27 mai 2016

Le steampunk....

STEAMPUNK

Je me suis amusée à customiser mon agenda dont je trouvais la couverture trop banale^^... Et oui, ça m'arrive des choses comme ça^^, d'ailleurs mon homme se demande toujours ce que je vais bien pouvoir inventé^^.... Donc j'ai cherché la façon de le transformer à mon goût....

Je suis très éclectique dans mes goûts, ayant une fascination pour le gothique, l'art améridien, le côté année cinquante, l'âme hippie, le monde arabisant,etc^^.... Et oui, mes goûts s'adaptent à mes humeurs et à mes petits masques derrière lesquels je me cache très souvent^^, c'est ce qui fait mon charme apparement, d'après mon homme....

STEAMPUNK2

 

QU EST CE QUE LE STEAMPUNK

C'est un univers décalé très bien décrit par Jules Verne dans ses romans. Un mélange de l'époque Victorienne et de l'arrivée de l'industrie.... On trouve donc beaucoup de rouages, de montres, de cadran d'horloge, de dentelle dans ce style de création. Il y a aussi un grand mélange de texture entre le cuir, le métal, la dentelle....

Ce nouvel art se trouve dans les bijoux, les accessoires, la littérature, la peinture, les vêtements.... Il y a aussi des dérivés basés sur d'autres époques comme celle d'après la seconde guerre mondiale et l'explosion du pétrole, etc....

Il y a même des jeux de rôles grandeur nature qui se déroulent pour les passionnés de cet art, leur permettant ainsi de porter leurs créations et de se plonger réellement dans cet univers.

steampunk

 

MATERIAUX

Le steampunk fait la part belle à tous les matériaux de récupération comme le bronze, le cuivre, l'étain, la dentelle, le cuir, le bois.... On peut reproduire tout ces aspects avec de la pâte polymère pour les bijoux ou les accéssoires... On met surtout l'accent sur ls rouages, les écran de montres, en privilégiant ceux avec les chiffres romains....

Chaque matériaux doit être montré avec ses fixations comme les coutures, les vis, les rivets.... Il faut beaucoup de patience et de minutie afin de tout rendre réaliste le plus possible.

Chaque objet ou animal peut être mis en steampunk sur un bijou ou un accessoire, comme une chouette ou un scarabé; ce qui permet de montrer des choses du monde réel en version steampunk.

steampunk2

 

 

Je dois vous avouer que, pour moi, c'est un monde inépuisable et pleins de richesse qui s'ouvre^^... Tout ce que j'adore, quoi^^...

 


08 octobre 2015

Le cloisonné du Maroc....

524_001

En plus des perles que j'adore, il existe aussi ce que l'on appelle le cloisonné^^... Il permet de faire de superbes choses tant pour les bijoux que pour décorer une maison, alliant le métal et les couleurs^^.... Aujourd'hui, je vais vous conter l'histoire du cloisonné du Maroc....

 

is_pendantif_cloisonne_12s

La commercialisation des bijoux et la sédentarisation gomment peu à peu les spécificités des tribus nomades qui se déplaçaient traditionnellement à travers le Maghreb, mais permettent en revanche de trouver des bijoux de toutes provenance rassemblés dans les souks : anneaux, colliers, bracelets boucles d'oreilles, fibules et broches provenant de tout l'Atlas et du Sahara, travaillés notamment en cloisonné.

 

3112

Les centres commerciaux marocains se situent aux confins des routes commerciales entre les différents pays, les tribus s'étant installées dans les villages environnants d'où elles proposent de nombreux objets réalisés de façon encore très artisanales, les plus célèbes étant les perles d'argent cloisonné :pour chaque perle, deux rondelles d'argent sont découpées à l'emporte-pièce dans une plaque, puis martelées sur un moule pour les arrondir en demi-sphère. Un trou est alors percé au sommet, puis chaque moitié de perle est décoré séparément avec des anneaux ou de toutes petites boules d'argent. Le décor est soudé à l'argent, les deux sphères sont poncées, sooudées puis plongées dans une solution qui va brunir la perle en l'oxydant. un bon polissage fera de nouveau apparaître le décor.

 

bijoux-ethniques-orientaux-berberes-bracelet-en-argent-mix-gravure-simple

Les motifs colorés sont obtenus en déposant de la fine poudre de verre dans les motifs, avant de la fondre au chalumeau pour la transformer en émail.

