26 septembre 2016

Scintillante Coco Chanel....

COCO CHANEL

Comme chaque lundi, je vous propose de prendre vos valises et de voyager dans le temps^^.... Nousne remonterons pas aussiloin dans le temps que nous en avons l'habitude mais je vous propose de découvrir les bijoux précieux et moins connus de Mademoiselle...

COCO CHANEL2

 

Entre le 7 et le 19 novembre 1932, Paris est en émoi. Dans les salons privés de Mademoiselle, 29 rue du faubourg Saint-Honoré, une exposition de "bijoux de diamants", rompt avec l'austérité ambiante.... L'initiatives est pourtant osée et risque de choquer. Tout est alors savamment mis en scène par la créatrice désireuse de fêter le "beau".

Les joyaux trônent entre des colonnes de marbre noir et sur des mannequins de cire maquillés pour l'occasion et protégés dans des vitrines. Les visiteurs venus en nombre déambulent sous le lustre de cristal blanc, de quartz rose et d'amétysthes. La vente sera un succès. Certaines pièces, parmi les plus importantes seront achetées dès le premier jour. D'autres eront démontées et renvoyées à Londres, leur point de départ, à la demande des joaillers de la place Vendôme peu disposés à voir la stylite marcher sur leur plates-bandes.

COCO CHANEL 3

 

LE COLLIER SOLEIL PASTEL

Comment ne pas être sensible aux mille feux lancés par ce collier tout en or rosé et pierres précieuses ?

Loin de l'aspect glacé et lunaire de diamant, associé à du platine par gabrielle Chanel lors de l'exposition de 1932, il y a aussi l'or jaune , si solaire qu'elle appréciait tout autant. Née sous le signe du lion, elle se sentait toujours liée à cet astre rayonnant. Elle aimait le sublimer de pierres précieuses, hautes en couleur, et de perles. Cela lui rappelait l'art bizantin qu'elle avait découvert, notamment lors d'une visite au mausolée de Galla Placidia, à ravenne, en Italie.

Le collier Soleil Pastel éblouit par son coeur de saphir rose, cerné de perles, et prolongé de rayons en or, seris de grenats, tourmalines et diamants incrustés.

COCO CHANEL4

 

LE COLLIER COSMOS

Un collier tout en finesse. Diamants et or blanc façonnent délicatement ce bijou galactique...

Dans les années 1920, lorsque Gabrielle Chanel se lance dans le bijou et installe un atelier dédié, elle veut qu'il soit "fantaisie". la crise de 1929 change la donne, défaisant les fortunes d'hier. Pour la couturière,  "renaît un désir instinctif d'authenticité", certes à contre-courant. Le collier Cosmos, nouvelle variation du thème des étoiles, se distingue comme toutes les pièces exposées en 1932, par la finese de son serti, ni fermoir, ni monture apparentes. "L'élégance c'est traquer le trop" disait-elle. mais simplifier n'est pas dépouillement. Coco fait donc venir de Londres toute une pluie de pierres précieuses, blanches comme le platine qui leur sert d'écrin, une extravagence qu'elle seule se permet au lendemain du krach.

"Si j'ai choisi le diamant, c'est parce qu'il représente avec sa densité, la valeur la plus grande sous le plus petit volume. Et je me suis servie de mon goût de ce qui brille pour tenter de concilier, par la parure, l'élégance et la mode". Tout est dit....

COCO CHANEL 5

 

LA BROCHE ETOILE FILANTE

Etincelante. Un joyau revisité par le designer allemand Ingo Maurer.

"J'ai voulu couvrir les femmes de constellations ; des étoiles! Des étoils de toutes les dimensions pour étinceler dans les chevelures, des franges, des croissants de lune". C''est avec ces mots que Mademoiselle présente en 1932 a première collection de haute joaillerie placée sous le signe de la cosmogonie. Le motif de l'étoile ne l'a jamais quittée. Il est là, dans l'abbaye corrézienne d'Aubazine, où elle grandit. Il réapparaît plus tard en décoration de sa villaLa Pausa, à Roquebrune. Et quelle meilleure pierre que le diamant pour représenter cette star, "si seyante et éternellement moderne".

Cette broche, montée sur or blanc, s'anime en son coeur d'une gemme étincelante.

COCO CHANEL 6

 

LA BROCHE CELESTE

Lumineuse. C'est un véritable unives que nous offre ce petit monde à part constitué de diamants et de perles.

