07 juin 2016

Les Indiens des grandes plaines....

INDIENS DES GRANDES PLAINES

Nous revoici en route vers un nouveau voyage dans le monde des histoires de perles.... Aujourd'hui, je vous propose de découvrir celle des indiens des hautes plaines....

INDIEN DES GRANDES PLAINES2

 

De nombreux éléments, tel l'utilisation du cuir et du daim, les motifs brodés de perles ou peints, les harnachements des chevaux ornés de perles et garnis de plumes sont caractéristiques des Indiens des grandes plaines. Pendant des siècles, les tribus ornèrent les peaux de piquants de porcs-épics. Ils se présentent comme des tyaux d'environ treize centimètres de long et de deux milimètres de diamètre et étaient teints avec des colorants naturels.

Dans certaines tribus, le travail des piquants étaient très réglementé et seules des femmes initiées avaient le droit de réaliser certains motifs sacrés. Ce travail long et difficile fut peu à peu supplant par la broderie de perles.

INDIENS DES GRANDES PLAINES3

 

Les premières perles furent apportées par les explorateurs espagnols. Il s'agissait de grosses perles, généralement bleues, qui servaient surtout pour orner les ouvrages en piquants de porcs-"pics. Au milieu du XIXème siècle, les semences commencèrent à arriver en Amérique du Nord, en assortiment de couleurs vives. Les motifs utilisés avec les piquants furent adaptés aux perles et à la broderie de perles devint une forme d'art caractéristique des Indiens des palines qui mirent au point différentes techniques leur permettant de recouvrir de grandes surfaces.

Les Sioux, notamment, devinrent experts dans ce travail, utilisant des motifs géométriques; les Crows, eux, brodaient des motifs plus grands soulignés de blanc, tandis que les Crees tissaient de longues bandelettes qu'ils cousaient sur leurs vêtements....


30 mai 2016

Les Indiens de l'Arctique....

Inuits

Et oui, nous sommes lundi aujourd'hui et, comme chaque semaine, je vous propose de me suivre en voyage^^.... Aujourd'hui nous allons découvrir l'histoire des perles chez les Indiens de l'Antartique....

Inuits2

 

Le sol de l'Antartique étant en permanence gelé, la terre n'est en conséquence pas très propice à l'agriculture et les seuls moyens de se nourrir résident dans la chasse des mammifères terrestres et marins ainsi que dans la pêche.

Toutes les populations de ces contrées possédaient donc ainsi la matière première pour tailler des perles dont ils garnissaient leurs vêtements : perles d'os et perles d'ivoire cousues sur les vêtements de peau ou de fourrure qu'ils superposaient. Jadis, les vêtements étaient confectionnés à partir des matériaux fournis par la faune : caribou, phoque, loup, renard arctique, ours polaire.... La fourrure de lièvre arctique servait à réaliser les bordures des vêtements des enfants.

Inuits3

 

La faune marine et terrestre, très abondante autour du détroit de Béring, à provoqué l'installation de populations dans ces régions. Les marchands de fourrure, venus de Russie, apportèrent des perles de verre chinoises et européennes en Alaska pour les troquer contre des peaux, perles qui furent très rapidement incorporées aux motifs traditionnels.

Les vêtements qu'endossent les habitants pour se protéger du froid sont aussi un bon moyen pour reconnaitre le sexe et le lieu de naissance de la personne qui les porte : la parka féminine avait une poche dans le dos pour transporter le bébé, avec sur le devant une incrustaion de fourrure symbolisant l'utérus.

Inuits4

 

Les femmes accrochaient des amulettes dans leur parka en guise de protection. Après que les missionnaires eurent condamnés les tatouages, les femmes en reproduisirent les motifs sur leur parka avec des perles de toutes sortes...

23 mai 2016

Les indiens d'Amérique du Nord....

Perles amérique du nord

Pour notre petit voyage continuons en Amérique, mais montons vers le Nord afin de dcouvrir une nouvelle histoire de perles....

perle amérique du nord 2

 

Les indiens d'Amérique du Nord ont su exploiter toutes les ressources dont ils disposaient pour réaliser des perles : coquillages (nacre, ormeaux, olives...), perles d'eau douce, turquoise, argent....

