DSC03200

Qui n'a pas le souvenir d'une grand-mère portant un ras cou ou une chaîne avec un pendentif représentant le profil très fin et détaillé d'une femme ? Le camée est souvent lié à ça dans nos souvenirs... Je me souviens avoir passé des heures à regardé celui de ma grand-mère tellement je trouvais le visage magnifique tant en finesse que dans les détails des cheveux en me demandant qui était cette femme si belle qui avait servi de modèle à ce bijou... Mais savez-vous d'où vient le camée et comment en reconnaître un vrai ? Je vais tout vous dire et ainsi, vous pourrez encore mieux apprécier ce merveilleux bijou qui continue à nous accompagner...

 

CAMEE

 

Tout d'abord, savez-vous ce qu'est le glyptique ?. C'est l'art de tailler la pierre. Si on taille en creux, c'est l'intaille et si l'on sculpte en relief, c'est le camée; la mort d'Henri IV provoque d'ailleurs l'arrêt de l'encouragement pour cet art qui trouve son point culminant sous Madame de Pompadour. On le taille souvent dans de l'agate, ou dans la sardoine, comportant plusieurs teintes superposées pour obtenir une magnifique polychromie naturelle. Toutefois, on peut également les tailler dans des pierres dures monochromes comme la calcédoine, l'onyx, l'améthyste. On a également retrouvé des camée sculptés dans la nacre, l'ivoire, l'os, la cornaline, l'ambre, le jais, la sardonite ou la malachite. On en trouve également fait en porcelaine, dans ce cas, le camée est peint. Ce n'est qu'à partir du XIXème siècle que l'on a commencé à travailler les coquillages pour en faire des camées. Depuis le XVIIème siècle, on peut faire une insertion d'un médaillon de pâte céramique moulée et ciselée dans du cristal ou procéder à une gravure à roue, ou avec de l'acide sur les couches d'un verre multicolore qui est le symbole des grands verriers de l'Art Moderne ou de l'Art Déco.

 

CAM2E2

 

La taille des premiers camées remonte à plus de 4 000 ans avant Jésus Christ. En Mésopotamie, on se sert de cette sculpture en relief sur des bagues pour en faire des sceaux. On le découvre dans la Grèce antique, au IVème siècle représentant alors des scènes mythologiques ou des divinités. Les Romains le mirent à l'ordre du jour en le déclinant de multiples façons comme en collier, boucles d'oreilles, bagues, mais également dans des objets plus importants comme des vases par exemple. On utilise alors énormément les profils féminins car ils sont le symbole de l'éternelle légèreté. Jusqu'au XVIIIème siècle, on les décrit sous le terme de Camaïeux, qui est dérivé de l'italien Cameo; le terme camée ne viendra qu'à la IVème croisade avec le sac de Constantinople le 12 avril 1204, c'était alors considéré comme des joyaux par l'Occident. D'ailleurs, les inventaires royaux contiennent énormément de camées enchâssés dans des montures médiévales. Que ce soit la Renaissance, l'Ancien Régime ou le XIXème siècle, ce bijou a toujours été mis en avant avec, notamment, le "Retour à l'Antique" qui caractérise ces périodes que ce soit sous la forme d'objets de décoration ou de bijoux.

 

CAMEE3

 

La renommée des camées n'étant plus à faire,  ni parler de leur pouvoir rétro, une multitude de faux camées a fait son apparition comme ceux en résine, créé au laser, en pâte polymère ou en porcelaine froide par exemple. Si vous désirez acquérir un authentique camée, il vous faut connaître certaines petites choses. A Naples, on a depuis plusieurs années fait des camées en coquillages. Afin de les différencier des camées en pierre en pierre dure, vous pouvez commencez par regarder le dos. En effet, si le bijou n'est pas monté avec un support à cabochon, celui en pierre dure aura un dos plat alors que celui en coquillage, aura un dos arrondi, comme celui d'un coquillage. Si le camée est enchâssé, essayez d'enfoncer la pointe d'une aiguille fine , la pointe ne s'enfoncera pas dans la pierre dure. De plus, la profondeur et la tonalité des couleurs , strates blanches et roses, ne sera pas la même avec un coquillage sculpté. Vous pouvez également vous trouver en face d'un camée qui sera collé sur une pierre dure. De même, regardez bien la direction où regarde le profil, le véritable camée est tournée vers la droite alors que, de nos jours, la tendance est plutôt un profil vers la gauche ou de face. Si le bijou est en pierre, il sera froid beaucoup plus longtemps dans la main que s'il est en résine par exemple. Un camée a aussi des traits fins, et l'on peut d'ailleurs en dater la période suivant la forme du nez : pendant la période victorienne, le nez est très droit, et orne les bijoux tant des femmes que des hommes avec des motifs mythologiques, bibliques et floraux.; avant le XVIIIème siècle, le profil portait le nez romain. De nos jours, le nez du camée est plutôt contemporain, on pourrait le qualifier de "mignon". AU milieux du XIXème siècle, on le présente entouré d'or ciselé, de pierres précieuses, de perles et même de diamants.

 

DSC03199

 

Comme vous pouvez le voir, le camée continue de séduire que ce soit en collier ou en bracelet. De nos jours, le camée n'est plus seulement le profil d'une femme mais par exemple un squelette de femme pour une gothique, la représentation d'une rose ou d'un animal... En ce qui concerne les visages, vous avez un large choix allant du fameux visage féminin jusqu'aux personnes célèbres; de quoi satisfaire à toutes les envies et permettre ainsi à chacun de trouver son bonheur.  En fait, on porte le camée qui nous ressemble le plus, celui avec lequel on a le plus d'affinité. Alors, quel camée allez-vous porter pour embellir vos tenues et charmer votre entourage ?