27 mars 2017

La turquoise....

TURQUOISE

Nous sommes déjà lundi et je vous propose, comme chaque semaine, de faire vos bagages et de partir à nouveau à la découverte d'une nouvelle histoire de perles et autres.... Cette-fois ci, nous partons à la découverte de l'une des pierres les plus mytiques qui soit de par le monde : la pierre turquoise....

TURQUOISE2

 

Son histoire remonte presque à la nuit des temps.... On a découvert sur la momie de la Reine Zar, première dynastie égyptienne en 5 500 avant Jésus-Christ, un bracelet composé de turquoises. D'ailleurs, toutes les cultures antiques appréciaient cette pierre, que ce les Astèques, les Perses, les Amériendiens, les Chinois ou les Mésopotamiens... Tous y accordaient certains pouvoirs magiques comme la fortune, la victoire, la chance, la joie eintérieure, l'inspiration de la pensée positive et seraient également efficaces contre certaines maladies comme les douleurs articulaires, l'arthrite, les problèmes d'estomac, l'asthme, les maux de tête, etc....

TURQUOISE3

 

L'Egypte la produisait de la péninsule du Sinaï et l'associait à Hator, déesse de l'amour, de la beauté, de la joie, de la musique et de la maternité. Tirant beaucoup sur les tons de vert, on peut l'admirer notamment sur le masque de Toutenkhamon. En Perse, elle était de couleur bleue virant sur le vert une fois qu'elle avait été chauffée. On la portait en bijou comme collier ou bracelet comme protection contre la mort naturelle ; en effet, on pensait que son changement de couleur signifiait l'approche d'un danger imminent. Dans les palais, elle était utilisée pour symboliser le ciel et la terre dans les coupoles. Les Turcs amenaient le turquoise avec eux en Europe, ils pensaient que cette pierre protégeait leurs chevaux des chutes. Quant au continent Américain, les Aztèques l'utilisaient pour la fabrication de nombreux objets cérémoniaux, sous forme de mozaïque, mélangé avec de l'or, du quartz, de la malchite, du corail... On retrouve du turquoise sur des couteaux, des boucliers... Les indiens Pueblos en faisaient des amulettes alors que les autres nations comme les Apaches et les Navajos ne la travaillent qu'après 1880, sous l'influence des Européens ; ils l'associent à la déesse des saisons, Estsanatlehi... Les Apaches pensaient que si un homme portait une turquoise à son arc ou à son fusil, il ne raterait jamais sa cible. Les Sioux Lakotas l'associaient à la déesse de la paix. Ils la travaillaient souvent en la mêlant à de l'argent... En Europe, elle devient à la mode dans les années 1800 suites aux campagnes de fouilles archéologiques en Egypte et la découverte du masque de Toutenkhamon, créant ainsi tout un style néo-égyptien que ce soit dans les bijoux ou l'architecture. On la connaissait déjà du temps des croisades avec les Turcs, d'où son nom "pierre Turque"....

TURQUOISE4

 

La turquoise est une pierre minérale opaque, sa couleur va du bleu au vert suivant si elle contient du fer et du chrome (tons verts) ou de l'aluiminuim (tons bleus). Elle est souvent veinée ou avec des taches allant du brun au gris en passant par le noir que l'on appelle "turquoise matrix" ou "spider". Les gisements se trouvent en Iran, Israël, Turquie, Tanzannie, Mexique et Chine. Toutefois, victime de son succès, en 1972 Pierre Gilson présente une turquoise synthétique reconnaissable seulement par ses liants chimiques. Les techniques actuelles sont celles de la porcelaine ou de plastique ; la pâte polymère est également utilisée pour imiter cette pierre. L'imitation la plus courante est l'utilisation de la pierre Howlite, très similaire physiquement et teinte. D'autres minéraux sont utilisés comme la calcédoine, le jaspe, le marbre, la variscite et la faustite tout en étant moins proche de la réalité.

TURQUOISE5

 

La turquoise est victime de son succès et les contrefaçons sont parfois très difficiles à reconnaître, même pour les experts....


22 août 2016

Les perles de Cléopâtre...

