09 mai 2016

Les perles en Océanie....

Tahiti

Comme chaque lundi, je vous propose de poursuivre notre petit voyage au pays des perles^^.... Aujourd'hui, nous partons pour l'Océanie^^....

Tahiti2

 

L'Océanie est un vaste continent composé d'un très grand nombre d'îles, dont les principales sont l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Hawaï et celles de l'archipel polynésien.

Toutes les perles utilisées dans ces régions sont réalisées avec des matériaux naturels, le plus souvent des coquillages entiers ou découpés, des graines, de la pierre. Même si, dans certains ouvrages, on trouve parfois des perles achetées, elles n'ont jamais eu beaucoup de considérations.

Il existe peu de broderies de perles, les coquillages et perles étant surtout enfilés en colliers, puis enroulés autour des objets ou cousu sur un textile en fibre tissées.

Papuasie

 

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, de fastueux costumes associent coiffes de plumes et larges parures de cauris, vêtements parsemés de coquillages et de graines, pagnes garnis de franges de perles.... Des ceintures brodées en filet avec des perles de corail servaient aussi de monnaie d'échange.

A Tahiti, des morceaux de coquillages nacrés étaient accrochés aux costumes de deuils. Ils produisaient un léger cliquetis destiné à effrayer les esprits.

Enfin, en Australie, les Arborigènes portent des colliers ou ils mélangent coquillages, roseaux et graines. On a retrouvé la trace de ces bijoux dans des sites funéraires datant de milliers d'années. Les "perles" de graines ou de bois peuvent être décorées de motifs ethniques avant d'être enfilées.

Les longs rangs de coquillages portés en colliers multiples sont caractéristiques des îles polynésiennes....


23 mars 2016

Les perles en Océanie et Extrême-Orient...

Perles de Polynésie

Je suis heureuse de vous retrouver pour vous conter une nouvelle histoire de perles et autres.... Auourd'hui, je vous emmène en Extrème Orient et également en Océanie....

 

Perles du Japon

 

Les régions que l'on nomme Extrême-Orient et Océanie s'étendent au sud -est de l'Asie et au sud de la Polynésie et englobent des pays aussi différents que le Japon, la Chine, l'Australie, toutes les îles polynésiennes. Les cultures de ces peuples sont très différentes.

D'aussi loin que permettent de remonter les documents, il apparait que les perles sont présentes partout à l'intérieur de cet ensemble géographique. On en trouve une multiplicité : perles fines, perles de corail, perles d'argent, perles de prières, pépites, os et graines.... Comme dans beaucoup d'autres régions du globe, les perles étaient et sont toujours un témoin de la condition sociale de la personne qui les porte et sont parfois remplacées, ou associées, par des cauris ou des graines aux formes différentes. On a ainsi découvert des perles dans les tombes impériales en Chine. Elles peuvent être cousues sur tous les éléments des costumes ou bien, au contraire, portées en colliers, en turbans, en coiffes, etc. Les perles ornaient également des tentures richement brodées.

perles Thaïlandaise

 

Cette longue tradition se retrouve encore de nos jours. La Chine est ainsi le premier producteur de perles semi-précieuses taillées à partir des pierres importées de perles et de porcelaine peinte.

Le Japon, lui, possède une production abondante de perles en verre ou en plastique qui représentent les motifs traditionnels, ainsi que de semences ou d'imitations de perles. Le Sud-Est asiatique, quant à lui, travaille l'argent, notamment le Vietnam, la Thaïlande et Bali. Ces pays produisent des perles aux formes variées dont le décors s'inspirent des traditions hindouistes et boudhistes....

07 mars 2016

Les perles du Tibet...

BRACELET TIBETAIN

Depuis le début de ce blog, je vous emmène découvrir la merveilleuse histoire des perles^^..... Ce monde au milieu duquel je nourris ma passion de créer des bijoux ou des accessoires.... Un monde infini et enchanteur ou se mêle le meilleur et le pire des hommes.... Aujourd'hui, je vais vous conter l'histoire des perles du Tibet....

