17 août 2016

Les perles du Brésil....

PERLES DU BRESIL

Aujourd'hui je vous propose de poser vos valises dans un pays dont on parle beaucoup en ce moment^^..... Le Brésil^^.... Nous ne parlerons pas Jeux Olympiques mais je vais vous conter l'histoire des perles du Brésil....

PERLES DU BRESIL2

 

Le Brésil est une région parmi les plus riches en gemme. On y exploite en particulier l'améthyste, l'agate, l'aigue-marine, l'alexandrine, la citrine, le grenat, le diamant, l'opale, le quuarts rose, la tourmaline... Toutes ces pierres sont exportées dans le monde entier pour y être transformées en bijoux ou en objets d'art.

Ce pays est également le dixième producteur d'or et possède d'immenses réserves de pierres précieuses. Une grande partie du terrtoire est occupé par la forêt amazonnienne. Parmi les tribus qui vivent dans cette forêt humide, certaines ont développé une tradition perlière qui tire partie des graines, des pierres, des plumes et des coquillages. D'autres encore sculptent l'ivoire végétal, portent des colliers de graines chargées de pouvoir : fruit du coïx censés porter chance et écarter les mauvais esprits, graines de couleur, etc.

PERLES DU BRESIL3

 

L'histoire mentionne des coutumes liées aux riches ornements qui ont toujours occupé une place généreuse dans le pays : objets en os et plumes de légendaires oiseaux, colliers d'argile, bracelets de fruits de la forêt, parures d'or tressé, médailles miraculeuses, breloques d'ivoire et d'or, alliances, anneaux d'oreilles immenses...

L'artisanat des bijoux se développe de plus en plus au Brésil et de jeunes joalliers reprennent les techniques millénaires des Indiens en les adaptant et en faisant des mélanges audacieux : tissages de laine, de pailles mélangées à des diamants, de l'or, des pierres.... associant ainsi design et conservation du patrimoine....


02 août 2016

Les perles du Pérou....

BIJOUX PERUVIENS

Après une longue absence durant le mois de juillet, je vous propose de refaire vos valise et de me suivre à nouveau dans la grande histoire des perles et autres.... Aujourd'ui, nous poserons nos valises au Pérou....

BIJOUX PRECOLOMBIENS 2

 

Le Pérou est le berceau des grandes civilisations précolombiennes. Celles-ci ont laissé de nombreux objets derrières elles, notamment la civilisation Chavin (1250 à 300 avant notre ère) dont les tombes renfermaient des perles d'or martelé, de splendides parures mélangeant perles d'or, d'argent, de cuivre, de turquoise, de jaspe, de lapis-lazuli, de cornaline et de coquilles taillées, révélant ainsi des techniques trés perfectionnées.

L'abondance des minéraux et des pierres semi-précieuses sur le territoire péruvien avait rendu possible depuis l'Antiquité le développement d'un travail créatif à partir des métaux. Ces techniques, encore employées de nos jours par des artisans en bijoux, sont entre autre, l'alliage, la soudure, le laminage, la ciselure, le filigrane ou les implications. Le filigrane est une technique qui conciste à amincir l'or au maximum afin de pouvoir s'en servir comme d'un fil et donner forme à de très beaux bijoux. Les plus travaillés sont les boucles d'oreilles ou les colliers.

BIJOUX PRECOLOMBIENS3

 

Le travail de l'argent tient également une grande place : bijoux très variés en forme d'animauxde la basse-cour, de chevaux ou d'étoiles , épingles pour tenir les châles des Indiennes des Andes, colliers travaillés avec de l'onyx, de l'obsidienne, pendants d'oreilles avec des opales... 

La grande diversité des pierres semi-précieuses permet aux artisans de confectionner colliers, pendants d'oreilles, anneaux et bracelets. La turquoise péruvienne, l'onyx, l'obsidienne et l'opale sont parmi les plus belles.

BIJOUX PRECOLOMBIENS4

 

Les conditions climatiques exceptionnelles des sommets andins ont favorisé la bonne conservation des vestiges colombiens fabriqués dans divers matériaux : bois, plumes, os, coquilles, graines.... Il subsiste néanmoins peu d'objets en or, les conquistadors les ayant fait fondre afin d'en récupérer le métal. En revanche, les céramiques, la vaisselle et les perles de terre cuite les intéressant beaucoup moins, ces objets sont arrivés plus facilement jusqu'à nous.

L'art de la perle de céramique c'est perpétué sur une grande partie du territoire péruvien. Très appréciée des Euroéens et des Nords-Américains, une grande partie de la production est exportée. Les décors de ces perles reprennent les motifs traditionnels : cactus, lamas, oiseaux mythiques,  géométriques...., soit dans des coloris très vifs, soit dans des coloris ocrés.

BIJOUX PRECOLOMBIENS5

 

A côté des grands ateliers qui utilisent des fours électriques subsiste encore de nos jours tout un artisanat familial : l'argile, extraite de la vallée est purifiée, puis roulée autour d'une aiguille avant d'être étirée en long tubes fins qui sont ensuite découpés à la main en petits cylindres. Ces derniers sont cuits dans des foyers ouverts, puis, une fois refroidis, ils sont peint avant d'être couvert d'une glaçure puis recuits.

Ces perles très simples se mélangent parfaitement et s'associent avec bonheur aux perles d'argent, aux matières naturelles comme le cuir, les plumes ou les graines pour donner des parures flamboyantes...