Les matières précieuses représentent de la plus belle manière le soleil et les planètes du ystème solaire reproduit ici avec la broche "Céleste" en or blanc de 18 carats. Une perle de culture baroque d'Australie, trois autres d'Indonésie et quinze du Japon gravitent autour de 881 diamants en brillants, 24 autres en taille baguette.

Ces perles des mers du Sud, caractérisées par une nacre épaise et un lustre satiné unique, étaient prisées par la créatrice qui savait associer sans pareil les teintes blanchezs, argentées et or.

COCO CHANEL 7

 

LE BRACELET DE TOURMALINES

Rayonnant. Des couleurs acidulées obtenues grâce aux multiples facettes de la tourmaline.

Byzantin : c'est ainsi que Coco Chanel résumait le style de ses créations, à la fois raffiné et baroque. Le résultat, sans doute, de sa recherche permanente entre le vrai et le faux, le précieux et la pacotille, le froid et le chaud. En témoigne ce bracelet déssiné par Mademoiselle vers 1934.

Il est composé de 50 pierres de couleur, enchâssées dans trois rangs d'or labé, dont elle devait commander une version fantaisie à l'orfèvre français Robert Goossens rencontré en 1953. La vedette est ici la tourmaline, cette pierre fine qui, selon sa composition, se montre verte, bleue, rouge, brune, noire ou jaune.

COCO CHANEL8

 

"C'est parce que mes robes changent que mes bijoux se transforment" disait Coco Chanel....


19 septembre 2016

Les perles de Charles 1er d'Angleterre....

CHARLES 1ER

Nous sommes lundi,et comme chaque lundi je vous propose de voyager dans les histoires de perles.... Aujourd'hui, nous allons remonter le temps et partir à la découverte de Charles 1er d'Angleterre et de ses perles^^....

CHARLES 1ER2

 

L'histoire des perles et des souverains qui les ont possédés est intimement liée, parfois jusque dans le tragique. Et avant Marie Stuart, exécutée sur ordre de sa rivale Elisabeth 1ère, qui fit en sorte de s'approprié les perles de la défunte, il y eu également le roi Charles 1er d'Angleterre.

A la mort de son père, Jacques 1er, en 1625, Charles, âgé de vingt-cinq ans, devint roi d'Angleterre, d'Ecosse et d'Irlande. Le jeune homme possédait un tempérament de feu et un port altier. Appelé à la cour, le peintre flamand Anton Van Dyck (1599-1641) eut à réaliser plusieurs fois le portrait du souverain, dont beaucoup le montrent une grand eperle pendante à son oreille gauche.

CHARLES 1ER4

 

Ces tableaux avaient beaucoup de succès et l'un d'entre eux, datant de 1636, est accroché de nos jours dans une des somptueuses pièces du château de Windsor. On y distingue très nettement la superbe perle. Elle confère au roi une certaine originalité, qui, sans entaché sa distinction, tranche avec le caractère empesé des portraits habituels de l'époque.

Cependant, le comportement autoritaire de Charles 1er dressa la population et le Parlement contre lui. Après onze ans de règne sans partage, la guerre civile éclata entre l'armée du roi et celle du parlement. Vaincu en 1645, Charles se rendit aux Ecossais, mais il réussi à s'échapper. Il fut cependant bientôt enlevé et condamné à mort pour trahison, meurtre et tyrannie. Son exécution eut lieu le 30 janvier 1649 devant le palais de White Hall.

CHARLES1ER3

 

On ne sait pas exactement si la perle fut dérobé avant ou après son exécution, mais toujours est-il qu'elle n'a plus jamais reparu....

12 septembre 2016

Les bijoux d'Eugénie....

IMPERATRICE EUGENIE

Coucou à tous^^... Nous sommes lundi alors je vous propose defaire vos valises pour remonter dans le temps afin de découvrir l'histoire des bijoux d'Eugénie.....