Cette technique peut s'appliquer à nombre d'autres formes : croix berbère, main de Fatima, etc. Elle s'étend même parfois à certains objets usuels de la maison : support de verre, théière, coffret...

04 septembre 2015

La broderie des perles en Europe

57067446

Travailler avec des perles ouvre un horizon immense quand on crée.... Ce n'est pas qu'une association de couleurs mais également de formes, de matières et d'imaginaire... Se demander si telle ou telle vision que l'on a d'un bijou dans son esprit rendra aussi bien quand il sera créé; et si telle perle ne serait pas mieux que telle autre.... Souvent je pense à toutes ces créations tant murales que vestimentaires ou joallières qu'il y a eu depuis la nuit des temps; à toutes ces mains qui ont fai naître de si belles choses au fil des siècles....

Pourtant, il y a une chose qui ne cesse pas de me fasciner avec les perles... Ce sont toutes ces petites mains qui ont fait apparaître tant de choses sublimes sous leurs doigts... Que ce soit des tapisseries, des vêtements, des coiffes, mêlant le fil, le tissu et les perles pour embellir à l'extrème ceux qui avaient la grande chance de les porter ou de les posséder.... Aujourd'hui, c'est cette histoire que je vais vous conter....

broderie-10

Depuis des siècles, on trouve des broderies de perles d'eau douce dans toute l'Europe, sur les vêtements, les objets domestiques ou les habits sacerdotaux.... La plupart de ces broderies étaient réalisées par des professionnels et les vêtements religieux dans les couvents qui possédaient traditionnellement leurs propres ateliers. Les perles de verre ont, peu à peu, complété ou remplacé les perles de nacre, d'or ou d'argent.

A partir du XIIème siècle, époque où il devint plus facile et moins onéreux de se les procurer, la broderie de perles de verre devint un passe temps à la mode, associé ou non à la broderie traditionnelle, et on en retrouve sur de nombreux objets : sachets, coffrets, vêtemets, encadrements... La technique, facile et peu coûteuse, explique en grande partie la vogue de cette broderie : les perles enfilées sur de très fines aiguilles étaient cousues une à une sur le tissu.

Puis, en raison des avancées techniques, les perles devinrent de plus en plus petites et leur utilisation en broderie devint alors de plus en plus difficile. Une aute technique se développa : la couchure. Les perles étaient enfilées sur un fil dont l'extrémité était enduite de cire pour la rigidifier, puis le fil garni était couché sur le tissu et cousu avec une aiguille et du fil par un point à cheval entre les perles.

DSCN3311

La fabrication industrielle des aiguilles se développant, il devint possible d'en trouver partout et elles devinrent suffisamment fines pour passer dans n'importe quelle perle. D'un abord rendu plus aisé, la broderie de perles fut enseignée aux jeunes filles de bonne famille au même titre que la broderie traditionnelle.

Vers la fin du XVIIIème siècle, le tricot perlé, aux aiguilles ou au crochet, devint un passe-temps populaire, notamment en Europe Centrale : des petites perles sont enfilées sur le fil à tricoter avant de commencer, dans un ordre précis, puis glissées dans le tricot au fur et à mesure de l'avancement. Les perles peuvent aussi bien recouvrir entièrement la surface du tricot que déssiner uniquement un motif placé.

A la fin du XVIIIème siècle, des ateliers de broderie de perles pour la Cour furent fondées à Paris, ateliers dans lesquels la broderie au crochet se développa peu à peu pour être pleinement exploitée par Louis Ferry de Lunéville. Les perles sont d'abord enfilées sur le fil de travail, puis, avec le crochet tenu en dessous du tissu tendu sur un tambour à broder, l'artisan brode une chainette en glissant les perles en place au fur et à mesure. Cette technique rapide et parfaitement maîtrisée permet de rendre les objets brodés de perles plus abordables. De nombreux ateliers, plus ou moins clandestins se développèrent pour confectionner tous les articles brodés qui approvisionnaient les grandes maisons de couture tant à Paris qu'en Europe. Paris était, et reste le centre le plus important de la mode et de la broderie. la maison Lesage, propriété de la famille depuis 1924, continue à fabriquer des broderies de perles pour les plus grands créateurs, assurant ainsi la conservation et le transfert de ces techniques.

Bien que des machines produisent des broderies de perles pour la mode, rien ne vaut la qualité du travail fait main. Les vêtements de perles, tombés en désuétudes, sauf pour le soir et la haute couture, font leur retour depuis que la broderie et le travail des perles sont devenues un passe-temps....

elephant-blanc-spring-summer-58