L'or et l'argent furent pillés par les Européens en échange de perles de verre venant d'abord de Venise puis de Bohème. Les indiens ont rapidement intégrés ces perles à tous les objets qu'ils fabriquaient : sacoches,mocassins, vêtements, bonnets ou coiffes, les mélangeants aux perles traditionnelles qu'ils produisaient. Les Wampums (perles de coquillage) blanc étaient réservés aux messages bienveillants, tandis que les pourpres marquaient l'hostilité. Elles servirent de monnaie d'échange et furent alors produites en grandes quantités. Tissés en ceinture ou en pièces d'ornement, ces coquillages, d'abord utilisés dans le nord-est, gagnèrent peu à peu tout le territoire nord-américain.

perles amérique du nord 3

 

Au XIXème siècle, la vie traditionnelle des Indiens connut un rapide déclin. Obligés de vivre dans des réserves, sans réelle occupation, ils développèrent le travail des perles qui devint un moyen de se valoriser au sein de la tribu. Toutes les activités artisanales furent conservées dans le but de conserver et d'affirmer leur identité.

Les Indiens d'Amérique du Nord, réputés pour leurs bijoux d'argent et de turquoise, le sont aussi pour al façon dont ils taillent les pierres en forme de petits animaux appelés fétiches, chacun ayant une signification : la tortue représente ainsi la terre, et la grenouille l'eau....

perles amérique du nord 4

17 mai 2016

Les perles en Amérique....

PERLES D AMERIQUE

Je vous invite à poursuivre notre voyage dans le monde des perles comme chaque semaine^^.... Aujourd'hui, nous allons découvrir l'histoire des perles en Amérique....

mon-cheval-et-ma-tribu

 

Les premières perles en Amérique furent fabriquées avec des matériaux naturels. En effet, sur ce continent, on trouve de l'argent, du cuivre et de l'or qui peuvent être façonnés en perles, ainsi que des pierre semi-précieuses et des perles d'eau douce.

L'orfèvrerie jouait un rôle important chez certains peuples d'Amérique du Sud, tels les Indiens du Mexique qui taillaient le jade. Cependant, au départ, la plupart des ornements étaient tirés de matériaux plus ordinaires comme les coquillages, les os, les pierres ou les graines.

PERLES D AMERIQUE2

 

Les premières perles furent taillées dans des coquillages. On en a retrouvé en grandes quantité dans les cimetières. Elles sont blanches ou bleutées, et de forme conique. Les perles blanches étaient faites avec des coquilles de bulot, les bleues avec des coquilles de clams. Ces perles qui portent le nom de wampums étaient tissées en bandelettes ou en ceinture rituelles. Ces ornements furent un article d'échanges et de commerce dans toute l'Amérique du Nord.

PERLES D AMERIQUE3

 

Le débarquement de Christophe Colomb en 1492 et le début de la colonisation européenne provoquèrent l'arrivée de perles de verre fabriquées sur le Vieux Continent, amenées par des marchands mais aussi par les missionnaires. Ces perles, de petit format, furent rapidement intégrées aux techniques existantes et remplacèrent peu à peu les perles de coquillages et de graines, notamment en Amérique du Nord, où elles devinrent très populaires.

PERLES D AMERIQUE4

 

Au début, les perles importées venaient de Venise, mais elles furent supplantées au début du XIXème siècle par les perles de Bohème aux couleurs plus vives et particulièrement recherchées pour certains ornements...

09 mai 2016

Les perles en Océanie....

Tahiti

Comme chaque lundi, je vous propose de poursuivre notre petit voyage au pays des perles^^.... Aujourd'hui, nous partons pour l'Océanie^^....

Tahiti2

 

L'Océanie est un vaste continent composé d'un très grand nombre d'îles, dont les principales sont l'Australie, la Nouvelle-Zélande, Hawaï et celles de l'archipel polynésien.

Toutes les perles utilisées dans ces régions sont réalisées avec des matériaux naturels, le plus souvent des coquillages entiers ou découpés, des graines, de la pierre. Même si, dans certains ouvrages, on trouve parfois des perles achetées, elles n'ont jamais eu beaucoup de considérations.

Il existe peu de broderies de perles, les coquillages et perles étant surtout enfilés en colliers, puis enroulés autour des objets ou cousu sur un textile en fibre tissées.

Papuasie

 

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, de fastueux costumes associent coiffes de plumes et larges parures de cauris, vêtements parsemés de coquillages et de graines, pagnes garnis de franges de perles.... Des ceintures brodées en filet avec des perles de corail servaient aussi de monnaie d'échange.

