03 janvier 2016

Les perles des Zoulous.....

téléchargement

Comme vous le savez, ma passion des perles est pire qu'une adiction^^.... Il n'y a ps une journée qui passe sans que je les touche ou les regarde avec toutes leurs formes variées, leurs couleurs infinies.... Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler des perles des Zoulous....

images

 

Le royaume zoulou, qui s'étend au nord-est de la côte australe de l'Afrique, fut fondé au début du XIXème siècle par le roi Shaka. Poursuivant l'oeuvre de ses prédécesseurs, il résussi à rassembler les tribus éparses en une nation forte pour lutter contre le colinialisme européen.

Les perles de troc affluèrent régulièrement dans la région. Pendant des siècles, les commerçants arabes pratiquèrent le troc le long de la côte orientale jusqu'à la baie du Delagoa, échangeant des perles de verre provenant de l'Inde, d'Egypte et de Syrie contre des esclaves, de l'ivoire et de l'or. Des routes terrestres furent ouvertes par les indigènes pour distribuer les marchandises.

Parallèlement les Portugais, puis les Hollandais et les Britaniques cherchaient vers l'ouest des routes maritimes pour le commerce des épices. Ils échangeaient des peres et diverses marchandises contre de la nourriture fraîche pour les équipages.

Arrivant aussi bien de l'est que de l'ouest, les perles ont largement "envahi" tout le sud de l'Afrique. Le roi Shaka les apréciait tant qu'il décréta un droit de péremption sur tout nouveau modèle de perles importé. Toutes les perles lui étaient livrées avant qu'il les distribue pour récompenser ses soldats ou bien pour honorer certaines de ses favorites. Il exerçait un controle strict sur tout le travail des perles, aussi bien au niveau du style, des motifs que du choix des couleurs.

images (1)

 

Les perles n'étaient pas seulement des objets de parure, mais aussi des décorations honorifiques qui marquaient le rang social et indiquaient les mérites des personnes qui les portaient.

Les zoulous ont inventés un véritable langage des perles pour transmettre différents messages, chaque couleur ayant une signification : le blanc désigne la pureté de l'amour, le noir la nuit, le rose la pauvreté, le vert la fertilité, le bleu le ciel... Certaines perles indiquaient également l'âge, le sexe, la situation familiale, le statut, etc., de celui qui les portait. Disposées selon un code dans les objets familiers, elles transmettaient de véritables messages. Les plus fameux étaient les petits panneaux accrochés au collier, réalisés par les jeunes filles qui les offraient ensuite à l'élu de leur coeur. Le garçon offrait des perles en vrac au amies de la jeune fille, l'objet finit transmettait un message codé par la disposition, les couleurs et la nature des perles. Vers le milieu du XIXème siècle, les perles devinrent ainsi essentiellement un moyen de communication entre les amoureux. Les différentes tecniques de broderie étaient élaborées à la cour par les femmes et les jeunes filles qui les diffusaient dans tout le royaume lorsqu'elles partaient s'installer dans d'autres après leur mariage.

images (2)

 

Ce n'est qu'à la disparition des rois zoulous t sous l'influence des Européens que le travaild des perles se diversifia, chaque tribu pouvant alors laisser libre cours à sa créativité.

De nos jours, la tradition des ouvrages en perles est toujours très vivace, particulièrement dans les uniformes de danse ou pour des manifestations où le costume traditionnel est de rigueur. D'autres part, les ornements de perles sont une source non négligeable de revenus pour les femmes qui les ont réalisés et les vendent au cours de ces manifestations...

images (3)


28 septembre 2015

Les routes commerciales des perles en Afrique...

vue_generale_longue

Je vous ai déjà parlé de mon sentiment sur les perles de sang, celles qui servaient à obtenir des esclaves africains.... Ceux qui devenaient sur les livres de bord des bateaux négrier "le bois d'ébène"... Quand je les regarde, j'ai toujours ce même sentiment contrasté de peine et d'admiration envers ces perles.... Mais aujourd'hui, je vais vous conter l'histoire des routes commerciales des perles en Afrique....

 

perle_moderne_africaine

L'Afrique est un continent de contrastes : sa végation varie des forêts équatoriales aux déserts rides, des hautes montagnes à la savane. Les peuples, eux aussi, sont très différents, allant des tribus de chasseurs aux sociétés les plus évoluées.

Malgré les barrières naturelles que constituent les déserts et la jungle, des routes commerciales intérieures et côtières ont de tout temps reliés ces territoires qui auraient pu sans cela rester fortement isolés.

Déjà en 2300 avant Jésus Christ; l'Egypte faisait du commerce à partir des ports de la mer Rouge et par voie terrestre jusqu'à l'Afrique de l'Ouest et au sud du Soudan pour y récupérer de l'or.

