06 février 2017

Les perles d'ormeau...

ORMEAUX

Aujourd'hui, je vous propose de prendre vos valises pour aller découvrir une toute nouvelle histoire de perles.... On sait que les perles viennent des huites mais pas seulement..... Venez avec moi découvrir la superbe histoire des perles d'ormeau....

ORMEAUX2

 

Tout comme l'huitre, l'ormeau est un mollusque marin comestible. Et comme elle, il peut voir se développer une perle à l'intérieur de sa coquille. Mais la technique de culture appliquée aux huitres perlières est beaucoup probante lorsqu'elle est appliquée aux ormeaux, et ce pour la raison suivante : l'ormeau est doté d'un pied ! En effet, on appelle ainsi cet organe permettant à certains mollusques de se déplacer dans l'eau et qu'il sait très bien utiliser pour rejeter les corps étrangers. Ainsi, la greffe du petit noyau possède très peu de chances d'aboutir au développement d'une perle. Cependant, une entreprise américaine établie à Santa Cruz a réussi à breveter une méthode permettant de fixer de façon permanente un noyau à l'intérieur de la coquille pour éviter son rejet, ce qui laisse présager des succès plus francs dans la culture de ces perles.

ORMEAUX3

 

La coquille intérieure de l'ormeau présente un lustre intense, et des nuances magnifiques de vert, bleu, lavande, rose et argent. Elle transmet évidemment ces carectéristiques à la perle qui naîtra en son sein. La forme des perles d'ormeau est souvent irrégulière. Leur croissance dure de douze à dix-huit mois. Bien qu'elle soit moins prisée que ces cousines, les perles d'Akoya par exemple, la perle d'ormeau est assez appréciée en Australie et en Nouvelle-Zélande, ainsi qu'aux Etats-Unis.

ORMEAUX4

 

La grande perle rose, évaluée en 1991 à 4,7 millons de dollars américains, est la plus grosse perle d'ormeau jamais recensée dans le monde jusqu'à ce jour. Elle a été découverte en 1990 dans le fleuve Petaluma, en Californie, et pèse 470 carats...