A Tahiti, des morceaux de coquillages nacrés étaient accrochés aux costumes de deuils. Ils produisaient un léger cliquetis destiné à effrayer les esprits.

Enfin, en Australie, les Arborigènes portent des colliers ou ils mélangent coquillages, roseaux et graines. On a retrouvé la trace de ces bijoux dans des sites funéraires datant de milliers d'années. Les "perles" de graines ou de bois peuvent être décorées de motifs ethniques avant d'être enfilées.

Les longs rangs de coquillages portés en colliers multiples sont caractéristiques des îles polynésiennes....


03 mai 2016

Les perles des Philippines....

Perles des Philipppines

Comme chaque semaine, je continue à vous emmener en voyage^^.... Aujourd'hui, nous poursuivons notre voyage en quittant la Thaïlande pour aller à la rencontre des perles des Philippines....

 

 

Si à l'occasion des fêtes traditionnelles certains groupes ethniques portaient des costumes garnis de perles, l'industrie perlière ne s'est vraiment développée aux Philippines que dans les années 1970, en même temps que l'engouement pour les matières naturelles ; bois, coquillages, graines, pierres, argile... Elle s'est ensuite imposée dans le monde entier.

Perles des Philippines2

 

LES DIFFERENTES PERLES

 

LES PERLES DE BOIS

La variété des essences locales permet de produire des perles très diversifiées. Le bois est découpé en cubes percés, puis enfilés sur une tige métallique fichée dans un bâton pour les passer sur une meule afin de les arrondir. Pour obtenir des perles de formes identiques, il suffit de meuler plusieurs cubes en même temps. Les perles sont ensuite encaustiquées ou teintes, les plus grosses peintes à la main.

Perles des Philippines3

 

LES PERLES DE PIERRE

La méthode de fabrication est la même, mais la pierre doit constamment être arrosée pour éviter l'échauffement.

Perles des Philippines4

 

LES PERLES DE COQUILLAGE

Les coquillages sont découpés en bandes plaquées sur une base en bois, puis recouverts de résine époxy. la résine durcie est meulée pour laisser apparaître les marbrures de la nacre. Certains bois particulièrement veinés sont traités avec la même méthode. les plus gros coquillages, découpés en cercles à l'emporte-pièce, donnent des perles plates qu'il faut ensuite polir.

De-noix-de-coco-Spacer-perles-irrégulière-naturel-propos-4-cm-x-1-4-cm-15

 

LES PERLES DE NOIX DE COCO

Des disques découpés à l'emporte-pièce sont enfilés sur un fil de fer puis polis tous ensemble à la meule. Ils sont ensuite blanchis, teintés et encaustiqués.

18 avril 2016

Les perles d'argent Balinaises....

Perles balinaises5

Après avoir découvert les perles d'eau douce,  je vous emmène découvrir la superbe histoire des perles d'argent Balinaises....

Perles Balinaises2

 

Tout en utilisant des techniques traditionnelles que l'on retrouve dans différentes parties du monde, les artisans balinais ont su développer un style qui leur est propre. Leur savoir-faire leur a été enseigné par les Indiens, qui leur ont dans un premier temps transmis leurs cultes. Hindouisme et Islam se sont ainsi répandus dans tout le sud-est asiatique. Petit à petit, l'islam a gagné du terrain et seul Bali reste essentiellement hindouiste. L'influence de l'Inde se retrouve particulièrement dans la danse et la joaillerie.

Perles balinaises3

 

Les techniques utilisées sont le martelage, le repoussé, la gravure et l'ajourage, l'incrustation, comme dans la plupart des pays qui travaillent l'argent. Mais les artisans de Bali se sont spécialisé dans la granulation.
La plus grande partie de l'argent utilisé est extrait dans différentes régions d'Indonésie. Il est fondu, mélangé à du cuivre, puis versé dans des moules en acier en forme de barres. Ces dernières, refroidies, sont martelées afin de les lisser, puis transformer ent bandes, en perles et en fils d'argent.

Certaines barres sont introduites dans des presses à rouleau pour devenir des bandes de plus en plus fines. D'autres sont introduites dans des presses munies de cannelures de plus en plus fines pour devenir des fils de plus en plus minces. Enfin, certains fils sont introduits dans des machines qui les coupent en tronçons de très petites tailles qui sont ensuite réchauffés un par un à basse température dans des récipients de céramiques jusuq'à ce qu'ils se transforment en billes minuscules.

