son pouvoir.... Il n'y a pas un endroit sur terre ou sous les eaux qui soit épargné par l'activité de la croûte terrestre... Malgré la destruction que de telles colères apportent, il y a le renouveau qui arrive et la naissance de l'une des pierres les plus bénéfiques, la pierre de lave. De la nuit des temps à aujourd'hui, elle nous a accompagné partout dans le monde pour de multiples utilisations.

 

PIERRE DE LAVE 2

 

Depuis que l'homme est apparu sur Terre, il a toujours vu les éruptions volcaniques comme le symbole de la colère divine ou l'action de forces surnaturelles donnant ainsi naissance à de nombreux mythes et légendes. Les peuples anciens se servaient de la pierre de lave, également connu sous le nom de basalte, pour lutter contre les envoûteurs mais également dans les exorcisme pour apporter protection et force. Cette pierre extrêmement dure est répandue dans le monde; on en trouve notamment en Auvergne, en Italie, à Bali, en Islande, au Mont Sainte-Hélène aux Etats-Unis, à Hawaï où très récemment le Kilauea a semer la destruction pendant de longues semaines, dans certains pays Africains, etc... Cette pierre est le résultat de l'éruption, ou de l'explosion d'un volcan, quand le magma se solidifie rapidement au contact de l'eau, de l'air ou de la terre. Sa répartition est extrêmement importante puisqu'elle compose en grande partie la croûte terrestre, sur terre ou au fond des océans. C'est une pierre extrêmement dure dont la couleur peut aller du gris clair au noir anthracite en passant par le rougeâtre. C'est la composition de la pierre qui est à l'origine de sa couleur. Elle a connu une immense expansion dans son utilisation durant le Moyen-Age que ce soit dans le mortier, la construction de bâtiments comme pour la cathédrale ou la fontaine d'Amboise à Clermont-Ferrant où la pierre de lave de Volvic a été utilisée. On l'emploi également pour la décoration, dans certains fours mais également au niveau des bijoux où les perles de pierre de lave sont surtout utilisées en bracelets, seules ou avec d'autres pierres semi-précieuses.

 

PIERRE DE LAVE 3

 

La pierre de lave a de nombreuses propriétés assez surprenantes car c'est une roche chargée par les énergies de la Terre. Sa compistion varie suivant le volcan qui la rejette, selon qu'il est effusif ou explosif, et le type de lave. En effet, sa roche contient tout à la fois la puissance et l'énergie du feu puisqu'il est à la base de la naissance de cette pierre. De plus, on la connaît sous le nom de pierre de lave mais également sous le nom de basalte ou de pierre de l'inconscient. Trouvant sa naissance dans la colère de la Terre, elle possède des vibrations énergétiques puissantes et uniques faisant de cette roche une pierre stimulante sur bien des points. Venant de la remonté du magma liquide se trouvant au centre de la Terre, soit avec l'éruption ou soit avec l'explosion du volcan, c'est une très forte roche d'enracinement permettant de se lier profondément à la Terre et à ses racines. Pour l'entretenir, il faut la baigner plusieurs heures durant dans de l'eau distillée légèrement salée et la recharger au soleil, idéalement posée sur un amas de cristaux, du quartz par exemple. En fait, cette roche, bien qu'apparu sous la colère, est une pierre de joie et d'apaisement prouvant que le plus sombre de la Terre peut donner naissance à l'une des roches les plus bénéfiques et apaisantes. Elle apporte son aide sur le plan moral, physique, spirituel, énergétique et ésotérique ce qui fait d'elle une pierre bienfaitrice sur beaucoup de plans. C'est une des roche les plus utilisée en lythothérapie car c'est une pierre chaude permettant de répartir en douceur, et de façon constante une chaleur douce.

 

PIERRE DE LAVE 5

 

Cette roche possède de nombreuses vertus. Tout d'abord, elle permet de détendre l'ensemble du corps en remédiant aux tensions musculaires mais également nerveuses que l'on peut avoir sans le savoir. Elle sert également à la revitalisation des organes et au renforcement de tout l'organisme de par les minéraux qu'elle contient. De sa naissance violente, elle possède un très fort magnétisme dû à son pouvoir tellurique issue de la Terre Mère, Gaïa, en faisant ainsi une puissante pierre de protection de la personne. Elle donne force et courage pour affronter les épreuves de la vie passée mais également présente, jour après jour. En effet, elle permet une reconstruction physique en permettant de se remettre des traumatismes du passés mais également de calmer les fortes émotions négatives telle que la colère. Tout ceci favorise la connaissance soi en permettant d'éliminer les barrières inconscientes que l'on peut avoir en soi. C'est également une pierre d'entrainement car elle apporte force et stabilité en enracinant la personne à la Terre et à ses racines. La pierre de lave permet enfin de libérer les chakras racine, sacré et solaire. Porter un bracelet de pierre de lave permet donc, jour après jour, de ressentir ses bienfaits.

 

PIERRE DE LAVE 6

 

Comme vous pouvez le voir, la pierre de lave est une pierre de bienfaits. Si elle nous accompagne depuis la nuit des temps, c'est afin de profiter des bienfaits de la fureur de la Terre mère, Gaïa... Cette roche venue du coeur même de la Terre apporte beaucoup de bienfaits, quelque soit son utilisation en répandant une douce chaleur continue ou en nous protégeant de nos colères et en réparant les traumatismes passés... Une telle roche devrait avoir sa place dans chaque foyer, vous ne croyez-pas ? Surtout que l'on peut l'utiliser en construction, en objet de décoration, dans un four ou comme bracelet pour sublimer une tenue et profiter de ses bienfaits chaque jours.

 


08 avril 2019

La chaîne de cheville, un bijou à message ou pas ?

