18 avril 2016

Les perles d'argent Balinaises....

Perles balinaises5

Après avoir découvert les perles d'eau douce,  je vous emmène découvrir la superbe histoire des perles d'argent Balinaises....

Perles Balinaises2

 

Tout en utilisant des techniques traditionnelles que l'on retrouve dans différentes parties du monde, les artisans balinais ont su développer un style qui leur est propre. Leur savoir-faire leur a été enseigné par les Indiens, qui leur ont dans un premier temps transmis leurs cultes. Hindouisme et Islam se sont ainsi répandus dans tout le sud-est asiatique. Petit à petit, l'islam a gagné du terrain et seul Bali reste essentiellement hindouiste. L'influence de l'Inde se retrouve particulièrement dans la danse et la joaillerie.

Perles balinaises3

 

Les techniques utilisées sont le martelage, le repoussé, la gravure et l'ajourage, l'incrustation, comme dans la plupart des pays qui travaillent l'argent. Mais les artisans de Bali se sont spécialisé dans la granulation.
La plus grande partie de l'argent utilisé est extrait dans différentes régions d'Indonésie. Il est fondu, mélangé à du cuivre, puis versé dans des moules en acier en forme de barres. Ces dernières, refroidies, sont martelées afin de les lisser, puis transformer ent bandes, en perles et en fils d'argent.

Certaines barres sont introduites dans des presses à rouleau pour devenir des bandes de plus en plus fines. D'autres sont introduites dans des presses munies de cannelures de plus en plus fines pour devenir des fils de plus en plus minces. Enfin, certains fils sont introduits dans des machines qui les coupent en tronçons de très petites tailles qui sont ensuite réchauffés un par un à basse température dans des récipients de céramiques jusuq'à ce qu'ils se transforment en billes minuscules.

Perles balinaises4

 

La première étape de la fabrication des perles d'argent balinaises consite à emboutir les plaques d'argent pour y découper des disques qui seront façonnés en demi-sphère dans des moules en laiton :le disque posé sur le moule creu est martel avec un emboutjusqu'à en épouser les contours. Chaque perle nécessite deux demi-sphères. Les trois éléments indispensables étant maintenant disponbles, il ne reste plus qu'à les assembler : le fil est coupé en petits morceaux, qui sont ensuite pliés selon la forme désirée, puis appliqués sur la demi-perle avec une colle repositionnable qui permet de corriger d'éventuelles erreurs.

Les motifs dessinés par les fils sont comblés par les petites billes. Certaines parties peuvent également être ajourées par poinçonnage. Tout le décor est fixé, puis les deux demi-sphères sont soudées pour faire une perle ronde. Enfin le trou est percé de part en part. Une fois les perles assemblées, elles sont nettoyées et polies ou noircies et oxydées pour avoir un aspect patiné.

Perles Balinaises

 

En utilisant les mêmes méthodes, il est également possible de produire des perles ovales, coniques, demi-rondes et toutes sortes d'apprêts permettant l'assemblage des bijoux.

De nombreux fabricants proposent la visite de leurs ateliers en expliquant tous les détails et toutes les étapes de la fabrication. Ils proposent aussi un vaste choix non seulement de bijoux typiquement Balinais, mais aussi de tous styles, ainsi que des perles au détail pour créer ses propres bijoux, le tout vendu au poids....


23 mars 2016

Les perles en Océanie et Extrême-Orient...

Perles de Polynésie

Je suis heureuse de vous retrouver pour vous conter une nouvelle histoire de perles et autres.... Auourd'hui, je vous emmène en Extrème Orient et également en Océanie....

 

Perles du Japon

 

Les régions que l'on nomme Extrême-Orient et Océanie s'étendent au sud -est de l'Asie et au sud de la Polynésie et englobent des pays aussi différents que le Japon, la Chine, l'Australie, toutes les îles polynésiennes. Les cultures de ces peuples sont très différentes.

D'aussi loin que permettent de remonter les documents, il apparait que les perles sont présentes partout à l'intérieur de cet ensemble géographique. On en trouve une multiplicité : perles fines, perles de corail, perles d'argent, perles de prières, pépites, os et graines.... Comme dans beaucoup d'autres régions du globe, les perles étaient et sont toujours un témoin de la condition sociale de la personne qui les porte et sont parfois remplacées, ou associées, par des cauris ou des graines aux formes différentes. On a ainsi découvert des perles dans les tombes impériales en Chine. Elles peuvent être cousues sur tous les éléments des costumes ou bien, au contraire, portées en colliers, en turbans, en coiffes, etc. Les perles ornaient également des tentures richement brodées.

perles Thaïlandaise

 

Cette longue tradition se retrouve encore de nos jours. La Chine est ainsi le premier producteur de perles semi-précieuses taillées à partir des pierres importées de perles et de porcelaine peinte.

Le Japon, lui, possède une production abondante de perles en verre ou en plastique qui représentent les motifs traditionnels, ainsi que de semences ou d'imitations de perles. Le Sud-Est asiatique, quant à lui, travaille l'argent, notamment le Vietnam, la Thaïlande et Bali. Ces pays produisent des perles aux formes variées dont le décors s'inspirent des traditions hindouistes et boudhistes....