Perles balinaises4

 

La première étape de la fabrication des perles d'argent balinaises consite à emboutir les plaques d'argent pour y découper des disques qui seront façonnés en demi-sphère dans des moules en laiton :le disque posé sur le moule creu est martel avec un emboutjusqu'à en épouser les contours. Chaque perle nécessite deux demi-sphères. Les trois éléments indispensables étant maintenant disponbles, il ne reste plus qu'à les assembler : le fil est coupé en petits morceaux, qui sont ensuite pliés selon la forme désirée, puis appliqués sur la demi-perle avec une colle repositionnable qui permet de corriger d'éventuelles erreurs.

Les motifs dessinés par les fils sont comblés par les petites billes. Certaines parties peuvent également être ajourées par poinçonnage. Tout le décor est fixé, puis les deux demi-sphères sont soudées pour faire une perle ronde. Enfin le trou est percé de part en part. Une fois les perles assemblées, elles sont nettoyées et polies ou noircies et oxydées pour avoir un aspect patiné.

Perles Balinaises

 

En utilisant les mêmes méthodes, il est également possible de produire des perles ovales, coniques, demi-rondes et toutes sortes d'apprêts permettant l'assemblage des bijoux.

De nombreux fabricants proposent la visite de leurs ateliers en expliquant tous les détails et toutes les étapes de la fabrication. Ils proposent aussi un vaste choix non seulement de bijoux typiquement Balinais, mais aussi de tous styles, ainsi que des perles au détail pour créer ses propres bijoux, le tout vendu au poids....

11 avril 2016

Les perles d'eau douce.....

Perles eau douce

Il existe des centaines de sortes de perles : les perles de jade, les perles en os, les perles de rocailles..... Aujourd'hui, je vais vous conter l'histoire des perles d'eau douce....

Perles eau douce2

 

Les perles d'eau douce les plus réputées étaient produites dans le lac Biwa, au Japon. La première des récoltes fut faite en 1925, dans le lac de Biwa, à présent trop pollué pour que la culture perlière y soit encore possible.

On implante dans les moules d'eau douce jusqu'à vingt greffons prélevés sur d'autres mollusques de la même espèce pour obtenir des petites perles en forme de grain de riz.

Perles eau douce3

 

Les perles d'eau douce sont composées à 100% de nacre secrétée par le mollusque, et le morceau générateur de nacre s'échappe au moment du perçage de la perle.

Quand les conditions sont bonnes, chaque moule peut fournir jusqu'à trois récoltes à partir des mêmes greffons. Les greffons, jusqu'à vingt-cinq, sont déposés dans la partie charnue du mollusque. Ce qui veut dire que chaque mollusque peut produire jusqu'à cinquante perles.

La culture des perles d'eau douce est plus facile que celle des perles d'eau de mer, car les lacs et les fleuves dans lesquels sont cultivés les mollusques ne subissent pas les aléas des mers : tempêtes, ouragans, marées....

Perles eau douce4

 

La Chine a développé une industrie donnant des perles de qualité moindre et vendues moins cher. L'amélioration des méthodes de production permet d'obtenir des perles semi-rondes, à l'aspect très séduisant mais qu'il faut sélectionneravec soin pour qu'elles aient un beau lustre satiné et des formes régulières.

Depuis une dizaine d'années, la culture des perles d'eau douce chinoise a fait beaucoup de progrès, et dans certains cas, il faut un oeil expert pour faire la différence entre certains rangs de perles d'eau douce...

 

Posté par Bijouxdarlaxav à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

06 avril 2016

Les perles en Chine....

Perles Chinoise

Je vous ai conté il y a peu l'histoire du jade chinois^^.... Je vous propose de rester dans ce superbe pays et de découvrir l'histoire des perles en Chine....

Perles Chinoise2

 

Par le passé, la plupart des peuples du continent asiatique ont rarement utilisé les petites perles de verre ou des broderies de perles. Seules les minorités qui vivent dans le sud-ouest de la Chine ont montré quelque intérêt pour les perles apportées par les marchands européens.

Comme dans les pays voisins, les ornements les plus complexes sont réservés aux habits de fête des jeunes gens en âge de se marier. Les vêtements et les bijoux les plus colorés sont alors traditionnellement portés.

Perles Chinoise3

 

Les habitants de la province de Guizhou ornent leurs vêtements de perles blanches cousues en couchure suivant certaines lignes de motifs préalablement brodés.