DALAI LAMA

 

Depuis l'invasion du Tibet par la Cine en 1959, le dalaï-lama à dû s'exiler à Dharamsala, dans le nord de l'Inde, accompagné de nombreux Thibétains qui travaillent sur les marchés où ils vendent des objets issus de leur artisanat: perles et bijoux en argent, agate, turquoise, corail et os, etc...., chargés de pouvoirs magiques.

D'autres groupes ethniques de l'Himalaya possèdent une culture proche de celle des Tibétains. Ceci permet de trouver des objets comparables dans d'autres régions, à l'exemple de Katmandou, et favorise la conversation et la connaissance de cette artisanat.

BRACELET TIBETAIN 2

 

Certaines pierres sont plus utilisées que d'autres. Les perles d'agate sombre sont un véritable patrimoine et sont censées protéger ceux qui les portent. Arrondies, elles sont gravées de motifs en forme d'oeil afin de conjurer le mauvais sort et portées en nombre impair pour porter chance.

Recherchées par les collectionneurs, elles sont très souvent imitées en verre ou en plastique. La turquoise, quant à elle, est utilisée avec l'ambre et le corail pour la joaillerie religieuse dans toutes les régions de l'Himalaya.

Souvent séparées par de petites perles en argent, les perles taillées dans les différentes pierres sont associées en parures importantes: coiffes, colliers à plusieurs rangs, bracelets toujours chargés de vertus protectrices.

PERLES TIBET

 

L'intérêt grandissant pour le Tibet et tout ce qui s'y rapporte à entrainé une diffusion mondiale de tout ces "bijoux", même si le corail est parfois faux et la turquoise remplacée par du verre. Tout le monde connaît maintenant les bracelets tibétains....

03 octobre 2015

Perles d'Ethiopie et de Somalie

croix-ethiopienne-croix-de-lalibella

Comme vous le savez mainenant, je suis une passionnée des perles et de tout ce que je peux travailler pour faire mes créations^^... Il y a tant de matières et de sortes de perles que je n'ai jamais touché ni travaillé.... Alors je vous en conte l'histoire pour vous les faire découvrir également^^... Aujourd'hui, c'est l'histoire des perles d'Ethiopie et de Somalie que je vais vous faire découvrir....

 

bijoux

Les chrétiens des hauts plateaux éthiopiens, isolés sur les hauteurs, ont survécu à de nombreuses guerres saintes musulmmanes, pratiquant leur culte depuis les débuts de l'ère chrétienne. La croix éthiopienne, arborée avec fierté, est ainsi devenue le symbole de la Corne de l'Afrique. Chaque région se distinguait par un dessin différent, la croix servant ainsi aussi de signe de reconnaissance. Parmis les autres pendentifs figurent le triangle, le croissant, censé conjurer le mauvais oeil, et le sein, symbole de fertilité. Sur la côte, l'influence des orfèvres de la péninsule arabique est évidente dans le travail des métaux précieux ciselés et très travaillés.

 

15012010291

Les perles colorées de verre et de corail, la croix de Malte, l'étoile de David, des sujets représentant la paix, l'éternité... apportés par des marchands transitants vers le centre du continent sont harmonieuseument mêlés aux perles d'argent. L'ambre, censé protéger des maladies graves et du mauvais oeil, est particulièrement apprécié des Somlis. Les tribus musulmanes ont pendant des siècles façonné l'ambre en perles pour des chapelets de prière. Les colliers de dot se composent d'enfilades de grosses billes d'ambre ou de copal que la fiancée porte le jour de ses noces. Le copal, comme l'ambre, est une résine provenant surtout de Zanzibar et de Tanzanie, mais beaucoup plus jeune. Admiré par de nombreuses ethnies, le copal est très utilisé dans la confection des bijoux....

1177377696_small

19 septembre 2015

Les perles en Turquie....

