27 juin 2016

Le Mexique et le Guatemala....

INDIENS MEXIQUE

Un nouveau voyage dans les histoires de perles arrive aujourd'hui^^.... Je vous propose de poser vos valises au Mexique et au Guatemala afin de poursuivre ce beau périple^^....

INDIENS MEXIQUE2

 

La tradition perlière en Amérique Centrale remonte fort loin, puisque des sites datant de 1 500 ans avant notre ère ont livré un matériel important, notamment des perles d'or et de jade qui marquaient le rang dans la société maya, qui préférait d'ailleur le jade à l'or.

Le tissage des perles se pratiquait dans différents métiers bien avant l'importation des perles de verre, pratiqué soit par les hommes, soit par les femmes, selon les ethnies, chacune privilégiant une matière ou une couleur.

INDIENS MEXIQUE3

 

Les perles de verre se sont répandues après la conquête espagnole. La culture des Indiens du Mexique repose sur la religion et tous leurs symboles spirituels se retrouvent dans les costumes et les objets quotidiens dans une profusion de semences multicolores.

Les Indiens d'Amérique Centrale ont fréquemment utilisé l'obsidienne, pierrre noire d'origine volcanique ayant un aspect vitreux, afin de confectionner des objets magiques et des pointes de lance. ils utilisaient cette pierre au cours de leurs rituels dans le but d'améliorer l'acuité visuelle et d'aiguiser la vision intérieure.

INDIENS MEXIQUE4

 

Les méthodes de production modernes ont entraîné la perte du savoir-faire traditionnel, mais des artisans travaillent toujours des matériaux naturels comme l'onyx, les coquillages, le corail, les graines, la terre cuite, l'ambre et, surtout, l'argent.

De nombreux marchés proposent aux touristes, à des prix raisonnables, un choix immense de perles de toutes sortes, permettant toutes les réalisations imaginables....


30 mai 2016

Les Indiens de l'Arctique....

Inuits

Et oui, nous sommes lundi aujourd'hui et, comme chaque semaine, je vous propose de me suivre en voyage^^.... Aujourd'hui nous allons découvrir l'histoire des perles chez les Indiens de l'Antartique....

Inuits2

 

Le sol de l'Antartique étant en permanence gelé, la terre n'est en conséquence pas très propice à l'agriculture et les seuls moyens de se nourrir résident dans la chasse des mammifères terrestres et marins ainsi que dans la pêche.

Toutes les populations de ces contrées possédaient donc ainsi la matière première pour tailler des perles dont ils garnissaient leurs vêtements : perles d'os et perles d'ivoire cousues sur les vêtements de peau ou de fourrure qu'ils superposaient. Jadis, les vêtements étaient confectionnés à partir des matériaux fournis par la faune : caribou, phoque, loup, renard arctique, ours polaire.... La fourrure de lièvre arctique servait à réaliser les bordures des vêtements des enfants.

Inuits3

 

La faune marine et terrestre, très abondante autour du détroit de Béring, à provoqué l'installation de populations dans ces régions. Les marchands de fourrure, venus de Russie, apportèrent des perles de verre chinoises et européennes en Alaska pour les troquer contre des peaux, perles qui furent très rapidement incorporées aux motifs traditionnels.

Les vêtements qu'endossent les habitants pour se protéger du froid sont aussi un bon moyen pour reconnaitre le sexe et le lieu de naissance de la personne qui les porte : la parka féminine avait une poche dans le dos pour transporter le bébé, avec sur le devant une incrustaion de fourrure symbolisant l'utérus.

Inuits4

 

Les femmes accrochaient des amulettes dans leur parka en guise de protection. Après que les missionnaires eurent condamnés les tatouages, les femmes en reproduisirent les motifs sur leur parka avec des perles de toutes sortes...

23 mai 2016

Les indiens d'Amérique du Nord....

Perles amérique du nord

Pour notre petit voyage continuons en Amérique, mais montons vers le Nord afin de dcouvrir une nouvelle histoire de perles....

perle amérique du nord 2

 

Les indiens d'Amérique du Nord ont su exploiter toutes les ressources dont ils disposaient pour réaliser des perles : coquillages (nacre, ormeaux, olives...), perles d'eau douce, turquoise, argent....