CHAINE DE CHEVILLE5

Les beaux jours vont revenir et certains bijoux vont revenir en force, comme le bracelet de cheville ou la bague d'orteil. En effet, plus on montre son corps, plus on ajoute des bijoux pour l'embellir. Toutefois, il faut avouer que le bracelet de cheville, bien que de plus en plus répandu à travers le monde, n'est pas anodin et certaines personnes lui donne certaines significations suivant le côté où on le porte. Je vous propose donc de découvrir son histoire et d'y voir ainsi un peu plus clair pour ne pas se priver du plaisir d'arborer ce bijou si élégant durant les beaux jours mais que l'on peut également porter en hiver de manière plus épisodique lors d'une soirée par exemple....

 

CHAINE DE CHEVILLE

 

Les tout premiers bracelets que l'on a retrouvé se trouvent en Mésopotamie, durant l'époque Sumérienne 2000 ans avant Jésus-Christ. Ils sont alors en or ou en argent massif et permettent ainsi de donner un aperçu de la richesse du mari. A Alesida, en Espagne, on a retrouvé des bracelets de chevilles datant de la période des Tumulus, qui se situe de 1600 à 1200 avant Jésus-Christ. Autour du Danube, dans l'avant-pays des Alpes jusqu'au Rhin et autour du Rhône, pendant la période de l'age du bronze, on a également retrouvé ces bijoux de chevilles qui étaient donc des parures de beauté pour les femmes tout comme les bracelets portés aux bras ou aux poignets. Avec le développement de la route de la Soie, on découvre que le bracelet de cheville, ou chevilllère, existe également dans d'autres civilisations, comme la Perse où l'on en retrouve  représentant des animaux comme le bouquetin qui devient courant en 700 avant Jésus-Christ. On découvre même qu'en Chine, non seulement les femmes subissaient la torture des petits pieds, critère d'élégance et de féminité, que l'on associait au port de chevillère à chaque cheville retenus par une chaîne, obligeant ainsi la femme à faire de petits pas; ces bijoux s'ornent de pierres comme le lapis-lazuli, l'agate ou le jade. Quant aux enfants, ils portent des bracelets ornés de grelots qui permettent d'éloigner les mauvais esprits. C'est au XXème siècle, que la mode arrive aux Etats-Unis et, durant la période hippie, les chevillères sont fait en cuir et s'ornent parfois de breloques, de pierres ou de perles.

 

CHAINE DE CHEVILLE4

 

En Inde, les chevillères vont souvent par deux, souvenir d'une époque où une chaîne reliait les deux bracelets, obligeant la femme a faire de petits pas et donc, d'avoir une démarche plus jolie en faisant de petits pas. Les femmes du Rajasthani ont commencées à porter des bracelets les plus lourds du monde fabriqués en or ou en argent massif. C'était alors une preuve de courage tout autant qu'un signe d'appartenance à une tribu. Ils s'ornaient souvent de pierres fines et d'incrustations. Une particularité important dans ces chevillères, c'est qu'elles sont associées à une bague d'orteil faisant ainsi de magnifiques ornements qui demeurent toutefois relativement lourds rendant parfois la marche difficile. En effet, ces bijoux font parti de la tenue de la mariée, accompagnant le sari traditionnel, et ne seront enlevés qu'en cas de veuvage de la femme. Ces bijoux lourds sont toutefois abandonnés dans les villes mais restent très présents dans les villages ruraux. Un des récits Talmoul, le Cliappatikaram, l'histoire du bracelet de cheville, raconte d'ailleurs la légende d'un homme condamné par un vendeur corrompu qui l'a accusé du vol du bracelet de cheville d'une princesse; ce conte contient les descriptions très précise de ces fameux bracelets.

 

CHAINE DE CHEVILLE3

 

En Egypte, le port des chevillères remonte à la période prédynastique; ils sont alors représentatifs du statut social de la femme qui les porte suivant le métal et les ornements qui les composent. En effet, de simples bracelets en fer avec des charms, de petites breloques, en coquillages aux chevillères en or ou argent massif ornés de pierres semi-précieuses. On les désigne sous le nom de Menefret, ajoutant un préfixe différent suivant s'ils se portent aux bras, aux poignets ou aux chevilles. Entre la IVème et VIème dynastie, ces bijoux se font en perles; on en a d'ailleurs retrouvés dans les tombes de Kagemni, Ti et Akh-Hotp. Les Menefret sont également les ornements des danseuses durant leur spectacle mais également les attibuts des prostituées. En effet, à cette période, les femmes aux moeurs légères devaient s'habiller en homme et ne pouvait donc porter les kalkal, bracelets de cheville reliés à une bague d'orteil, et des onguents pour accentuer leur féminité; ceci permettait donc de les différencier des autres femmes. Durant le XXème siècle, les Egyptiennes, surtout à Alexandrie,  continuaient à porter ces bracelets, surtout avec le vêtement traditionnel. De nos jour, seules les danseuses les portent encore en public alors qu'il sont uniquement portés dans le privé par les autres femmes car c'est devenu un signe de dépravation.

 

CHAINE DE CHEVILLE2

 

Comme on peut le voir, les bracelets de cheville sont portés partout à travers le monde; comme en Afrique pendant les mariages et les funérailles. Ils sont encore, dans certains pays, une démonstration du statut social de la femme; plus ou moins lourds, avec fermoirs ou soudés autour de la cheville, ils sont différents suivant les pays. Toutefois, on donne encore une connotation sexuelle à ce bijou suivant si on le porte à droite ou à gauche; en effet, pour certaines personnes le porter à la cheville droite signifie que l'on appartient à un homme, un reste de l'image de la prostituée Egyptienne, ou que l'on cherche une aventure hétérosexuelle puisqu'à la cheville gauche ce serait la recherche d'une aventure homosexuelle... Quoi qu'il en soit, que ce soit une simple chaînette ou quelque chose d'un peu plus imposant, la chevillère conserve son symbole de beauté et de séduction surtout si on le porte pied nu....

01 avril 2019

Tout savoir sur le camée !