Les Phéniciens établirent des comptoirs sur la Méditerranée, où ils fabriquaient et vendaient des perles. Les Berbères, partant du nord-oues de l'Afrique, ouvrirent des routes commerciales à travers le Sahara vers le Soudan, le Maroc, la Tunisie et la Lybie. Lorsque les Romains envahirent l'Afrique, ils prirent le contrôle des routes commerciales et introduisirent le chameau chez les Berbères, ce qui les aida à étendre leur réseau d'échanges. Avec la conquête du Maghreb par les Arabes en 705 et l'essor de l'islam, le commerce ce propagea dans toute la région, puis de l'Espagne à l'extrème sud du Mali.

Au milieu du XVème siècle, l'actuel Mali étendit son influence dans la savanne, le fleuve Niger servant de moyen de transport. Les perles indiennes et les cauris, traversèrent alors le Sahara depuis la côte orientale.

 

perles-2

Pendant près de 2 000 ans, les marchands arabes et indiens ont pratiqué le troc sur la côte orientale de l'Afrique. Au cours de la période romaine, les perles de verre du Bassin méditéranéen arrivèrent en Chine et en Corée. Les perles de verre du sud de l'Inde devinrent l'article de négoce le plus important dans la zone du Pacifique. Au Moyen-Age, l'islam propagea sa doctrine et son commerce jusqu'au Pakistan, vendant et échangeant des perles de différentes provenances dans toute la région. Des perles de verre et de céramique venant de Perse furent importées en Afrique orientale puis occidentale à parti du IXème siècle. Les vents de l'océan Indien, alizés et vents de la mousson qui soufflaient en sens contraire, permettaient aux navires de faire le voyage dans les deux sens chaque année.

Dans le sud de l'Afrique, malgré la navigation dageureuse, le commerce des perles, échangées contre de l'or, se développa fortement. Les marchandises entraient en Afrique par les ports puis pénétraient à l'intérieur grâce aux populations qui les revendaient. Le croisement de toutes ces routes, aussi bien terrestres que maritimes, tout autour de l'Afrique, explique la dispersion des perles à travers tout le continent.

Au XVIème siècle, les européens commencèrent à parcourir la côte occidentale de l'Afrique. Les Portugais furent les premiers. Ils voulaient ravir le marché de l'or aux Arabes et trouver une route maritime veers les Indes. Bientôt rejoint par les Français, les Hollandais, les Allemands et les Anglais, ils établirent des forts commerciauxle long de la côte, dans lesquels ils apportèrent des produits manufacturés, dont les perles....

lot-de-10-bracelet-plastiques-avec-perles

26 septembre 2015

Les perles du Moyen-Orient

bijoux-orient-151900

Mon amour des perles ne tarit pas, bien au contraire^^... J'aime deviner leur provenance, en découvrir de nouvelles, découvrir de nouvelles techniques^^... Je sais que jamais je ne travaillerai des pierres précieuses car je n'ai malheureusement pas la formation pour, ni les finances hélas.... Mais tout ce qui les entoure me fascine^^.... Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire découvrir l'histoire des perles du Moyen-Orient...

 

Les perles en argent, en ambre, en verre et en pierres sont les éléments traditionnels de la joaillerie du Moyen-Orient. Située sur les routes commerciales entre la Méditerranée, l'Afrique et l'Asie, cette région s'est approprié le travail et l'utilisation des perles, sachant mêler avec art les techniques de diffrentes provenances.

 

objets-juif-maroc-016

En Israël, le grand centre de production des perles était Hébron, avant que cette industrie se déplace vers l'Egypte et la Turquie, pour finalement y revenir avec la création de L'Etat d'Israël.

 

109263546-argent-metal-precieux-chaine-or-metal-precieux-yemen

Au Yémen le travail de l'argent rappelle l'orfèvrerie indienne mais fortement influencée par l'Islam qui l'a rendue plus raffinée et stylisée. Les Bédouins considéraient les bijoux comme de véritables biens qu'ils transportaient partout avec eux. De nombreux colliers comportent des amulettes renfermant des versets du Coran.

 

Parure1

Au Sud-Ouest de la péninsule arabe, des perles blanches et argentées soulignent le corsage et les manches du vêtement traditionnel féminin, les perles blanches étant africaines, les perles argentées étant arabes. Des cauris, qui sont une variété de coquillages, se mêlent à ces perles, rappelant égalementla proximité de l'Afrique, enrichis de boutons de nacre et de pièce de métal.

 

i-costumetunisien-270209

Le Moyen-Orient qui attache une grande importance aux amulettes à chargé certaines perles de pouvoir ; les perles ocellées sont censées protéger du mauvais oeil, les perles de céramique bleue protègent les animaux... Le souk, marché traditionnel du monde arabe est l'endroit idéal ou l'amateur peut dénicher toutes sortes de trèsors : perles, sequins, ambre, corail ou encore colliers et bracelets....