L'or et l'argent furent pillés par les Européens en échange de perles de verre venant d'abord de Venise puis de Bohème. Les indiens ont rapidement intégrés ces perles à tous les objets qu'ils fabriquaient : sacoches,mocassins, vêtements, bonnets ou coiffes, les mélangeants aux perles traditionnelles qu'ils produisaient. Les Wampums (perles de coquillage) blanc étaient réservés aux messages bienveillants, tandis que les pourpres marquaient l'hostilité. Elles servirent de monnaie d'échange et furent alors produites en grandes quantités. Tissés en ceinture ou en pièces d'ornement, ces coquillages, d'abord utilisés dans le nord-est, gagnèrent peu à peu tout le territoire nord-américain.

perles amérique du nord 3

 

Au XIXème siècle, la vie traditionnelle des Indiens connut un rapide déclin. Obligés de vivre dans des réserves, sans réelle occupation, ils développèrent le travail des perles qui devint un moyen de se valoriser au sein de la tribu. Toutes les activités artisanales furent conservées dans le but de conserver et d'affirmer leur identité.

Les Indiens d'Amérique du Nord, réputés pour leurs bijoux d'argent et de turquoise, le sont aussi pour al façon dont ils taillent les pierres en forme de petits animaux appelés fétiches, chacun ayant une signification : la tortue représente ainsi la terre, et la grenouille l'eau....

perles amérique du nord 4

17 mai 2016

Les perles en Amérique....

PERLES D AMERIQUE

Je vous invite à poursuivre notre voyage dans le monde des perles comme chaque semaine^^.... Aujourd'hui, nous allons découvrir l'histoire des perles en Amérique....

mon-cheval-et-ma-tribu

 

Les premières perles en Amérique furent fabriquées avec des matériaux naturels. En effet, sur ce continent, on trouve de l'argent, du cuivre et de l'or qui peuvent être façonnés en perles, ainsi que des pierre semi-précieuses et des perles d'eau douce.

L'orfèvrerie jouait un rôle important chez certains peuples d'Amérique du Sud, tels les Indiens du Mexique qui taillaient le jade. Cependant, au départ, la plupart des ornements étaient tirés de matériaux plus ordinaires comme les coquillages, les os, les pierres ou les graines.

PERLES D AMERIQUE2

 

Les premières perles furent taillées dans des coquillages. On en a retrouvé en grandes quantité dans les cimetières. Elles sont blanches ou bleutées, et de forme conique. Les perles blanches étaient faites avec des coquilles de bulot, les bleues avec des coquilles de clams. Ces perles qui portent le nom de wampums étaient tissées en bandelettes ou en ceinture rituelles. Ces ornements furent un article d'échanges et de commerce dans toute l'Amérique du Nord.

PERLES D AMERIQUE3

 

Le débarquement de Christophe Colomb en 1492 et le début de la colonisation européenne provoquèrent l'arrivée de perles de verre fabriquées sur le Vieux Continent, amenées par des marchands mais aussi par les missionnaires. Ces perles, de petit format, furent rapidement intégrées aux techniques existantes et remplacèrent peu à peu les perles de coquillages et de graines, notamment en Amérique du Nord, où elles devinrent très populaires.

PERLES D AMERIQUE4

 

Au début, les perles importées venaient de Venise, mais elles furent supplantées au début du XIXème siècle par les perles de Bohème aux couleurs plus vives et particulièrement recherchées pour certains ornements...

03 janvier 2016

Les perles des Zoulous.....

téléchargement

Comme vous le savez, ma passion des perles est pire qu'une adiction^^.... Il n'y a ps une journée qui passe sans que je les touche ou les regarde avec toutes leurs formes variées, leurs couleurs infinies.... Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler des perles des Zoulous....

images

 

Le royaume zoulou, qui s'étend au nord-est de la côte australe de l'Afrique, fut fondé au début du XIXème siècle par le roi Shaka. Poursuivant l'oeuvre de ses prédécesseurs, il résussi à rassembler les tribus éparses en une nation forte pour lutter contre le colinialisme européen.

Les perles de troc affluèrent régulièrement dans la région. Pendant des siècles, les commerçants arabes pratiquèrent le troc le long de la côte orientale jusqu'à la baie du Delagoa, échangeant des perles de verre provenant de l'Inde, d'Egypte et de Syrie contre des esclaves, de l'ivoire et de l'or. Des routes terrestres furent ouvertes par les indigènes pour distribuer les marchandises.