CLEOPATRE

Je vous propose de reprendre vos valises et de quitter le Brésil pour venir découvrir l'histoire des perles en Egyptes et plus précisemment au temps de Cléopâtre....

CLEOPATRE2

 

Les perles étaient très prisées par les souverains d'Egypte et les membres de la famille royale. Cléopâtre, elle aussi, les appréciait beaucoup, et cette reine au tempéramemt volcanique qui a inspiré tant d'artistes s'illustra également en faisant d'elles un usage très spécial.

Alors que le général romain Marc-Antoine séjournait à Alexandrie, où il était chargé d'administrer les territoires d'Orient, il organisait chaque jour de fastueux dîners. Lors d'une de ses soirées, Cléopâtre considéra avec dédain les mets raffinés qui trônaient sur la table. Marc-Antoine, vexé, répondit qu'il ne voyait pas ce qui pouvait y être ajouté. Cléopâtre paria alors qu'elle réussirait à donner un dîner qui coûterait à lui seul dix millions de sesterces, une fortune pour l'époque.

CLEOPATRE3

Le jour dit, on servit le dîner. Il était certe somptueux, mais peu ou pas différent de ceux qu'organisait Marc-Antoine. Ce dernier se croyait déjà vainqueur, quand Cléopâtre fit apporter le deuxième service : on ne plaça devant elle qu'un vase remplit de vinaigre. Ce soir-là, la reine portait de superbes boucles d'oreilles, des perles d'une valeur inestimable dont elle avait hérité des derniers rois d'Orient. Elle détacha l'une d'elle et la plongea dans le vinaigre, dont l'acidité dissout les perles, et but le brevage. Elle était sur le point de faire la même chose avec l'autre perle, mais l'arbitre du pari l'arrêta et déclara Marc-Antoine vaincu.

CLEOATRE4

 

Cette perle jumelle fut sciée en deux, pour que la moitié du dîner de Cléopâtre et de Marc-Antoine devînt des pendants d'oreilles destinée à la Vénus du Panthéon à Rome !.....

14 mars 2016

Le lapis-lazuli d'Afghanistan

Lapis-lazuli

Le lapis-lazuli est une pierre qui varie du bleu violet au bleu vert selon la quantité de minéraux qu'elle contient. Elle est apprécie depuis la plus haute Antiquité, aussi bien en Asie qu'en Egypte où elle est réservée à la taille des scarabés ou des effigies des Dieux.

Lapis-lazuli2

 

Depuis toujours le lapis-lazuli est etrait dans une région très montagneuse et difficile d'accès située entre le Pakistan et l'Afganistan. Ce gisement produit les plus belles pierres du monde, mais son exploitation n'est pas facile. Afin d'obtenir ces magnifiques pierres, il faut traverser des montagnes gelées, des cols enneigés, en évitant de plus en plus les champs de mine antipersonnelles déversées par l'armée russe dans les années quatre-vingt et qui jonchent les voies de communication.

Une fois le gisement atteint, l'extraction se fait en plusieurs temps. La roche est éclatée à la dynamite, puis le minerai est extrait des blocs selon les méthodes traditionnelles. Les mineurs les transportent à dos d'homme jusqu'aux ânes qui vont les redescendre. Le seul moyen d'éviter les mines étant de faire d'abord glisser les sacs sur la pente de la montagne pour suivre ensuite le même chemin.

Lapis-lazuli3

 

Le commerce se tient à Peshawar, au Pakistan, uniquement le matin quand la lumière met en valeur toute la couleur des pierres. Les pierres sont ensuite taillées en perles rondes, forme qui met en valeur leur couleur.

Très recherché, le lapis-lazuli d'Afghanistan est exploité à un rythme qui fait que le filon sera bientôt épuisé. On trouve également du lapis-lazuli, mais en moins bonne qualité, au Chili....

30 septembre 2015

Les perles de l'Egypte

deesse-maat-dieu-egypte

J'ai souvent admiré dans les musées les bijoux de l'Egypte antique.... J'adore les plastrons surtout en forme d'oiseau ou de Ankh^^, la clé de vie egyptienne^^... Toutes les dynasties Egyptienne avaient leur mode, leurs bijoux et leurs rituels et je suis fascinée par cette diversité^^.... Voilà pourquoi, aujourd'hui, je vous propose de suivre l'histoire des perles de l'Egypte...