12-09-12-31644_1

Voilà mon ordi enfin réparé^^... Ca me manquait de ne pas avoir pu vous parler durant ces quelques jours^^... Et oui^^, j'ai pris l'habitude de communiquer avec vous tous les jours; donc ça me manque quand je ne peux pas le faire.... Aujourd'hui, je cotinue l'histoire des perles en vous racontant l'histoire des perles de Turquie....

 

En raison de sa situation géographique, la Turquie a subi, au cours des siècles, l'influence des empires qui ont successivement occupé ses territoires et a su profiter de sa position au croisement des routes commerciales afin d'utiliser au mieux tissus et métaux pour réaliser des broderies ou des bijoux.

Bien que la broderie au fil (soie, coton, or ou argent) ait toujours été le moyen le plus répandu d'enrichir les textiles, on a découvert des broderies enrichies de perles datant de 2 000 avant jésus Christ. mais c'est surtout au XIXème siècle que la broderie, de plus en plus raffinée, à incorporé des perles de verre, de nacre et de corail dans les motifs populaires des objets destinés aux classes aisés. Dès le début du XXème siècle, et encore de nos jours, la broderie de perles fut enseignées aux prisonniers.Les premières réalisations, faites par les prisonniers de la 1ère guerre mondiale, sont très recherchés par les collectionneurs. Les prisonniers utilisaient toujours différentes techniques : le filet, le crochet, et le tissage sur métier.

 

costumes-turquie-marmara-trakya-09

Pour le filet, les perles sont enfilées sur des fils qui sont noués pour former une résille, les changements de couleurs des perles formant les motifs. Cette technique produit des objets plats comme des bourses.

Le crochet permet de travailler en relief les petits animaux, comme les serpents et les lézards, vendus en quantité.

Le tissage est surtout utilisé pour fabriquer de petites amulettes.

 

15364310

L'intérêt grandissant pour les danses orientales a entrainé une production plus importante des accessoires en perles destinés à l'exportation.

10 septembre 2015

Les perles d'Ukraine

938a79f1014d6991a9dfef04b61d19c9

Tout ce qui tourne autour des perles me fascine depuis toujours^^... Le souvenir de ma grand-mère qui aimait me raconter les histoires des deux ou trois bijoux qui lui venait de sa mère est encore dans ma mémoire.... J'aime cette idée que les gens mettent un peu d'eux-même dans les bijoux qu'ils portent, leur donnant ainsi une âme.... Aujourd'hui c'est celle des perles d'Ukraine que je vais vous conter....

 

habits_nationauxDepuis que l'Ukraine est sortie de l'Union Soviétique, les artisans de perles peuvent de nouveau s'adonner à leur activité avec bien plus de liberté, et de belles pièces traditionnelles cachées pendant toute la tentative d'unification refirent leur apparition. Les colliers de perles de corail ou de terre cuite faisaient traditionnellement partie du costume national, alors que les broderies de perles étaient peu répandues dans ce pays.

 

06570-LRGDes colliers, appelés "Gerdany", furent réalisés au Moyen Age avec des perles de verre fabriquées sur place. Après les invasions XIIème siècle, leur secret de fabrication s'est perdu et leur fabrication a cessé juqu'au XVIIème siècle, où la production en série et l'explortation des perles de Venise puis de Bohême a remis la broderie de perles au goût du jour. Au XIXème siècle, elle était devenue un élément reconnu du costume régional.

Bien que la plupart des broderies de perles soient regroupées sous l'appellation de "gerdany", ce terme désigne de longs colliers orné d'un médailon central. D'autres colliers sont fait de bandelettes de perles portées en tour de cou ou comme rubans à chapeau, ou se présentent sous forme de collerettes dentelés.

 

07911-LRGDans le sud-ouest de l'Ukraine, les perles étaient cousues par-dessus ou la place de broderie sur les chemises traditionnelles des femmes. Les gilets portés les jours de fêtes aussi bien par les hommes, en plus des broderies de laine, étaient enrichis de perles. Les jeunes femmes se nouaient les cheveux de tresses de paille garnies de perles. Les mariées portaient de nombreux "gerdany" et se nouaient les cheveux à l'aide de ruban perlés....

