06 février 2017

Les perles d'ormeau...

ORMEAUX

Aujourd'hui, je vous propose de prendre vos valises pour aller découvrir une toute nouvelle histoire de perles.... On sait que les perles viennent des huites mais pas seulement..... Venez avec moi découvrir la superbe histoire des perles d'ormeau....

ORMEAUX2

 

Tout comme l'huitre, l'ormeau est un mollusque marin comestible. Et comme elle, il peut voir se développer une perle à l'intérieur de sa coquille. Mais la technique de culture appliquée aux huitres perlières est beaucoup probante lorsqu'elle est appliquée aux ormeaux, et ce pour la raison suivante : l'ormeau est doté d'un pied ! En effet, on appelle ainsi cet organe permettant à certains mollusques de se déplacer dans l'eau et qu'il sait très bien utiliser pour rejeter les corps étrangers. Ainsi, la greffe du petit noyau possède très peu de chances d'aboutir au développement d'une perle. Cependant, une entreprise américaine établie à Santa Cruz a réussi à breveter une méthode permettant de fixer de façon permanente un noyau à l'intérieur de la coquille pour éviter son rejet, ce qui laisse présager des succès plus francs dans la culture de ces perles.

ORMEAUX3

 

La coquille intérieure de l'ormeau présente un lustre intense, et des nuances magnifiques de vert, bleu, lavande, rose et argent. Elle transmet évidemment ces carectéristiques à la perle qui naîtra en son sein. La forme des perles d'ormeau est souvent irrégulière. Leur croissance dure de douze à dix-huit mois. Bien qu'elle soit moins prisée que ces cousines, les perles d'Akoya par exemple, la perle d'ormeau est assez appréciée en Australie et en Nouvelle-Zélande, ainsi qu'aux Etats-Unis.

ORMEAUX4

 

La grande perle rose, évaluée en 1991 à 4,7 millons de dollars américains, est la plus grosse perle d'ormeau jamais recensée dans le monde jusqu'à ce jour. Elle a été découverte en 1990 dans le fleuve Petaluma, en Californie, et pèse 470 carats...


09 mai 2016

Les perles en Océanie....

Tahiti

Comme chaque lundi, je vous propose de poursuivre notre petit voyage au pays des perles^^.... Aujourd'hui, nous partons pour l'Océanie^^....

Tahiti2

 

L'Océanie est un vaste continent composé d'un très grand nombre d'îles, dont les principales sont l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Hawaï et celles de l'archipel polynésien.

Toutes les perles utilisées dans ces régions sont réalisées avec des matériaux naturels, le plus souvent des coquillages entiers ou découpés, des graines, de la pierre. Même si, dans certains ouvrages, on trouve parfois des perles achetées, elles n'ont jamais eu beaucoup de considérations.

Il existe peu de broderies de perles, les coquillages et perles étant surtout enfilés en colliers, puis enroulés autour des objets ou cousu sur un textile en fibre tissées.

Papuasie

 

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, de fastueux costumes associent coiffes de plumes et larges parures de cauris, vêtements parsemés de coquillages et de graines, pagnes garnis de franges de perles.... Des ceintures brodées en filet avec des perles de corail servaient aussi de monnaie d'échange.

A Tahiti, des morceaux de coquillages nacrés étaient accrochés aux costumes de deuils. Ils produisaient un léger cliquetis destiné à effrayer les esprits.

Enfin, en Australie, les Arborigènes portent des colliers ou ils mélangent coquillages, roseaux et graines. On a retrouvé la trace de ces bijoux dans des sites funéraires datant de milliers d'années. Les "perles" de graines ou de bois peuvent être décorées de motifs ethniques avant d'être enfilées.

Les longs rangs de coquillages portés en colliers multiples sont caractéristiques des îles polynésiennes....