 

nefertiti-buste-egypte-antique-reine-egyptienne-pharaons-antiquite

Vers 2 400 avant Jesus Christ, les Egyptiens produisaient déjà des perles en pâte de verre. Dans l'Egypte antique, les bijoux les plus recherchés étaient en pierres, la serpentine, l'agate, la turquoise, le lapis-lazuli et autres pierres semi-précieuses étaient alors utilisées comme des perles. Plus tard, le travail de la silice permettra d produire des perles moins coûteuses que les pierres et d'en maîtriser formes et couleurs.

Pour colorer les perles, les premiers artisans verriers utilisaient alors de l'oxyde de cuivre permettant d'obtenir des coloration bleu turquoise, ou encore de l'oxyde de manganèse permettant d'obtenir des nuances violettes ou noires imitant l'améthyste ou l'agagte. Les techniques de production en quantité remonteraient à quelques 2 200 ans avant notre ère.

 

441ffeae

Certains artisans perpétuent les techniques anciennes pour fabriquer des perles d'excellentes qualité : la pâte d'argile teinte avec des colorants à base de terre est étirée autour de tiges pour former des tubes débités en petits morceaux mis à sécher sur des plateaux. Une fois qu'ils sont sec, on retire la tige puis on cuit les perles sur des palques métalliques. Cette méthode de fabrication tire parti des ressources locales en faisant uniquement appel au savoir-faire des artisans. Ces perles permettent des compositions proches de celles représentées sur les fresques des tombeaux Egyptiens.

Grâce à l'engouement pour la danse arabe en Europe et en Amérique du Nord, l'Egypte, qui produit une grande quantité de sacs et de costumes orientaux destinés à l'exportation, est un gros importateur de perles tchèques...

28 septembre 2015

Les routes commerciales des perles en Afrique...

vue_generale_longue

Je vous ai déjà parlé de mon sentiment sur les perles de sang, celles qui servaient à obtenir des esclaves africains.... Ceux qui devenaient sur les livres de bord des bateaux négrier "le bois d'ébène"... Quand je les regarde, j'ai toujours ce même sentiment contrasté de peine et d'admiration envers ces perles.... Mais aujourd'hui, je vais vous conter l'histoire des routes commerciales des perles en Afrique....

 

perle_moderne_africaine

L'Afrique est un continent de contrastes : sa végation varie des forêts équatoriales aux déserts rides, des hautes montagnes à la savane. Les peuples, eux aussi, sont très différents, allant des tribus de chasseurs aux sociétés les plus évoluées.

Malgré les barrières naturelles que constituent les déserts et la jungle, des routes commerciales intérieures et côtières ont de tout temps reliés ces territoires qui auraient pu sans cela rester fortement isolés.

Déjà en 2300 avant Jésus Christ; l'Egypte faisait du commerce à partir des ports de la mer Rouge et par voie terrestre jusqu'à l'Afrique de l'Ouest et au sud du Soudan pour y récupérer de l'or.

Les Phéniciens établirent des comptoirs sur la Méditerranée, où ils fabriquaient et vendaient des perles. Les Berbères, partant du nord-oues de l'Afrique, ouvrirent des routes commerciales à travers le Sahara vers le Soudan, le Maroc, la Tunisie et la Lybie. Lorsque les Romains envahirent l'Afrique, ils prirent le contrôle des routes commerciales et introduisirent le chameau chez les Berbères, ce qui les aida à étendre leur réseau d'échanges. Avec la conquête du Maghreb par les Arabes en 705 et l'essor de l'islam, le commerce ce propagea dans toute la région, puis de l'Espagne à l'extrème sud du Mali.

Au milieu du XVème siècle, l'actuel Mali étendit son influence dans la savanne, le fleuve Niger servant de moyen de transport. Les perles indiennes et les cauris, traversèrent alors le Sahara depuis la côte orientale.