25 juin 2015

Le corail... Une beauté en voie de disparition....

corail-gorgone_m

Je travaille diverses matiéres dans mes créations, du coton au verre en passant par le fil d'alu ou les perles de rocailles... Pourtant, il existe une sorte de perle que j'hésiterai toujours à travailler, ce sont les perles de corail.... J'adore leur beauté mais savoir que certains détruisent des fonds marins dans le seul but de se faire de l'argent me bloque un peu....Je sais, je sais.... On veut tous gagner de l'argent.... Mais bon.... (et oui.... Sans doute des restes de mon côté hippie lol^^).... Mais je vais vous en conter l'histoire^^....

Au temps de la préhistoire, déjà, on connaissait le corail puisque l'on a trouvé des garnitures et des incrustations d'objets dans des tombes celtes de l'âge récent du fer....Durant l'époque romaine, des centres de travail du corail se trouvaient à Smyrne et à Magnésie, en Asie Mineure.

Les Anciens l'appelaient Arbre des eaux et lui accordaient le pouvoir de protéger du mauvais oeil, de donner confiance en soi, de préserver des mauvais génies, de faire cesser les tempêtes ainsi que les orages et de stopper les hémmoragies. On lui attribuait également la possibilité d'éloigner les peurs paniques, les cauchemards, de soigner les maladies des yeux ainsi que de faciliter la sortie des dents chez les bébés (Adeline^^.... J'ai trouvé la solution pour ton petit trésor^^....) ... Et, selon une légende greque, ce serait les gouttes de sang versées par la tête de Méduse quand Percée la lui a tranchée....

perles-tubes-en-corail-rouge

On pensait que le corail était une plante pétrifiée mais l'on sait, depuis le XVIIIème siècle, que ce sont des organismes vivants... On le pêchait alors avec de lourdes croix en fer lestées d'un filet dans lequel s'accrochait les branches de corail. Aujourd'hui, ce sont des dragueurs spéciaux ou des plongeurs, équipés de bouteilles, qui descendent jusqu'à 100 mètres de profondeur... En sachant que le corail a besoin de 250 ans pour atteindre sa taille adulte, il est compréhensible que celui-ci se raréfie et devienne de plus en plus cher...

Au temps de l'inquisition, le corail était travaillé en Italie, près de Naples, sous le contrôle de l'Eglise... Il fût peu à peu accessible à tous et, au XVIIIème siècle, des milliers d'ateliers créaient perles et bijoux... Bien que le corail provienne aujourd'hui surtout d'Orient, cette région d'Italie est toujours spécialisée dans ce travail fin et précis...

taillerie-corail-artisanat

Les branches de corail brut sont trempés dans de l'acide chlorydrique afin de dissoudre le calcaire qui les entoure, puis sont débités pour en tirer le meilleur parti. Chaque tronçon est alors poli à la pierre ponce et à l'eau, voire sculpté afin de devenir un joli branchage, une perle, un camée... Parmis les bijoux les plus célèbres, il y avait la parure de Marguerite de Savoie, composée de coraux pêchés dans la baie de Naples.... Ou, plus récemment, celle de Farida d'Egypte réalisée en 1938 par les ateliers Ascione de Naples.

220px-Parure_realizzata_per_la_regina_Farida_d'Egitto_(1934)

Voilà la belle histoire des perles de corail... Ce cadeau de la nature si précieux et si beaux.... Personnellement, si je devais travailler du corail, je veillerai que les tronçons soient anciens afin de ne pas prélever le peu qui restent dans les océans ou alors j'utiliserai le corail mort et donc blanc que l'on peut trouver teinté également... Pour le différencier du corail vivant, donc rouge, il suffit de regarder les trous se trouvant dans les branches; si on aperçoit du noir, il y a de fortes chances pour que ce soit du corail teinté....

Posté par Bijouxdarlaxav à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,