DSC03200

Qui n'a pas le souvenir d'une grand-mère portant un ras cou ou une chaîne avec un pendentif représentant le profil très fin et détaillé d'une femme ? Le camée est souvent lié à ça dans nos souvenirs... Je me souviens avoir passé des heures à regardé celui de ma grand-mère tellement je trouvais le visage magnifique tant en finesse que dans les détails des cheveux en me demandant qui était cette femme si belle qui avait servi de modèle à ce bijou... Mais savez-vous d'où vient le camée et comment en reconnaître un vrai ? Je vais tout vous dire et ainsi, vous pourrez encore mieux apprécier ce merveilleux bijou qui continue à nous accompagner...

 

CAMEE

 

Tout d'abord, savez-vous ce qu'est le glyptique ?. C'est l'art de tailler la pierre. Si on taille en creux, c'est l'intaille et si l'on sculpte en relief, c'est le camée; la mort d'Henri IV provoque d'ailleurs l'arrêt de l'encouragement pour cet art qui trouve son point culminant sous Madame de Pompadour. On le taille souvent dans de l'agate, ou dans la sardoine, comportant plusieurs teintes superposées pour obtenir une magnifique polychromie naturelle. Toutefois, on peut également les tailler dans des pierres dures monochromes comme la calcédoine, l'onyx, l'améthyste. On a également retrouvé des camée sculptés dans la nacre, l'ivoire, l'os, la cornaline, l'ambre, le jais, la sardonite ou la malachite. On en trouve également fait en porcelaine, dans ce cas, le camée est peint. Ce n'est qu'à partir du XIXème siècle que l'on a commencé à travailler les coquillages pour en faire des camées. Depuis le XVIIème siècle, on peut faire une insertion d'un médaillon de pâte céramique moulée et ciselée dans du cristal ou procéder à une gravure à roue, ou avec de l'acide sur les couches d'un verre multicolore qui est le symbole des grands verriers de l'Art Moderne ou de l'Art Déco.

 

CAM2E2

 

La taille des premiers camées remonte à plus de 4 000 ans avant Jésus Christ. En Mésopotamie, on se sert de cette sculpture en relief sur des bagues pour en faire des sceaux. On le découvre dans la Grèce antique, au IVème siècle représentant alors des scènes mythologiques ou des divinités. Les Romains le mirent à l'ordre du jour en le déclinant de multiples façons comme en collier, boucles d'oreilles, bagues, mais également dans des objets plus importants comme des vases par exemple. On utilise alors énormément les profils féminins car ils sont le symbole de l'éternelle légèreté. Jusqu'au XVIIIème siècle, on les décrit sous le terme de Camaïeux, qui est dérivé de l'italien Cameo; le terme camée ne viendra qu'à la IVème croisade avec le sac de Constantinople le 12 avril 1204, c'était alors considéré comme des joyaux par l'Occident. D'ailleurs, les inventaires royaux contiennent énormément de camées enchâssés dans des montures médiévales. Que ce soit la Renaissance, l'Ancien Régime ou le XIXème siècle, ce bijou a toujours été mis en avant avec, notamment, le "Retour à l'Antique" qui caractérise ces périodes que ce soit sous la forme d'objets de décoration ou de bijoux.

 

CAMEE3

 

La renommée des camées n'étant plus à faire,  ni parler de leur pouvoir rétro, une multitude de faux camées a fait son apparition comme ceux en résine, créé au laser, en pâte polymère ou en porcelaine froide par exemple. Si vous désirez acquérir un authentique camée, il vous faut connaître certaines petites choses. A Naples, on a depuis plusieurs années fait des camées en coquillages. Afin de les différencier des camées en pierre en pierre dure, vous pouvez commencez par regarder le dos. En effet, si le bijou n'est pas monté avec un support à cabochon, celui en pierre dure aura un dos plat alors que celui en coquillage, aura un dos arrondi, comme celui d'un coquillage. Si le camée est enchâssé, essayez d'enfoncer la pointe d'une aiguille fine , la pointe ne s'enfoncera pas dans la pierre dure. De plus, la profondeur et la tonalité des couleurs , strates blanches et roses, ne sera pas la même avec un coquillage sculpté. Vous pouvez également vous trouver en face d'un camée qui sera collé sur une pierre dure. De même, regardez bien la direction où regarde le profil, le véritable camée est tournée vers la droite alors que, de nos jours, la tendance est plutôt un profil vers la gauche ou de face. Si le bijou est en pierre, il sera froid beaucoup plus longtemps dans la main que s'il est en résine par exemple. Un camée a aussi des traits fins, et l'on peut d'ailleurs en dater la période suivant la forme du nez : pendant la période victorienne, le nez est très droit, et orne les bijoux tant des femmes que des hommes avec des motifs mythologiques, bibliques et floraux.; avant le XVIIIème siècle, le profil portait le nez romain. De nos jours, le nez du camée est plutôt contemporain, on pourrait le qualifier de "mignon". AU milieux du XIXème siècle, on le présente entouré d'or ciselé, de pierres précieuses, de perles et même de diamants.

 

DSC03199

 

Comme vous pouvez le voir, le camée continue de séduire que ce soit en collier ou en bracelet. De nos jours, le camée n'est plus seulement le profil d'une femme mais par exemple un squelette de femme pour une gothique, la représentation d'une rose ou d'un animal... En ce qui concerne les visages, vous avez un large choix allant du fameux visage féminin jusqu'aux personnes célèbres; de quoi satisfaire à toutes les envies et permettre ainsi à chacun de trouver son bonheur.  En fait, on porte le camée qui nous ressemble le plus, celui avec lequel on a le plus d'affinité. Alors, quel camée allez-vous porter pour embellir vos tenues et charmer votre entourage ?