IMPERATRICE EUGENIE2

 

En 1853 on célébra avec faste le mariage de Napoléon III avec Eugénie de Montijo, comtesse de Teba. Peu après son mariage, l'empereur commanda une nouvelle parure de perles et de diamants pour sa femme : un diadème, une petite couronne et une broche de corsage. Les perles et les diamants provenaient d'une parure créée en 1812 pour Marie-Louise, épouse de Napoléon Ier, et elle ravit la nouvelle impératrice.

imperatrice eugenie3

 

Mais Eugénie ne se contentait pas de paraître lors des fêtes organisées aux Tuileries ou à Compiègne, elle s'occupait aussi des affaies politiques. Elle fut nommée régente en 1870. Après la chute de l'empire, elle se retira en Angleterre, où Napoléon III la rejoignit en 1871. Et là-bas on entendit parler une nouvelle fois des bijoux de l'impératrice : le 24 juin à Londres, fut organisée par Christie's. Personne n'était dupe de l'intitul du catalogue : "Une partie des magnifiques joyaux appartenant à une dame de qualité...".

IMPERATRICE EUGENIE4

 

Cette "dame de qualité" était bien entendu l'impératrice Eugénie. En tout et pour tout, cent-vingt-trois bijoux furent mis en vente : diadèmes, colliers, bracelets, éventails précieux...., dont on retiendra surtout deux rangs de grosses perles fines. L'ensemble rapporta 1 125 000 francs de l'époque, somme assez modeste en regard des superbes pièces proposées, mais celà permit aux souverains détrônés de faire face aux premières nécéssités de l'exil. 

IMPERATRICE EUGENIE5

 

Mais l'impératrice avait encore conservé de bien belles parures. A sa mort en 1920, ce qui subsistait de son écrin fut réparti entre ses légataires. Parmis ces derniers, c'est la princesse Clotilde qui reçut la couronne de diamants et les perles noires....

05 septembre 2016

Les perles de la reine Victoria.....

 

REINE VICTORIA

Comme chaque lundi, je vous propose de faire à nouveau vos bagages pour continuer notre voyage dans le temps et partir pour l'Angleterre, au temps de la reine Victoria pour y découvrir une nouvelle histoire de perles....

 

REINE VICTORIA2

 

Durant son règne exceptionnellement long (de 1837 à 1901), la reine Victoria  d'Angleterre réussit à faire de son pays une puissance inégalée dans le monde. Tout au long de sa vie, elle reçut en cadeau de nombreux bijoux de perles venant des quatre coins de l'empire britannique.

Ainsi, en 1887, à l'occasion du cinquantième anniversaire de leur gouvernement, les sujets canadiens lui offrirent un magnifique collier composé de vingt-six perles d'eau de mer d'Orient et de trois cent diamants. La reine Elisabeth II a hérité de ce somptueux collier de sa grand-mère et elle le porte régulièrement lors des grandes occasions.

 

REINE VICTORIA3

 

Moins impressionnante mais beaucoup plus touchante est la broche que lui offrit en 1843 son mari le prince Albert lors de troisième anniversaire de mariage, ils s'étaient unis en 1840. Cette broche représente un coeur en or décoré de grenat et d'améthyste, surmonté d'une couronne ; quatre superbes perles fines d'eau douce d'Ecosse ornent cette couronne et achèvent de lui donner son caractère unique et original.

A cette époque, les perles dEcosse étaient très appréciées dans le monde et jouissaient d'une grande renommée. La broche fut réalisée par le joaillier Albert Feby. On suppose que ce dernier travailla sous les directives du prince Albert lui-même. Ce cadeau enchanta la reine Victoria, fort éprise de son mari. Peu après avoir reçu ce présent royal, elle écrivit dans son journal : "Mon Albert aimé m'a donné une belle broche très originale dont je suis plus qu'enchantée."

 

REINE VICTORIA4

 

De nos jour, cette broche fait partie de la collection de Mr ans Mrs Geoffrey Munn à Londres...

29 août 2016

Les perles de Catherine de Médicis....

COLLIER CATHERINE MEDICIS

Je vous propose de reprendre vos valises pour un nouveau voyage non pas dans une nouvelle partie du monde, non..... Mais un voyage dans le temps pour aller découvrir l'histoire des perles de Catherine de Médicis^^.....

PERLES CATHERINE MEDICIS2

 

L'histoire des perles des souveraines d'Europe se conjugue souvent avec le destin tumultueux de celles qui les possédaient. Offertes ou léguées par des proches lors des mariages, elles voyageaient dans le temps et à travers les cours d'Europe.Il en est ainsi des sept perles du collier de Catherine de Médicis : quelques tremps avant son mariage avec le futur Henri II, roi de France, en 1533, la jeune femme se vit offrir par son oncle le Pape Clément VII un collier de sept superbes perles fines.

