03 février 2016

Perles des Tsongas....

peuples tsongas

Comme chaque semaine, je vous fait partir en voyage dans le monde des perles^^.... Aujourd'hui, laissez-vous transporter en Afrique pour suivre l'histoire des perles tsongas....

Shona_witch_doctor_(Zimbabwe)

 

Les peuples de langue tsonga se répartissent sur des territoires situés en Afrique du Sud, au Mozambique et au Zimbabwé. Il semble que le travail des perles de ces peuplades à subit l'influence des Ndébéles qui possédaient une forte tradition en ce domaine. Les ouvrages de perles tsonga sont surtout réalisés par et pour les femmes, bien que les hommes les portent à l'occasion de certaines fêtes où des perles décorent par exemple les costumes des guérisseurs et des devins. Une large ceinture, associée à la puberté, est composée de perles tissées, sans tissu de support. Le fond, généralement blanc, est orné d'alignements de motifs géométriques de couleur unie. L'ensemble est réhaussé de plis, de petits disques en argent ou en cuivre.

statuette tsongas

 

 

Les perles blanches sont aussi utilisées seules sur de volumineuses jupes portées par les femmes adulte de la province du Nord. En tant qu'emblème féminin, on retrouve cette jupe sur les petites figurines repésentant des enfants. Ces statuettes sont constituées d'un cylindre entièrement recouvert de perles et d'une jupe en tissu : elles n'ont ni bras, ni jambes et n'ont auun détail permettant de les identifier, mais sont ornées de bracelets, de pinces à cheveux et de panneaux de perless. Rattachées à la notion de fertilité, ces statuettes traduisent surtout le désir de grossesse. Elles sont aussi un moyen de relier les générations de femmes : après la naissance de la première fille, les perles de la poupée sont décousues pour orner les vêtements de l'enfant.

enfant tsonga

 

Les femmes Tsongas se couvrent le haut du corps de morceaux de tissus brodés de perles sur lesquels, puisqu'ils ne sont pas rituels, elles peuvent laisser libre courir leur imagination aussi bien dans le choix des motifs que dans celui des techniques utilisées. ils deviennent ainsi de véritables témoins de la vie....


20 octobre 2015

Les perles de NDébélés....

ndebele

Comme vous avez pu vous en rendre compte, les perles existent depuis la nuit des temps, dans le monde entier^^... Même dans les endroits les plus improbables comme le Groenland, par exemple.... Aujourd'ui, je vais vous conter l'histoire des perles de Ndébélés....

 

Ndebele2

Le territoire des Ndéblés, proche de celui des Zoulous, est situé à cheval sur le nord de l'Afrique du Sud et le Zimbabwe. Les femmes sont réputées pour les anneaux qu'elles portent aux chevilles et au cou, qui indique leur condition de femme mariée.

L'histoire des Ndébélés est liée à la résistance aux Boers et aux dépotations sous le régime de l'apatheid en Afrique du Sud. Cela à renforcé l'attachement aux traditions et à toutes les formes d'autonomie, dont les femmes sont les principales garantes. Ce sont elles qui décorent les habitations de magnifiques fresques géométriques très colorées, dont on retrouve les motifs dans les pagnes et les colliers tressés ou brodées qui les ont rendues célèbres. Les petites perles sont cousues sur des peaux de chèvres ou sur de la toile, en motif géométriques semblables aux peintures qui ornent les maisons. Tandis que les garçons s'exilent dans la montagne après la circoncision, les filles sont initiées à la peinture et au travail des perles.

 

ndebeles-afrique-sud-L-dHkeYS

Les pièces traditionnelles se caractérisent par de très larges surfaces de perles blanches, parsemées de petits motifs géométriques de couleur. Les ouvrages de perles possèdent une fonction sociale, correspondent à des types très précis de parure et la façon de les porter est fonctions des différentes étapes de la vie des femmes. Ainsi, un tablier à franges perlées identifie une jeune fille, celui d'une adolescente est constitué de cuir ou de toile ornée de otifs géométriques symbolisant son passage de l'adolescence à l'âge adulte, tandis que les tabliers des femmes marièes sont agrémentés d'une frange centrale et de rectangles latéraux.

 

tablier-de-mariee-jocolo-ethnie-ndebele-afrique-du-sud

Pour certaines cérémonies, les jeunes femmes Ndébélés ornent leur cou et leurs chevilles de larges bracelets de perles dans le but de susciter les demandes en mariage et de souligner leur beauté.

Pour le mariage, la jeune mariée porte un tablier rituel à cinq doigts, caractéristique de cette culture, et une cape entièrement recouverte de perles, ainsi qu'un voile de perles qui traine jusqu'au sol.

Un autre élément du costume traditionnel est un tablier dorsal porté par les femmes d'âge mûr. Il est formé d'une pièce de cuir suspendu à un épais rouleau d'herbes tapissé de perles, sous lequel se trouve un panneau horizontal de perles. A l'occasion des mariages, les Ndébélés fbriquent également des poupées de la fertilité afin de symboliser la perpétuation de leurs valeurs traditionnelles. Ces poupées sont faites d'un cône composé d'anneaux superposés évoquant les bracelets rituels traditionnels.

 

8365

Les Ndébélés ont su parfaitement adapter les techniques de leur artisanat à la vie contemporaine en incluant des motifs abstraits et géométriques, faisant référence à la vie quotidienne. L'artisanat très riche des Ndébélés, dont celui des perles notamment, a toujours intéressé collectionneurs et musées. Le graphisme de leurs motifs se rretrouve dans différents secteurs : haute couture, publicité, etc. De nombreux objets provenant d'Afrique du Sud permettent à tous, à travers le monde sans même peut-être le savoir, de connaître et d'apprécier certains éléments de la culture ndébélé. Une très riche tradition, maintenue et sans cesse adaptée par les femmes, garantit la pérénité de ce savoir-faire....