Posté par Bijouxdarlaxav à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 mars 2019

L'histoire d'un bijoux de A à Z

HISTOIRE D UNE CRETAION5

Quand on est séduit par un bijou dans une boutique, sur un marché ou sur internet, on ne se pose jamais la question de savoir ce qui lui a donné naissance... On le voit et on a un coup de coeur... C'est celui qui nous parle, celui que l'on veut plus que tout mais il a souvent une longue histoire derrière lui. Il vient de l'esprit de son créateur, de son imagination et il a été pensé, imaginé avant d'être présenté... Je vous propose aujourd'hui de découvrir tout ce qu'on ne vous montre pas sur la création d'un bijou....

 

HISTOIRE D UNE CRETAION4

 

Personnellement, je ne planifie rien. Je suis une personne qui travaille à l'instinct pour mes créations, ce qui n'est pas toujours évident, je le reconnais. Mes goûts sont éclectiques, ce qui, je le reconnais tout à fait, ne facilite pas les choses. Je vais alors chercher mes feuilles blanches, mon critérium, ma gomme, mes crayons de couleurs ou mes feutres et je me pose. Je ne m'installe pas toujours à mon bureau mais à l'endroit où je me sens le mieux à cet instant précis comme sur le balcon ou sur le canapé. Les idées arrivent alors, je les ai souvent en tête depuis un moment déjà; je les ai laissés mûrir dans un petit coin de mon cerveau sans cesse en ébullition avant de m'installer enfin pour les coucher sur le papier. En effet, j'ai remarqué que je travaille mieux quand je ne cherche pas à les dessiner tout de suite.

Donc, une fois que tout est prêt, je commence à crayonner mes idées. Je couche alors sur la feuille une parure complète allant du collier à la bague, en passant par le bracelet et les boucles d'oreilles.N'étant pas très douée en dessin, j'ai parfois du mal à rendre l'idée telle que je l'imagine alors je simplifie au mieux et j'ajoute la légende. Ainsi, je sais les matières que je vais utiliser ainsi que les couleurs. Je m'y reprends souvent à plusieurs reprises pour obtenir vraiment la création que j'imagine, c'est aussi un moyen de vraiment me l'approprier et la concrétiser en voyant le résultat final que les bijoux doivent avoir. Les couleurs viennent se poser sur la feuille et le crayonnage disparaît jusqu'à devenir le dessin définitif qui sera la base concrète des bijoux voulus.

 

HISTOIRE D UNE CRETAION3

 

Avec mon croquis, je m'installe à mon bureau et je commence à poser les matériaux qui me seront nécessaires pour donner vie à ces créations. Je cherche alors parmi les matériaux prévus et je sélectionne ceux qui s'accordent le mieux. Je commence par vérifier les accords de couleur, la taille des chaînes ou fils d'alu, je m'accorde donc la possibilité de faire les derniers changements en terme de matière ou de couleur. D'instinct, je n'aime pas les choses lourdes ou trop chargées et, comme le commun des mortels, je crée en fonction de mes goûts donc je cherche toujours le moyen de faire des choses assez fines. Du côté des couleurs, je regarde si un dégradé ou un ton plus clair ne convient pas mieux, n'attire pas mieux la lumière, ce qui m'amène souvent à prendre une couleur de base et à la travailler pour arriver à ce que j'imagine, surtout quand je travaille la pâte polymère. En ce qui concerne les fils d'alu, j'aime travailler les fils travaillés, un moyen d'apporter de la texture et donc un rendu différent. Quand le fil d'alu est la base de la création, j'aime travailler avec deux fils, l'un uni et l'autre texturé pour avoir un plus beau rendu.

En ce qui concerne les outils et les apprêts, je les prépare également en avance afin de n'avoir plus que le travail des matières à faire. Je me sers de formes, de lames, de pinces, de pochoirs, de colle à bijoux et de vernis ou de résine. Tout est posé sur mon bureau quand je prévois la réalisation car je déteste devoir chercher quelque chose pendant que je suis en train de travailler les matières. Comme je prépare le tapis de travail sur lequel je vais crée, comme le tapis de silicone ou la plaque de verre. Agir comme ça me permet de me vider l'esprit et de me mettre en condition pour passer à la création en elle-même et de donner vie à mon dessin.

 

HISTOIRE D UNE CRETAION

 

Vient le moment de la création proprement dite, le moment où les doigts vont donner vie à ce qui est sur le dessin et dans mon esprit. C'est l'étape que j'adore et que je redoute également car on ne sait jamais réellement ce qui va en sortir. En effet, en créant, une nouvelle idée peut survenir et embellir ce que l'on fait ou, au contraire, tout détruire... Je m'applique à rendre le dessin réel mais c'est aussi le moment où je remarque si quelque chose ne va pas, comme la taille d'une perle ou la proportion de l'objet central. En effet, on peut avoir quelque chose de beau sur le papier mais qui n'aura pas le même rendu une fois réalisé... C'est l'étape qui permet les erreurs et l'amélioration, celle où je travaille mon idée une ultime fois. Je ne compte plus le temps passé à refaire une forme, un dessin, à décider si je dois ciseler ou jouer avec de la poudre sur les reliefs.

J'avoue que c'est le moment que j'apprécie le plus dans toutes les étapes de la création.Celle où je suis en contact direct avec les matières, où je touche concrètement ce que je veux voir naître sous mes doigts. J'y trouve la paix et le sérénité alors que le bijoux naît sous mes doigts, un bien-être et une certaine fierté de pouvoir donner vie à un dessin... De voir apparaître quelque chose né de mon imaginaire... A cet étape, j'oublie le temps qui passe, j'oublie ce qui m'entoure; c'est un excellent moyen de me vider la tête et de n'être concentrée que sur les matières et ce qu'elles vont devenir.

 

HISTOIRE D UNE CRETAION5

 

La dernière étape avant que le bijoux ne soit mis en ligne ou sur l'étal du marché, c'est le montage des pièces. Celui où l'on assemble tous les éléments pour que l'ensemble devienne un collier ou une bague. Ca ne demande pas beaucoup de temps en général puisque ce n'est que de l'assemblage mais c'est aussi le dernier moment où le bijou ne fait que de m'appartenir. Une fois qu'il est monté, c'est le moment des photos qui vont le montrer à tous, faire que ce qui est né de mon imagination soit vu et proposé à la vente. 