COLLIER CATHERINE MEDICIS2

 

A la mort d'Henri II, en 1559, on désigna le fils aîné des époux, le futur François II, pour lui succéder. Marie Stuart, héritière de la couronne d'Ecosse fut choisie pour devenir la femme du souverain, et Catherine de Médicis, qui appréciait beaucoup sa future belle-fille, lui donna à l'occasion du mariage le fameux collier de perles.

COLLIER CATHERINE MEDICIS3

 

Mais à la mort de François 1er, un an plus tard, Marie Stuart regagna l'Ecosse où elle dut faire face aux révoltes des protestants et aux manoeuvres secrètes de la reine d'Angleterre, Elisabeth 1ère. Elle abdiqua alors en faveur de son fils et se réfugia en Angleterre, où son destin tumultueux connu son dernier acte : elle prit part à des complots visant à renverser la reine, qui la fit emprisonner puis exécuter.

COLLIER CATHERINE MEDICIS4

 

La terrible vengeance d'Elisabeth ne s'arrêta pas là, puisqu'elle fit en sorte de s'attribuer quatre des sept perles du collier de Marie Stuart peu après l'exécution de sa rivale, perles qui furent intégrées à la couronne royale britanique.

COLLIER CATHERINE MEDICIS5

 

Dans "Les perles de la couronne", un film rocambolesque et haut en couleur, Sacha Guitry retrace l'histoire des sept perles que possédèrent tour à tour toutes ces grandes souveraines....


22 août 2016

Les perles de Cléopâtre...

CLEOPATRE

Je vous propose de reprendre vos valises et de quitter le Brésil pour venir découvrir l'histoire des perles en Egyptes et plus précisemment au temps de Cléopâtre....

CLEOPATRE2

 

Les perles étaient très prisées par les souverains d'Egypte et les membres de la famille royale. Cléopâtre, elle aussi, les appréciait beaucoup, et cette reine au tempéramemt volcanique qui a inspiré tant d'artistes s'illustra également en faisant d'elles un usage très spécial.

Alors que le général romain Marc-Antoine séjournait à Alexandrie, où il était chargé d'administrer les territoires d'Orient, il organisait chaque jour de fastueux dîners. Lors d'une de ses soirées, Cléopâtre considéra avec dédain les mets raffinés qui trônaient sur la table. Marc-Antoine, vexé, répondit qu'il ne voyait pas ce qui pouvait y être ajouté. Cléopâtre paria alors qu'elle réussirait à donner un dîner qui coûterait à lui seul dix millions de sesterces, une fortune pour l'époque.

CLEOPATRE3

Le jour dit, on servit le dîner. Il était certe somptueux, mais peu ou pas différent de ceux qu'organisait Marc-Antoine. Ce dernier se croyait déjà vainqueur, quand Cléopâtre fit apporter le deuxième service : on ne plaça devant elle qu'un vase remplit de vinaigre. Ce soir-là, la reine portait de superbes boucles d'oreilles, des perles d'une valeur inestimable dont elle avait hérité des derniers rois d'Orient. Elle détacha l'une d'elle et la plongea dans le vinaigre, dont l'acidité dissout les perles, et but le brevage. Elle était sur le point de faire la même chose avec l'autre perle, mais l'arbitre du pari l'arrêta et déclara Marc-Antoine vaincu.

CLEOATRE4

 

Cette perle jumelle fut sciée en deux, pour que la moitié du dîner de Cléopâtre et de Marc-Antoine devînt des pendants d'oreilles destinée à la Vénus du Panthéon à Rome !.....

17 août 2016

Les perles du Brésil....

PERLES DU BRESIL

Aujourd'hui je vous propose de poser vos valises dans un pays dont on parle beaucoup en ce moment^^..... Le Brésil^^.... Nous ne parlerons pas Jeux Olympiques mais je vais vous conter l'histoire des perles du Brésil....

PERLES DU BRESIL2

 

Le Brésil est une région parmi les plus riches en gemme. On y exploite en particulier l'améthyste, l'agate, l'aigue-marine, l'alexandrine, la citrine, le grenat, le diamant, l'opale, le quuarts rose, la tourmaline... Toutes ces pierres sont exportées dans le monde entier pour y être transformées en bijoux ou en objets d'art.