Les femmes et les filles de la province de Longlin aiment les perles dans leur coiffure et sur leur vêtement d'apparat, en frange de perles dessinant des motifs.

A Taïwan, les vêtements étaient décorés de petites perles blanches en coquillages. Les habitants des Nouveaux Territoires, eux, ont toujours aimé les perles et les broderies de perles : bandeaux recouverts de perles sérrées et orné de médaillon en jade ou en or, rangs de perles dans les cheveux, collerettes brodées de perles et ornées de franges...

Perles Chinoise4

 

La majorité des broderies contemporaines sont destinées à l'exportation : broderies sur cuir aux motifs amérindiens pour exportation vers les Etats-Unis, mules brodées de perles, paillettes et sequins multicolores, sac du soir pour les marchés du monde entier, etc...

29 mars 2016

Le jade chinois.....

Jade

Après l'Ocanie et l'Extrème-Orient, je vous emmène aujourdh'ui découvrir une des pierres les plus belle à mon goût, une dont on entend souvent parlé et qui a une superbe couleur verte..... Je vous propose de découvrir le jade chinois....

Jade2

 

Le jade se présente sous la forme d'une pierre dure et translucide, d'un grain très fin, lisse et extrèmement serré, onctueuse à la vue et au toucher et dont les tons varient du blanc crème au vert olive foncé. Il peut également présenter une teinte ambre ou rougeâtre tirant sur le brun. La qualité la plus prisée, de couleur verte, est connue sous le nom de jade impérial. Elle provient de Birmanie. On trouve égaement le jade en Chine, dans le Sinkiang.

Les sages de l'Antiquité associaient au jade cinq vertus : charité, modestie, courage, justice et sagesse. A leurs yeux, le poli et le brillant du jade figuraient la vertu discrète d'humanité. Il était aussi l'image de la bonté, car doux et onctueux au toucher, tandis que sa dureté représentait la sureté et l'intelligence. Ses veines fines, serrées, en faisaient le symbole de la prudence et de la réserve, et ses angles qui ne coupent pas, bien que tranchants, figuraient la justice. Ne pouvant être chauffé ni altéré par un quelconque produit, il est incorruptible.

Jade3

 

En médecine chinoise traditionnelle, la poudre de jade est utilisée dans la confection de pilules destinées au traitement en profondeur des néphrites. Elle sert également dans certaines altérations de la bouche. Le jade permet la détente, la relaxation, soulage les reins, renforce l'énergie du coeur. Des plaques de jade posées sur le ventre passent pour favoriser l'accouchement.

Les bracelets de jade mettent en valeur la beauté, accroissent l'éveil des sens, les pendentifs d'oreilles sont réputés pour être favorables à l'appréciation de la musique, donc au développement des qualités artistiques. Le jade est également considéré comme un porte-bonheur.

Jade4

 

Le jade est une pierre particulièrement dure et difficile à travailler. Jadis, elle était dégrossie par éclats successifs, et c'est seulement au fur et à mesure des opérations et de l'évolution de ses contours que l'artisan décidait de la forme à donner au bloc de pierre. Prévue pour être taillée en énorme dragon, la pierre pouvait se retrouver découpée en perles, en disques ou en petites amulettes...

Depuis peu, le travail du jade s'effectue à l'aide de fraises à pointes de diamant, puis les parties récupérées sont ensuite polies sur des meules utilisant de la poudre de pierre.

Jadeïte

 

A cause de sa valeur, le jade suscite de nombreuses imitations qui ne possèdent pas ses propriétés ni sa dureté. La plus connue, la jadéïte, est généralement d'un vert sombre et peut-être rayé par le quartz, ce qui n'est pas le cas du vrai jade. Sa densité étant également moindre, il est facile de la réchauffer dans la main tandis que le jade restera froid. Il en est de même pour le jaspe qui, jaune-orangé, peut-être teinté chimiquement en vert pour ressembler au jade; Lui aussi raye le verre, mais ne peut rayer le quartz dont la dureté est similaire. La sardoine ou l'agate peuvent également être teintées pour imiter le jade. Une fois polies, leur éclat demeure brillant sans jamais avoir celui du véritable jade.

Saponite

 

Enfin, certains commerçants proposent sous la dénomination de jade de la saponite, sorte d'albâtre verte utilisée en Chine pour la confection sceaux. Cette pierre beaucoup plus tendre est facilement rayée par le cuivre ou le laiton.