Les photos demandent un bon éclairage mais également un bon décor qui mettra la création en valeur. Au fil du temps, j'apprends à maîtriser la photo car, comme pour la création de bijoux, j'aime que les photos ne soient pas surchargées mais plutôt simples et comprenant juste l'essentiel. j'aime les fonds neutres entre autre... Enfin, je fais la fiche produit qui met le bijou en vente sur ma boutique en ligne et je crée les publicités qui seront diffusées sur Facebook, Twitter, Pinterest, et Instagram... 

 

BAGUE ROSE ETERNELLE3

 

Voilà, je vous ai dévoilé comment je travaillais et l'histoire d'un bijou... Comme vous pouvez le voir, créer un bijou est comme concevoir un bébé, on le porte, on le fait naître et enfin il a sa vie propre quand une personne a un coup de coeur et l'adopte... Je me suis un peu dévoilée en vous racontant un peu de l'envers du décor et j'espère que vous avez pris plaisir à entrer un peu dans mon monde...

18 mars 2019

Que fête-t-on à la Saint-Patrick ?

saint-patrick-day-lettering-decoration-260nw-1030213345

Le 17 mars, nous fêtons la Saint-Patrick, une fête qui a lieu dans toutes les communautés irlandaise, que ce soit sur leur terre natale ou dans la ville qu'ils habitent de par le monde. A Paris, entre autre, à lieu tous les 17 mars le célèbre concert de la Saint Patrick où l'on peut y découvrir la musique irlandaise. Mais que savez-vous vraiment de la Saint-Patrick ?

 

st-paddys-day-2049045__340

 

Le 17 mars 1461, Saint-Patrick est mort à Saul dans le comté de Down en Irlande. Il est né dans le nord de l'Angleterre avant d'être emmené en esclavage en Irlande à seize ans, où il demeura jusqu'à ses vingts ans comme berger. Après une vision de Dieu lui demandant de retourner chez lui, il s'évade et revient chez lui avant d'en repartir à nouveau. Après un long périple, il revient en Irlande et accoste à l'embouchure de la rivière Slaney. Il évangélise l'Irlande et construit une église dans une modeste grange. Il est enterré dans la cathédrale de Down à Downpatrick. Au XVIème siècle, Luc Wadding, frère franciscain irlandais de Waterford, se bat pour que le 17 mars devienne jour de fête et le Pape accède à ses désirs, cette fête devenant alors également la fête d'un renouveau spirituel. C'est en 1737 que la toute première parade à lieu à Boston, aux Etats-Unis; New-York célébrera cette fête en 1766 avec la première parade officielle. L'Irlande ne sera gagné qu'en 1903 avec la première parade à Waterford et sera suivi à Dublin en 1931. L'Irlande décrétera 5 jours de festivités après la parade en 1995. La bière y coule dorénavant à flot, la parade est gigantesque et les concerts de musique irlandaise se retrouve dans les festivals ainsi que les pubs.

 

240_F_78789450_KAfcm1UYssTJxGD6v01TTDD9Tle8meCw

 

De nombreux symboles  s'affichent sur les vêtements durant cette période. Tout d'abord le trèfle, devenu symbole de l'Irlande depuis Saint-Patrick. En effet, il avait l'habitude de prêcher avec un trèfle à trois feuilles afin de symboliser la Trinité. Il a d'ailleurs bâti une église sur l'île de Sain-Honorat en forme de trèfle avec une nef cernée par trois chapelles. Afin de montrer la sainte Trinité, Saint-Patrick attribuait une feuille au Père, une feuille au Fils et la dernière au Saint Esprit. Le trèfle est également le symbole des vertes prairies d'Irlande mais également symbole de chance si l'on en trouve un comprenant quatre feuilles. On retrouve d'ailleurs le symbole du trèfle sur de nombreuses croix celtiques mais également sur les enluminures du célèbre Book of Kells. Aujourd'hui encore, le trèfle reste le symbole de l'identité nationale irlandaise, de ses terres sauvages et de la conversion de l'île à la chrétienté et on le retrouve en broche, pins, boucles d'oreilles, bracelet ou collier durant la Saint-Patrick.

 

st-patricks-day-2130023__340

 

Le Leprechauns, quant à lui, est un autre symbole fort de l'Irlande et de la Saint-Patrick? Il s'agit d'un farfadet malicieux mesurant trente centimètres de haut, alcoolique, grand fumeur de pipe et obsédé par l'argent; il est toutefois un excellent cordonnier ainsi qu'un banquier redoutable. Il porte un haut-de-forme ou un tricorne, un tablier de cordonnier, une pipe et des souliers à boucles; d'un naturel bougon, il n'y a que des hommes chez ses farfadets. Ses cheveux et sa barbe sont rousse, ce qui vaut aux roux d'être à l'honneur durant la Saint-Patrick. Le Leprechauns est rapide et méfiant envers les humains, mais si vous avez la chance d'en attraper un, il vous promettra alors son trésor contre sa libération, ce qu'il se gardera de vous offrir quand vous le libérerai. Etant banquier du petit monde, il a en sa possession de nombreux chaudrons remplit de pièces d'or d'où naîtrait les arc-en-ciel. Dans les parades et durant les festivités, bon nombre de personnes se déguisent en Leprechauns ou arborent des accessoires en forme de chaudrons ou de chapeaux haut-de-forme.

 

two-men-girl-carnival-hats-260nw-1015745962

 

Cette fête voit donc la profusion de trèfles et de vert partout, jusque dans la bière. Boston est connu pour ajouter du colorant vert dans sa rivière et Seattle pour peindre toutes ses routes en vert. C'est surtout une immense occasion pour tous les irlandais de communier dans une grande fête qui colore la terre en vert....