 

perles-2

Pendant près de 2 000 ans, les marchands arabes et indiens ont pratiqué le troc sur la côte orientale de l'Afrique. Au cours de la période romaine, les perles de verre du Bassin méditéranéen arrivèrent en Chine et en Corée. Les perles de verre du sud de l'Inde devinrent l'article de négoce le plus important dans la zone du Pacifique. Au Moyen-Age, l'islam propagea sa doctrine et son commerce jusqu'au Pakistan, vendant et échangeant des perles de différentes provenances dans toute la région. Des perles de verre et de céramique venant de Perse furent importées en Afrique orientale puis occidentale à parti du IXème siècle. Les vents de l'océan Indien, alizés et vents de la mousson qui soufflaient en sens contraire, permettaient aux navires de faire le voyage dans les deux sens chaque année.

Dans le sud de l'Afrique, malgré la navigation dageureuse, le commerce des perles, échangées contre de l'or, se développa fortement. Les marchandises entraient en Afrique par les ports puis pénétraient à l'intérieur grâce aux populations qui les revendaient. Le croisement de toutes ces routes, aussi bien terrestres que maritimes, tout autour de l'Afrique, explique la dispersion des perles à travers tout le continent.

Au XVIème siècle, les européens commencèrent à parcourir la côte occidentale de l'Afrique. Les Portugais furent les premiers. Ils voulaient ravir le marché de l'or aux Arabes et trouver une route maritime veers les Indes. Bientôt rejoint par les Français, les Hollandais, les Allemands et les Anglais, ils établirent des forts commerciauxle long de la côte, dans lesquels ils apportèrent des produits manufacturés, dont les perles....

lot-de-10-bracelet-plastiques-avec-perles

26 septembre 2015

Les perles du Moyen-Orient

bijoux-orient-151900

Mon amour des perles ne tarit pas, bien au contraire^^... J'aime deviner leur provenance, en découvrir de nouvelles, découvrir de nouvelles techniques^^... Je sais que jamais je ne travaillerai des pierres précieuses car je n'ai malheureusement pas la formation pour, ni les finances hélas.... Mais tout ce qui les entoure me fascine^^.... Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire découvrir l'histoire des perles du Moyen-Orient...

 

Les perles en argent, en ambre, en verre et en pierres sont les éléments traditionnels de la joaillerie du Moyen-Orient. Située sur les routes commerciales entre la Méditerranée, l'Afrique et l'Asie, cette région s'est approprié le travail et l'utilisation des perles, sachant mêler avec art les techniques de diffrentes provenances.

 

objets-juif-maroc-016

En Israël, le grand centre de production des perles était Hébron, avant que cette industrie se déplace vers l'Egypte et la Turquie, pour finalement y revenir avec la création de L'Etat d'Israël.

 

109263546-argent-metal-precieux-chaine-or-metal-precieux-yemen

Au Yémen le travail de l'argent rappelle l'orfèvrerie indienne mais fortement influencée par l'Islam qui l'a rendue plus raffinée et stylisée. Les Bédouins considéraient les bijoux comme de véritables biens qu'ils transportaient partout avec eux. De nombreux colliers comportent des amulettes renfermant des versets du Coran.

 

Parure1

Au Sud-Ouest de la péninsule arabe, des perles blanches et argentées soulignent le corsage et les manches du vêtement traditionnel féminin, les perles blanches étant africaines, les perles argentées étant arabes. Des cauris, qui sont une variété de coquillages, se mêlent à ces perles, rappelant égalementla proximité de l'Afrique, enrichis de boutons de nacre et de pièce de métal.

 

i-costumetunisien-270209

Le Moyen-Orient qui attache une grande importance aux amulettes à chargé certaines perles de pouvoir ; les perles ocellées sont censées protéger du mauvais oeil, les perles de céramique bleue protègent les animaux... Le souk, marché traditionnel du monde arabe est l'endroit idéal ou l'amateur peut dénicher toutes sortes de trèsors : perles, sequins, ambre, corail ou encore colliers et bracelets....

06 avril 2015

la Peregrina....