Ce pays est également le dixième producteur d'or et possède d'immenses réserves de pierres précieuses. Une grande partie du terrtoire est occupé par la forêt amazonnienne. Parmi les tribus qui vivent dans cette forêt humide, certaines ont développé une tradition perlière qui tire partie des graines, des pierres, des plumes et des coquillages. D'autres encore sculptent l'ivoire végétal, portent des colliers de graines chargées de pouvoir : fruit du coïx censés porter chance et écarter les mauvais esprits, graines de couleur, etc.

PERLES DU BRESIL3

 

L'histoire mentionne des coutumes liées aux riches ornements qui ont toujours occupé une place généreuse dans le pays : objets en os et plumes de légendaires oiseaux, colliers d'argile, bracelets de fruits de la forêt, parures d'or tressé, médailles miraculeuses, breloques d'ivoire et d'or, alliances, anneaux d'oreilles immenses...

L'artisanat des bijoux se développe de plus en plus au Brésil et de jeunes joalliers reprennent les techniques millénaires des Indiens en les adaptant et en faisant des mélanges audacieux : tissages de laine, de pailles mélangées à des diamants, de l'or, des pierres.... associant ainsi design et conservation du patrimoine....

02 août 2016

Les perles du Pérou....

BIJOUX PERUVIENS

Après une longue absence durant le mois de juillet, je vous propose de refaire vos valise et de me suivre à nouveau dans la grande histoire des perles et autres.... Aujourd'ui, nous poserons nos valises au Pérou....

BIJOUX PRECOLOMBIENS 2

 

Le Pérou est le berceau des grandes civilisations précolombiennes. Celles-ci ont laissé de nombreux objets derrières elles, notamment la civilisation Chavin (1250 à 300 avant notre ère) dont les tombes renfermaient des perles d'or martelé, de splendides parures mélangeant perles d'or, d'argent, de cuivre, de turquoise, de jaspe, de lapis-lazuli, de cornaline et de coquilles taillées, révélant ainsi des techniques trés perfectionnées.

L'abondance des minéraux et des pierres semi-précieuses sur le territoire péruvien avait rendu possible depuis l'Antiquité le développement d'un travail créatif à partir des métaux. Ces techniques, encore employées de nos jours par des artisans en bijoux, sont entre autre, l'alliage, la soudure, le laminage, la ciselure, le filigrane ou les implications. Le filigrane est une technique qui conciste à amincir l'or au maximum afin de pouvoir s'en servir comme d'un fil et donner forme à de très beaux bijoux. Les plus travaillés sont les boucles d'oreilles ou les colliers.

BIJOUX PRECOLOMBIENS3

 

Le travail de l'argent tient également une grande place : bijoux très variés en forme d'animauxde la basse-cour, de chevaux ou d'étoiles , épingles pour tenir les châles des Indiennes des Andes, colliers travaillés avec de l'onyx, de l'obsidienne, pendants d'oreilles avec des opales... 

La grande diversité des pierres semi-précieuses permet aux artisans de confectionner colliers, pendants d'oreilles, anneaux et bracelets. La turquoise péruvienne, l'onyx, l'obsidienne et l'opale sont parmi les plus belles.

BIJOUX PRECOLOMBIENS4

 

Les conditions climatiques exceptionnelles des sommets andins ont favorisé la bonne conservation des vestiges colombiens fabriqués dans divers matériaux : bois, plumes, os, coquilles, graines.... Il subsiste néanmoins peu d'objets en or, les conquistadors les ayant fait fondre afin d'en récupérer le métal. En revanche, les céramiques, la vaisselle et les perles de terre cuite les intéressant beaucoup moins, ces objets sont arrivés plus facilement jusqu'à nous.

L'art de la perle de céramique c'est perpétué sur une grande partie du territoire péruvien. Très appréciée des Euroéens et des Nords-Américains, une grande partie de la production est exportée. Les décors de ces perles reprennent les motifs traditionnels : cactus, lamas, oiseaux mythiques,  géométriques...., soit dans des coloris très vifs, soit dans des coloris ocrés.

BIJOUX PRECOLOMBIENS5

 

A côté des grands ateliers qui utilisent des fours électriques subsiste encore de nos jours tout un artisanat familial : l'argile, extraite de la vallée est purifiée, puis roulée autour d'une aiguille avant d'être étirée en long tubes fins qui sont ensuite découpés à la main en petits cylindres. Ces derniers sont cuits dans des foyers ouverts, puis, une fois refroidis, ils sont peint avant d'être couvert d'une glaçure puis recuits.