11 mars 2019

La grande histoire de la bague...

bague-bague-chocolat-rose-pour-femme-chic-15850587-dsc01302-jpg-80074e-4c5b1_big

La bague est devenu un bijou que nous portons tous les jours. On en change, on l'adapte suivant nos activités... On n'en porte qu'une ou plusieurs mais celles que l'on garde par delà la mort sont la bague de fiançailles et l'alliance.... Je vous propose de découvrir son histoire qui remonte à la préhistoire....

 

bague-bague-fleur-noir-et-argent-reglabl-14167001-dsc00772-bdb9a-85b71_big

 

En effet, c'est République Tchèque que les premiers anneaux datant de la Préhistoire furent découvert; elles remontent à 21 000 ans avant Jésus-Christ. Ce sont des anneaux fins en ivoire de mammouth. En Anatolie, on a découvert les premières chevalières datant de la civilisation Hitite mais il faut attendre la civilisation des Pharaons pour trouver les premières bagues en or. C'est à la fois une marque de statut social et une signature. Le général Horembeb, couronné pharaon en 1340 avant Jésus-Christ, avait une bague avec un chaton pivotant orné d'un crocodile, d'un scorpion et d'un lion accompagnant le nom du couronnement du général, mais la bague la plus connue est celle de Ramsès connue sous le nom de la bague aux chevaux. C'est en Grèce que l'on voit les première bagues ornées d'une pierre sur un anneau en bronze ou en argent; le nombre de bagues que l'on porte montre le niveau social. Sous les Romains, l'anneau en fer montre la servitude et l'anneau d'or la liberté mais on en trouve beaucoup en argent, ambre ou ivoire. Sous le Moyen-Age, on les orne de pierres précieuses et l'on a le choix entre les anneaux en cuivre, bronze, argent ou or.

 

BAGUE3

 

Toutefois, on ne porte pas partout les bagues de la même façon. Pour les Hébreux, les bagues et anneaux ornent la main droite alors que les Romains les portent de la main gauche. Tout d'abord, ils portent un seul anneau puis ils s'en couvrent les doigts et jusqu'à toutes les phalanges. Seuls les citoyens ayant rendu de grands services à l'état et les ambassadeurs ont droit à un anneau d'or qui est uniquement porté en public; les triomphateurs et les sénateurs portent, eux, des bagues en fer. Quant aux Grecs, ils portent un anneau à l'annulaire gauche, les Gaulois et les Bretons portent l'anneau au majeur. Les chevaliers, eux, portent un anneau d'or à l'annulaire; l'anneau épiscopal a été porté à l'index puis à l'annulaire.

 

BAGUE4

 

Pour ce qui est de la bague de fiançailles, la tradition remonte à l'antiquité romaine; c'était un simple anneau de fer que l'on passait à l'annulaire gauche car on pensait qu'une veine reliait ce doigt directement au coeur. Au Moyen-Age, l'homme et la femme échangeaient de simples anneaux. Une légende raconte que ce serait Agnès Sorel, maîtresse de Charles VII, serait la première à avoir porter des bijoux en diamant. En 1477, l'Archiduc Maximilien de Habsbourg offre une bague en diamant à Marie de Bourgogne, rendant ainsi le diamant comme le symbole de la fidélité conjugale. Au XVème siècle, on voit l'apparition de l'alliance comme bague de mariage amenant la tradition à avoir une bague de fiançailles avec un diamant et une alliance simple. De nos jours, on cherche d'ailleurs souvent à associer sa bague de fiançailles à son alliance.

 

BAGUE5

 

La bague a donc été depuis longtemps un ornement convenant aussi bien aux hommes qu'aux femmes et montrant également son statut social. Si aujourd'hui encore les femmes portent plusieurs bagues, en général, l'homme moderne se limite plus à une bague et à une chevalière...

04 mars 2019

D'où vient le Carnaval ?

CARNAVAL

 

C'est une période de l'année que petits et grands attendent avec impatience, le Carnaval. Le moment où durant une journée ou plusieurs jours, on peut se déguiser, rire, danser et défiler dans les rues au son des fanfares. Une période où l'on peut-être quelqu'un d'autre.... Mais d'où nous vient cette tradition ?

 

CARNAVAL2

 

L'ancienne Babylone, au IIème siècle avant Jésus-Christ, avec les fêtes de Sacées, autorisait durant cinq jours l'inversement des rôle entre les maîtres et les esclaves. Les Romains avaient les Calendes de Mars qui symbolisait la fin de l'hiver où tout était permis. C'était une période rude car les gens puisaient dans leurs dernières réserves. Quand le christianisme est apparu, cette fête fut remplacée par le Carême symbolisant les 40 jours que Jésus a passé dans le désert. C'est au XIème siècle que le carnaval comme on le connait est apparu à Venise conservant cette idée de mélange du statut social. L'anonymat des participants a été renforcé avec l'apparition des masques au XIIème siècle. Au XVIème siècle, les costumes associés à la Comédia d'El Arte sont nés, permettant ainsi de reconnaître les personnages comme Arlequin, Colombine ou Polichinel. Durant cette période, on consomme des crêpes, des gaufres ou des beignets. En France, les carnavals célèbres sont celui de Dunkerque avait le lâché de hareng, le carnaval de Nice avec son défilé de chars fleuris et celui de Menton qui célèbre la fête des citrons.

 

CARNAVAL3

 

Le carnaval de Rio, quant à lui, connaît une grand influence Africaine avec les esclaves venus d'Afrique de l'Ouest et l'Ouganda qui ont amenés la samba. Ils portaient alors des masques en plumes, os, herbes, pierres et autres matériaux qui servaient à évoquer les dieux et ainsi chasser les mauvais esprits. Cette période de fête leur permettait de trouver un peu de réconfort dans cette grande période d'adversité. Les musiciens fondent également des clubs et des associations, qui engloberont la danse en 1917 créant ainsi la naissance des écoles de samba. Chacune met un an pour créer les costumes et les chars qui participeront au grand défilé dans le sambodrome. Les écoles seront évaluées par un jury qui les notera sur la qualité des danseurs, la richesse des chars, la beauté des costumes, la pertinence du thème et l'harmonie du défilé. 