Parallèlement les Portugais, puis les Hollandais et les Britaniques cherchaient vers l'ouest des routes maritimes pour le commerce des épices. Ils échangeaient des peres et diverses marchandises contre de la nourriture fraîche pour les équipages.

Arrivant aussi bien de l'est que de l'ouest, les perles ont largement "envahi" tout le sud de l'Afrique. Le roi Shaka les apréciait tant qu'il décréta un droit de péremption sur tout nouveau modèle de perles importé. Toutes les perles lui étaient livrées avant qu'il les distribue pour récompenser ses soldats ou bien pour honorer certaines de ses favorites. Il exerçait un controle strict sur tout le travail des perles, aussi bien au niveau du style, des motifs que du choix des couleurs.

images (1)

 

Les perles n'étaient pas seulement des objets de parure, mais aussi des décorations honorifiques qui marquaient le rang social et indiquaient les mérites des personnes qui les portaient.

Les zoulous ont inventés un véritable langage des perles pour transmettre différents messages, chaque couleur ayant une signification : le blanc désigne la pureté de l'amour, le noir la nuit, le rose la pauvreté, le vert la fertilité, le bleu le ciel... Certaines perles indiquaient également l'âge, le sexe, la situation familiale, le statut, etc., de celui qui les portait. Disposées selon un code dans les objets familiers, elles transmettaient de véritables messages. Les plus fameux étaient les petits panneaux accrochés au collier, réalisés par les jeunes filles qui les offraient ensuite à l'élu de leur coeur. Le garçon offrait des perles en vrac au amies de la jeune fille, l'objet finit transmettait un message codé par la disposition, les couleurs et la nature des perles. Vers le milieu du XIXème siècle, les perles devinrent ainsi essentiellement un moyen de communication entre les amoureux. Les différentes tecniques de broderie étaient élaborées à la cour par les femmes et les jeunes filles qui les diffusaient dans tout le royaume lorsqu'elles partaient s'installer dans d'autres après leur mariage.

images (2)

 

Ce n'est qu'à la disparition des rois zoulous t sous l'influence des Européens que le travaild des perles se diversifia, chaque tribu pouvant alors laisser libre cours à sa créativité.

De nos jours, la tradition des ouvrages en perles est toujours très vivace, particulièrement dans les uniformes de danse ou pour des manifestations où le costume traditionnel est de rigueur. D'autres part, les ornements de perles sont une source non négligeable de revenus pour les femmes qui les ont réalisés et les vendent au cours de ces manifestations...

images (3)

30 septembre 2015

Les perles de l'Egypte

deesse-maat-dieu-egypte

J'ai souvent admiré dans les musées les bijoux de l'Egypte antique.... J'adore les plastrons surtout en forme d'oiseau ou de Ankh^^, la clé de vie egyptienne^^... Toutes les dynasties Egyptienne avaient leur mode, leurs bijoux et leurs rituels et je suis fascinée par cette diversité^^.... Voilà pourquoi, aujourd'hui, je vous propose de suivre l'histoire des perles de l'Egypte...

 

nefertiti-buste-egypte-antique-reine-egyptienne-pharaons-antiquite

Vers 2 400 avant Jesus Christ, les Egyptiens produisaient déjà des perles en pâte de verre. Dans l'Egypte antique, les bijoux les plus recherchés étaient en pierres, la serpentine, l'agate, la turquoise, le lapis-lazuli et autres pierres semi-précieuses étaient alors utilisées comme des perles. Plus tard, le travail de la silice permettra d produire des perles moins coûteuses que les pierres et d'en maîtriser formes et couleurs.

Pour colorer les perles, les premiers artisans verriers utilisaient alors de l'oxyde de cuivre permettant d'obtenir des coloration bleu turquoise, ou encore de l'oxyde de manganèse permettant d'obtenir des nuances violettes ou noires imitant l'améthyste ou l'agagte. Les techniques de production en quantité remonteraient à quelques 2 200 ans avant notre ère.