Ces perles très simples se mélangent parfaitement et s'associent avec bonheur aux perles d'argent, aux matières naturelles comme le cuir, les plumes ou les graines pour donner des parures flamboyantes...

27 juin 2016

Le Mexique et le Guatemala....

INDIENS MEXIQUE

Un nouveau voyage dans les histoires de perles arrive aujourd'hui^^.... Je vous propose de poser vos valises au Mexique et au Guatemala afin de poursuivre ce beau périple^^....

INDIENS MEXIQUE2

 

La tradition perlière en Amérique Centrale remonte fort loin, puisque des sites datant de 1 500 ans avant notre ère ont livré un matériel important, notamment des perles d'or et de jade qui marquaient le rang dans la société maya, qui préférait d'ailleur le jade à l'or.

Le tissage des perles se pratiquait dans différents métiers bien avant l'importation des perles de verre, pratiqué soit par les hommes, soit par les femmes, selon les ethnies, chacune privilégiant une matière ou une couleur.

INDIENS MEXIQUE3

 

Les perles de verre se sont répandues après la conquête espagnole. La culture des Indiens du Mexique repose sur la religion et tous leurs symboles spirituels se retrouvent dans les costumes et les objets quotidiens dans une profusion de semences multicolores.

Les Indiens d'Amérique Centrale ont fréquemment utilisé l'obsidienne, pierrre noire d'origine volcanique ayant un aspect vitreux, afin de confectionner des objets magiques et des pointes de lance. ils utilisaient cette pierre au cours de leurs rituels dans le but d'améliorer l'acuité visuelle et d'aiguiser la vision intérieure.

INDIENS MEXIQUE4

 

Les méthodes de production modernes ont entraîné la perte du savoir-faire traditionnel, mais des artisans travaillent toujours des matériaux naturels comme l'onyx, les coquillages, le corail, les graines, la terre cuite, l'ambre et, surtout, l'argent.

De nombreux marchés proposent aux touristes, à des prix raisonnables, un choix immense de perles de toutes sortes, permettant toutes les réalisations imaginables....

20 juin 2016

Le Sud-Ouest de l'Amérique du Nord....

INDIENS PUEBLOS

La vie a ses aléas et je ne vous ai pas emmené en voyage depuis quelques jours.... Alors, aujourd'hui, je me rattrape et je vous propose de continuer notre histoire de perles dans le Sud-Ouest de l'Amrique du Nord....

INDIENS PUEBLOS 2

 

Cette zone arride couvre l'Arizona, le Nouveau-Mexique et les états limitrophes. Elle est limitée à l'Ouest par l'Océan Pacifique à l'Est par de hauts plateaux creusés de profonds canyons.

Santo Domingo dans l'Arizona,fut entièrement détruit par ses habitants en 1692 pour résister à la domination espagnole. La ville fut reconstruite quelques années plus tard et la population, s'efforçant de préserver le mode de vie qu'elle menait avant la conquête, reprit les techiques artisanales qu'elle pratiquait auparavant.

INDIENS PUEBLOS 3

 

De nombreux artisans Pueblos ont adopté des méthodes de travail modernes avec des outils électriques, mais un certain nombre d'entre eux travaillent encore comme leurs ancêtres d'autrefois les pierres et les matériaux.

Les techniques sont assez simples, mais demandent patience et habileté : les morceaux de turquoise sont meulés petit à petit avec du sable et de l'eau avant de forer l'orifice. Les pierres sont ensuites enfilées sur un fil métalique, puis polies toutes ensemble sur des pierres plates jusqu'à obtenir une enfilade de perles parfaitement semblables. Un dernier polissage à la peau de chamois leur donne du lustre.

INDIENS PUEBLOS 4

 

Les Pueblos et les Zunis fabriquent également des perles de coquillage. De nombreux groupes tribaux travaillent l'argent, tandis que d'autres utilisent des perles d'eau douce, des perles taillées dans des os d'oiseaux ou bien encore, par exemple, des graines.

On retrouve ces perles, mélangées ou non, dans des bijoux, sur les vêtements, pour orner la vannerie, un autre artisanat important de cette région, chaque tribu possédant sa propre technique....