 

CARNAVAL4

 

Le carnaval de Venise, quant à lui, date du XIème sièlce. En 1094, le doge Faliero le mentionne dans une charte. En 1269, le déguisement est autorisé et en 1296, le Sénat définit la veille du Carême comme jour de fête. Ce carnaval est symbolisé par la joie de vivre, le faste, l'ardeur, l'harmonie des couleurs et l'émulation du luxe. En effet, c'est la période où la République Aristocratique devient démocratique, où tout le monde peut parler librement et où les riches peuvent afficher leurs bijoux, ce qu'ils ne pouvaient faire que lors de fêtes officielles. De plus, les jeunes garçons lançaient des oeufs parfumés sur les plus belles jeunes filles. Déjà, à cette époque, les étrangers venaient participer et profiter de cette période de liesse et de liberté qui permettait d'enfreindre tous les interdits. Au XIXème siècle, le carnaval fut interdit par Napoléon avant de réapparaître de manière plus discrète. Il perdura au fil du temps et retrouva, en 1970, le retour du lancé d'oeufs parfumés. En 1980, le carnaval est officiellement rétabli et renoue avec le succès qui augmente d'année en année durant 10 jours.

 

CARNAVAL6

 

Qui aurait pu prévoir que la fête des Sacées aurait connu une telle histoire et verrait de multiples pays de par le monde voir des défilés dans ses rues, perpétuant ainsi la magie de devenir qui l'on veut durant une journée ou plus sous le couvert de l'anonymat du costume et du masque...

25 février 2019

L'oeil de tigre : son histoire, ses propriétés et ses vertus

OEIL DE TIGRE

 

L'oeil de tigre est une pierre qui a porté différents noms au fil de l'histoire, qui a disparue puis a été redécouverte, passant ainsi de pierre précieuse à pierre semi-précieuse... Aujourd'hui je vous propose d'en savoir plus sur elle et de perdre votre regard sur sa beauté comme vous le feriez dans l'oeil de l'animal qui lui a donné son nom...

 

OEIL DE TIGRE3

 

Son origine remonte à la nuit des temps, on a découvert, par exemple, qu'en Mésopotamie on l'appelait oculus belus du nom de la divinité de la fortune de Belus. Du temps de Rome, les légionnaires la portaient en pendentif afin de se protéger des coups d'épées. On la portait également en protection contre les créatures de la nuit, comme les vampires par exemple d'où son nom d'oeil de loup.... En 1880, on découvre un gisement en Afrique du Sud. La pensant rare, on en fait une pierre précieuse hors de prix; puis en découvrant d'autres gisements, elle devient pierre semi-précieuse à un prix plus abordable au début des années 1900. On trouve aujourd'hui des gisements en Afrique Occidentale, en Australie, en Russie, aux Etats-Unis, au Mexique, au Brésil, à Madagascar, en Inde et en Birmanie.

 

OEIL DE TIGRE2

 

C'est une pierre qui fait partie de la famille des quartz micro cristallins, avec des veines de silice. Ses tons vont de l'ambre au rouge bruns et son nom varie en conséquence. Quand elle a des tons jaune ambre, elle s'appelle oeil de tigre. Quand elle a des tons bleus, dû aux veines mêlant silice et crocidolite (amiante) fibreuse, elle se nomme oeil de faucon. Quand elle a des tons bruns, elle devient oeil de boeuf; nom qu'elle porte également quand on la fait chauffer pour obtenir des tons rouge bruns. 

 

OEIL DE TIGRE4

 

En lithothérapie, elle est connue pour être une pierre de protection puissante contre le mauvais oeil. Elle est idéale pour les personnes ayant une grande empathie, leur permettant de ne pas subir les émotions des autres et donc d'être elle-même. Elle stimule la volonté en réduisant le stress. Elle favorise le courage et la liberté également. On lui donne également le pouvoir de favoriser la souplesse et l'élasticité, serait efficace contre les coups de froid et les soucis rénaux. On lui accorde également la possibilité de combattre les dérèglements du coeur ainsi que l'arthrose. Enfin, elle permettrait une bonne circulation sanguine et un bon équilibre hormonal. Il est bien entendu que porter cette pierre ne doit en aucun cas remplacer la visite chez un médecin et un traitement si nécessaire.

 

OEIL DE TIGRE 5

 

L'oeil de tigre est donc une pierre superbe, changeant de nom suivant la couleur qu'elle a. Elle se nettoie à l'eau savonneuse et se recharge au soleil. C'est une pierre pleine de charme et se portant tant en collier, qu'en boucles d'oreilles, bracelet ou bague. Elle peut également être utilisée comme décoration d'intérieur sous forme de boule ou de pyramide. En résumé, c'est une superbe pierre qui séduit par ses couleurs comme les yeux du tigre....

18 février 2019

Tout savoir avant de percer les oreilles de bébé.

OREILLES BEBE

 

Depuis la nuit des temps, les femmes et les petites filles ont les oreilles percées dans de nombreuses civilisations. En Espagne et au Mexique, par exemple, on le fait presque à la naissance en pensant que le bébé ne ressentira pas la douleur et, surtout, ne s'en souviendra pas. De plus, c'était souvent un présent fait par le parrain ou la marraine au moment du baptême. Aujourd'hui, certains décident que c'est à l'enfant de décider, d'autres ont envie de le faire de bonne heure. Je vous propose de tout savoir avant de prendre votre décision.

 

OREILLES BEBE2

 

A QUEL AGE PEUT-ON PERCER LES OREILLES D UN BEBE ?

Il est conseillé de ne pas faire percer les oreilles d'un enfant avant l'âge de deux ou trois ans, ce qui correspond en général à son entrée à l'école maternelle. En effet, le lobe de l'oreille n'atteint sa taille définitive qu'à cet âge-là et donc, le faire trop tôt est prendre le risque que la symétrie entre les deux trous ne soit plus exacte une fois le lobe totalement développé. De plus, les clous comportent de petites pièces pouvant être ingérées par un nourrisson, notamment le poussoir.

