09 mai 2016

Les perles en Océanie....

Tahiti

Comme chaque lundi, je vous propose de poursuivre notre petit voyage au pays des perles^^.... Aujourd'hui, nous partons pour l'Océanie^^....

Tahiti2

 

L'Océanie est un vaste continent composé d'un très grand nombre d'îles, dont les principales sont l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Hawaï et celles de l'archipel polynésien.

Toutes les perles utilisées dans ces régions sont réalisées avec des matériaux naturels, le plus souvent des coquillages entiers ou découpés, des graines, de la pierre. Même si, dans certains ouvrages, on trouve parfois des perles achetées, elles n'ont jamais eu beaucoup de considérations.

Il existe peu de broderies de perles, les coquillages et perles étant surtout enfilés en colliers, puis enroulés autour des objets ou cousu sur un textile en fibre tissées.

Papuasie

 

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, de fastueux costumes associent coiffes de plumes et larges parures de cauris, vêtements parsemés de coquillages et de graines, pagnes garnis de franges de perles.... Des ceintures brodées en filet avec des perles de corail servaient aussi de monnaie d'échange.

A Tahiti, des morceaux de coquillages nacrés étaient accrochés aux costumes de deuils. Ils produisaient un léger cliquetis destiné à effrayer les esprits.

Enfin, en Australie, les Arborigènes portent des colliers ou ils mélangent coquillages, roseaux et graines. On a retrouvé la trace de ces bijoux dans des sites funéraires datant de milliers d'années. Les "perles" de graines ou de bois peuvent être décorées de motifs ethniques avant d'être enfilées.

Les longs rangs de coquillages portés en colliers multiples sont caractéristiques des îles polynésiennes....


03 mai 2016

Les perles des Philippines....

Perles des Philipppines

Comme chaque semaine, je continue à vous emmener en voyage^^.... Aujourd'hui, nous poursuivons notre voyage en quittant la Thaïlande pour aller à la rencontre des perles des Philippines....

 

 

Si à l'occasion des fêtes traditionnelles certains groupes ethniques portaient des costumes garnis de perles, l'industrie perlière ne s'est vraiment développée aux Philippines que dans les années 1970, en même temps que l'engouement pour les matières naturelles ; bois, coquillages, graines, pierres, argile... Elle s'est ensuite imposée dans le monde entier.

Perles des Philippines2

 

LES DIFFERENTES PERLES

 

LES PERLES DE BOIS

La variété des essences locales permet de produire des perles très diversifiées. Le bois est découpé en cubes percés, puis enfilés sur une tige métallique fichée dans un bâton pour les passer sur une meule afin de les arrondir. Pour obtenir des perles de formes identiques, il suffit de meuler plusieurs cubes en même temps. Les perles sont ensuite encaustiquées ou teintes, les plus grosses peintes à la main.

Perles des Philippines3

 

LES PERLES DE PIERRE

La méthode de fabrication est la même, mais la pierre doit constamment être arrosée pour éviter l'échauffement.

Perles des Philippines4

 

LES PERLES DE COQUILLAGE

Les coquillages sont découpés en bandes plaquées sur une base en bois, puis recouverts de résine époxy. la résine durcie est meulée pour laisser apparaître les marbrures de la nacre. Certains bois particulièrement veinés sont traités avec la même méthode. les plus gros coquillages, découpés en cercles à l'emporte-pièce, donnent des perles plates qu'il faut ensuite polir.

De-noix-de-coco-Spacer-perles-irrégulière-naturel-propos-4-cm-x-1-4-cm-15

 

LES PERLES DE NOIX DE COCO

Des disques découpés à l'emporte-pièce sont enfilés sur un fil de fer puis polis tous ensemble à la meule. Ils sont ensuite blanchis, teintés et encaustiqués.

26 septembre 2015

Les perles du Moyen-Orient

bijoux-orient-151900

Mon amour des perles ne tarit pas, bien au contraire^^... J'aime deviner leur provenance, en découvrir de nouvelles, découvrir de nouvelles techniques^^... Je sais que jamais je ne travaillerai des pierres précieuses car je n'ai malheureusement pas la formation pour, ni les finances hélas.... Mais tout ce qui les entoure me fascine^^.... Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire découvrir l'histoire des perles du Moyen-Orient...

 

Les perles en argent, en ambre, en verre et en pierres sont les éléments traditionnels de la joaillerie du Moyen-Orient. Située sur les routes commerciales entre la Méditerranée, l'Afrique et l'Asie, cette région s'est approprié le travail et l'utilisation des perles, sachant mêler avec art les techniques de diffrentes provenances.

 

objets-juif-maroc-016

En Israël, le grand centre de production des perles était Hébron, avant que cette industrie se déplace vers l'Egypte et la Turquie, pour finalement y revenir avec la création de L'Etat d'Israël.

 

109263546-argent-metal-precieux-chaine-or-metal-precieux-yemen

Au Yémen le travail de l'argent rappelle l'orfèvrerie indienne mais fortement influencée par l'Islam qui l'a rendue plus raffinée et stylisée. Les Bédouins considéraient les bijoux comme de véritables biens qu'ils transportaient partout avec eux. De nombreux colliers comportent des amulettes renfermant des versets du Coran.

 

Parure1

Au Sud-Ouest de la péninsule arabe, des perles blanches et argentées soulignent le corsage et les manches du vêtement traditionnel féminin, les perles blanches étant africaines, les perles argentées étant arabes. Des cauris, qui sont une variété de coquillages, se mêlent à ces perles, rappelant égalementla proximité de l'Afrique, enrichis de boutons de nacre et de pièce de métal.

 

i-costumetunisien-270209

Le Moyen-Orient qui attache une grande importance aux amulettes à chargé certaines perles de pouvoir ; les perles ocellées sont censées protéger du mauvais oeil, les perles de céramique bleue protègent les animaux... Le souk, marché traditionnel du monde arabe est l'endroit idéal ou l'amateur peut dénicher toutes sortes de trèsors : perles, sequins, ambre, corail ou encore colliers et bracelets....