 

441ffeae

Certains artisans perpétuent les techniques anciennes pour fabriquer des perles d'excellentes qualité : la pâte d'argile teinte avec des colorants à base de terre est étirée autour de tiges pour former des tubes débités en petits morceaux mis à sécher sur des plateaux. Une fois qu'ils sont sec, on retire la tige puis on cuit les perles sur des palques métalliques. Cette méthode de fabrication tire parti des ressources locales en faisant uniquement appel au savoir-faire des artisans. Ces perles permettent des compositions proches de celles représentées sur les fresques des tombeaux Egyptiens.

Grâce à l'engouement pour la danse arabe en Europe et en Amérique du Nord, l'Egypte, qui produit une grande quantité de sacs et de costumes orientaux destinés à l'exportation, est un gros importateur de perles tchèques...

28 septembre 2015

Les routes commerciales des perles en Afrique...

vue_generale_longue

Je vous ai déjà parlé de mon sentiment sur les perles de sang, celles qui servaient à obtenir des esclaves africains.... Ceux qui devenaient sur les livres de bord des bateaux négrier "le bois d'ébène"... Quand je les regarde, j'ai toujours ce même sentiment contrasté de peine et d'admiration envers ces perles.... Mais aujourd'hui, je vais vous conter l'histoire des routes commerciales des perles en Afrique....

 

perle_moderne_africaine

L'Afrique est un continent de contrastes : sa végation varie des forêts équatoriales aux déserts rides, des hautes montagnes à la savane. Les peuples, eux aussi, sont très différents, allant des tribus de chasseurs aux sociétés les plus évoluées.

Malgré les barrières naturelles que constituent les déserts et la jungle, des routes commerciales intérieures et côtières ont de tout temps reliés ces territoires qui auraient pu sans cela rester fortement isolés.

Déjà en 2300 avant Jésus Christ; l'Egypte faisait du commerce à partir des ports de la mer Rouge et par voie terrestre jusqu'à l'Afrique de l'Ouest et au sud du Soudan pour y récupérer de l'or.

Les Phéniciens établirent des comptoirs sur la Méditerranée, où ils fabriquaient et vendaient des perles. Les Berbères, partant du nord-oues de l'Afrique, ouvrirent des routes commerciales à travers le Sahara vers le Soudan, le Maroc, la Tunisie et la Lybie. Lorsque les Romains envahirent l'Afrique, ils prirent le contrôle des routes commerciales et introduisirent le chameau chez les Berbères, ce qui les aida à étendre leur réseau d'échanges. Avec la conquête du Maghreb par les Arabes en 705 et l'essor de l'islam, le commerce ce propagea dans toute la région, puis de l'Espagne à l'extrème sud du Mali.

Au milieu du XVème siècle, l'actuel Mali étendit son influence dans la savanne, le fleuve Niger servant de moyen de transport. Les perles indiennes et les cauris, traversèrent alors le Sahara depuis la côte orientale.

 

perles-2

Pendant près de 2 000 ans, les marchands arabes et indiens ont pratiqué le troc sur la côte orientale de l'Afrique. Au cours de la période romaine, les perles de verre du Bassin méditéranéen arrivèrent en Chine et en Corée. Les perles de verre du sud de l'Inde devinrent l'article de négoce le plus important dans la zone du Pacifique. Au Moyen-Age, l'islam propagea sa doctrine et son commerce jusqu'au Pakistan, vendant et échangeant des perles de différentes provenances dans toute la région. Des perles de verre et de céramique venant de Perse furent importées en Afrique orientale puis occidentale à parti du IXème siècle. Les vents de l'océan Indien, alizés et vents de la mousson qui soufflaient en sens contraire, permettaient aux navires de faire le voyage dans les deux sens chaque année.

Dans le sud de l'Afrique, malgré la navigation dageureuse, le commerce des perles, échangées contre de l'or, se développa fortement. Les marchandises entraient en Afrique par les ports puis pénétraient à l'intérieur grâce aux populations qui les revendaient. Le croisement de toutes ces routes, aussi bien terrestres que maritimes, tout autour de l'Afrique, explique la dispersion des perles à travers tout le continent.

Au XVIème siècle, les européens commencèrent à parcourir la côte occidentale de l'Afrique. Les Portugais furent les premiers. Ils voulaient ravir le marché de l'or aux Arabes et trouver une route maritime veers les Indes. Bientôt rejoint par les Français, les Hollandais, les Allemands et les Anglais, ils établirent des forts commerciauxle long de la côte, dans lesquels ils apportèrent des produits manufacturés, dont les perles....

lot-de-10-bracelet-plastiques-avec-perles

19 septembre 2015

Les perles en Turquie....