 

OREILLES BEBE3

 

Y A-T-IL DES RISQUES POUR LE BEBE ?

Le perçage de la peau comporte toujours un risque, surtout si le bébé n'a pas encore été vacciné contre le tétanos notamment. On provoque une plaie qui est la porte ouverte à des microbes comme le staphylocoque, le streptocoque, une septicémie entre autres mais aussi un ouverture pour les virus comme ceux de l'hépatite B. De plus, un abcès peut également apparaître. Comme on peut le voir, ce n'est pas un acte anodin même si, dans la majorité des cas, il n'y a aucun risque.

 

OREILLES BEBE4

 

TATOUEUR OU BIJOUTIER ?

Il existe deux écoles pour le perçage des oreilles, le bijoutier ou le tatoueur, chacun procédant différement. Le tatoueur percera les oreilles avec une aiguille puis posera ensuite le clou adapté à porter le temps de la cicatrisation. Le bijoutier, quant à lui, utilisera un pistolet qui percera en même temps qu'il posera le clou d'oreille. Que vous choisissiez l'un ou l'autre, il faudra surtout bien vous renseigner et surtout vérifier que le perçage se fera dans une pièce spéciale avec des outils stérilisés et que la personne aura bien reçu une formation. Dans les deux cas, la douleur et le traumatisme seront toujours existants même avec l'utilisation d'une crème anesthésiante.

 

OREILLES BEBE5

 

LES SOINS APRES LE PERCAGE.

Une fois les oreilles percée, on posera souvent un clou d'oreille spécial formé par une tige et une boule qui permettra de faire les soins quotidiens et ainsi, d'éviter au maximum les risques d'infections post-opératoires. Il faudra alors, matin et soir, bien désinfecter la petite plaie avec un produit antiseptique et tourner la boucle d'oreille afin de permettre une cicatrisation uniforme. La cicatrisation prend en moyenne six semaine si aucun cartilage n'est percé, dans le cas contraire, la cicatrisation prendra en moyenne douze semaines. Au bout de cette période, il vous sera conseillé de ne porter que des boucles d'oreilles en or puisque que c'est quasiment la seule matière ne provoquant pas d'allergie. Par la suite, une vaste gamme de clous d'oreilles est proposée aux enfants leur permettant ainsi d'aller à l'école avec en limitant au maximum les risques de blessures et d'arrachage.

 

OREILLES BEBE6

 

N'oubliez pas que très souvent les écoles ou les garderies refusent le port de boucles d'oreilles pour les enfants à cause des risques de blessures donc, si vous décidez de faire percer les oreilles à votre bout de chou, préférez la période estivale qui sera idéale pour que la cicatrisation se passe bien sous votre surveillance. 

Posté par Bijouxdarlaxav à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

11 février 2019

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sautoir !

SAUTOIR

 

Vous savez tous que dans le domaine du bijou, le collier tient une grande place. Il s'adapte à vos tenues et vous permet de mettre en valeur un haut, une robe ou un décolleté... C'est un accessoire indispensable pour toutes les femmes. Aujourd'hui, je vous propose de vous dire tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sautoir sans oser le demander...

 

SAUTOIR2

 

Le sautoir est un collier qui est apparu au moment des années folles, dans les années 30. Au fur et à mesure que les robes sont devenues plus courtes, les colliers se sont allongés. Faisant une longueur minimum de cinquante centimètres, il fait partie de la garde-robe obligée, souvent accompagné de bracelets, boucles d'oreilles, bagues et bijoux de tête. Tout ces bijoux subliment la forme simple des robes et permet de mettre en avant la féminité et la fragilité des femmes. La coupe à la garçonne favorise également le port de bijoux massif et toutes les extravagances sont permises, libérant ainsi la créativité des bijoutiers.

 

ANNES FOLLES3

 

Coco Chanel est d'ailleurs connue à cette époque pour son célèbre sautoir en perles dont elle avait choisi elle-même chacune d'entre elles. Les perles étant, de tout temps, synonyme d'élégance et convenant à tous les âges et toutes les peaux.  En décoration d'intérieur, le style Art Déco accompagnant les années Charleston, apporte les formes géométriques et la couleur, qui se retrouve tout autant dans les bijoux et les accessoires. On retrouve donc ceci dans les modèles de sautoir.

 

ANNES FOLLES4

 

Porté sur des robes aux différentes formes de col, que ce soit rond ou en V, le sautoir se porte en un seul rang, terminé par un pendentif, un noeud ou libre. Mais il se porte également en faisant plusieurs tours autour du cou, donnant ainsi l'illusion d'avoir plusieurs colliers. Il peut s'agrémenter de plumes, de strass, de diamants, etc. Il laisse libre court au choix de la matière qui, à elle seule, lui donnera son style et son élégance. 

 

SAUTOIR 5

 

Ce collier a trouvé un renouveau avec les années hippies et de nouvelles matières pour le mettre en valeur. De plus, il devient également un élément de la garde-robe masculine, les hommes le portant avec un seul rang et souvent avec l'emblème de la paix comme pendentif. Il est alors en perles de verre, perles de bois ou nacre sur de la suédine ou de la ficelle. Il est multicolore et les femmes l'allient à leurs robes longues. Il trouve une nouvelle vie et un renouveau dont il ne se départira plus jamais tout en véhiculant un message de paix et d'amour.

 

SAUTOIR7

 

Le sautoir est donc un collier qui s'adapte à toutes les matières et à toutes les formes de vêtements. C'est le bijou par excellence, celui que vous adoptez juste en l'essayant une fois que vous avez trouvé votre style. Il peut être à la fois chic et simplissime ou bohème et multicolore; en un mot c'est vraiment la pièce maîtresse à avoir dans sa boite à bijou....