Vous savez que je suis passionnée par les histoires sur les perles et autres pierres^^... Ce soir, j'ai envie de vous faire partager l'histoire d'une perle qui a traversé les âges pour arriver jusqu'à nous^^^.... Je veux parler de La Peregrina^^

laperegrinapearl2

La Peregrina, qui veut dire "La Pélerine", a été trouvée en 1515 dans le golfe de Panama. Elle était considérée comme la plus grosse perle jamais découverte au monde et la plus lumineuse.... L'explorateur Vasco Nunez de Balboa la ramène en Espagne sous bonne escorte et la remit au roi Ferdinand II... En 1516, le roi mourut et la perle revient à son petit-fils le roi Philippe II, né en 1554.

Mary-the-1st-of-England

Il offre cette splendide perle à Marie 1ère Tudor, reine d'Angleterre, à l'occasion de leurs fiancailles.... (Belle femme, non?..... et si souriante^^.....). Elle porte La Peregrina sur de nombreux tableaux, notamment le potrait fait par le maître flamand Hans Eworth datant de 1554. Sur ce portrait, vous pouvez également voir le ras du cou de deux rangs fait de perles et d'une croix incrustée de diamants; regardez comme ce ras du cou fait pâle figure à côté de la perle....

queen-margarita-on-horseback

A la mort du roi Philippe II en 1598, c'est son fils Philippe III qui hérite de cette superbe perle.Son épouse, Marguerite d'Autriche, la porte lors des occasions officielles comme à la signature du traité de paix entre l'Espagne et l'Angleterre.... En 1634, Velazquez peint la reine sur un cheval et l'on peut voir la perle sur le corsage....

Philippe IV, épouse Marianne d'Autriche en 1665, Velazquez lui peint un protrait de son épouse et l'on peut voir La Peregrina intégrée dans la coiffure de la mariée, âgée de quartorze ans et portant ses plus beaux atours... Le 9 juin 1660, quand sa fille Marie-Thérèse épouse Louis XIV, le roi Philippe IV porte la perle accrochée à son chapeau. A son déces, il la lègue à son seul fils survivant, Charles II, âgé de trois ans. Lors des processions de 1679, il est vêtu de noir et arbore perles et diamants sur son chapeau.

En 1700,  Charles II meurt sans héritier, la perle disparait et ne refait surface qu'à la toute fin du XVIIIème siècle quand Marie-Louise de Parme, épouse de Charles IV, la porte. C'est une femme autoritaire et peu sympathique qui ne trouve pas la perle suffisament belle. Elle la fait monter sur un diamant ovale et fait écrire en lettres noires vernies sur un ruban "Soy la peregrina" ("Je suis la pélerine").

url_artimage-115709-2509758-31078

En 1808, Napoleon envahit L'Espagne et place sur le trône son frère Joseph. E, 1813, Joseph revient en France et offre La Peregrina à Hortense de Beauharmais, fille de Joséphine issue de son mariage avec le Vicomte de Beauharnais. A sa mort, en 1837, elle lègue la perle à son fils aîné, Louis-Napoleon connut sous le nom de Napoleon III. En 1848, au bord de la faillite, il vend la perle à James Hamilton, marquis d'Abercorn qui désire en faire présent à sa femme. En 1813, la perle est polie et pesée à la demande du petits-fils du marquis  elle fait alors environ 1 gramme.

Elizabeth-Taylor-wearing-La-Peregrina

En 1969, l'arrière-petit-fils du marquis vend la perle à un négociant en bijoux londonien qui la met aux enchères à New York chez Sotheby'S. Richard Burton les appelle et achète La Peregrina pour sa femme, Lyz Taylor, pour la modique somme de 37 000 dollars.... (ça fait rêver, non???^^) et lui offre lors de la Saint Valentin. Lyz demande au grand joallier Cartier de monter la perle sur un collier de diamants, perles et rubis et de faire une parure.... En décembre 201, la perle est vendue dans une vente aux enchères de Christie'S à New York pour la somme record de 11 millions de dollars.

Voilà.... j'espère que vous avez rêvé en lisant cette histoire de perle.... Je dois avouer que personnellement j'aimerai beaucoup la voir au moins une fois....