12-09-12-31644_1

Voilà mon ordi enfin réparé^^... Ca me manquait de ne pas avoir pu vous parler durant ces quelques jours^^... Et oui^^, j'ai pris l'habitude de communiquer avec vous tous les jours; donc ça me manque quand je ne peux pas le faire.... Aujourd'hui, je cotinue l'histoire des perles en vous racontant l'histoire des perles de Turquie....

 

En raison de sa situation géographique, la Turquie a subi, au cours des siècles, l'influence des empires qui ont successivement occupé ses territoires et a su profiter de sa position au croisement des routes commerciales afin d'utiliser au mieux tissus et métaux pour réaliser des broderies ou des bijoux.

Bien que la broderie au fil (soie, coton, or ou argent) ait toujours été le moyen le plus répandu d'enrichir les textiles, on a découvert des broderies enrichies de perles datant de 2 000 avant jésus Christ. mais c'est surtout au XIXème siècle que la broderie, de plus en plus raffinée, à incorporé des perles de verre, de nacre et de corail dans les motifs populaires des objets destinés aux classes aisés. Dès le début du XXème siècle, et encore de nos jours, la broderie de perles fut enseignées aux prisonniers.Les premières réalisations, faites par les prisonniers de la 1ère guerre mondiale, sont très recherchés par les collectionneurs. Les prisonniers utilisaient toujours différentes techniques : le filet, le crochet, et le tissage sur métier.

 

costumes-turquie-marmara-trakya-09

Pour le filet, les perles sont enfilées sur des fils qui sont noués pour former une résille, les changements de couleurs des perles formant les motifs. Cette technique produit des objets plats comme des bourses.

Le crochet permet de travailler en relief les petits animaux, comme les serpents et les lézards, vendus en quantité.

Le tissage est surtout utilisé pour fabriquer de petites amulettes.

 

15364310

L'intérêt grandissant pour les danses orientales a entrainé une production plus importante des accessoires en perles destinés à l'exportation.

10 septembre 2015

Les perles d'Ukraine

938a79f1014d6991a9dfef04b61d19c9

Tout ce qui tourne autour des perles me fascine depuis toujours^^... Le souvenir de ma grand-mère qui aimait me raconter les histoires des deux ou trois bijoux qui lui venait de sa mère est encore dans ma mémoire.... J'aime cette idée que les gens mettent un peu d'eux-même dans les bijoux qu'ils portent, leur donnant ainsi une âme.... Aujourd'hui c'est celle des perles d'Ukraine que je vais vous conter....

 

habits_nationauxDepuis que l'Ukraine est sortie de l'Union Soviétique, les artisans de perles peuvent de nouveau s'adonner à leur activité avec bien plus de liberté, et de belles pièces traditionnelles cachées pendant toute la tentative d'unification refirent leur apparition. Les colliers de perles de corail ou de terre cuite faisaient traditionnellement partie du costume national, alors que les broderies de perles étaient peu répandues dans ce pays.

 

06570-LRGDes colliers, appelés "Gerdany", furent réalisés au Moyen Age avec des perles de verre fabriquées sur place. Après les invasions XIIème siècle, leur secret de fabrication s'est perdu et leur fabrication a cessé juqu'au XVIIème siècle, où la production en série et l'explortation des perles de Venise puis de Bohême a remis la broderie de perles au goût du jour. Au XIXème siècle, elle était devenue un élément reconnu du costume régional.

Bien que la plupart des broderies de perles soient regroupées sous l'appellation de "gerdany", ce terme désigne de longs colliers orné d'un médailon central. D'autres colliers sont fait de bandelettes de perles portées en tour de cou ou comme rubans à chapeau, ou se présentent sous forme de collerettes dentelés.

 

07911-LRGDans le sud-ouest de l'Ukraine, les perles étaient cousues par-dessus ou la place de broderie sur les chemises traditionnelles des femmes. Les gilets portés les jours de fêtes aussi bien par les hommes, en plus des broderies de laine, étaient enrichis de perles. Les jeunes femmes se nouaient les cheveux de tresses de paille garnies de perles. Les mariées portaient de nombreux "gerdany" et se nouaient les cheveux à l'aide de ruban perlés....