Je vous propose aujourd'hui de découvrir une nouvelle histoire. En effet, la mode est un éternel recommencement où chaque époque retrouve des choses qui fûrent déjà portées dans d'autres périodes historique.... Aujourd'hui, je vous propose de découvrir l'histoire du ras du cou, ou aussi appelé collier de chien....

 

RAS COU MILLE FLEURS

 Les tous premiers ras cou que l'on trouvent datent de la période Mésopotamique ou de l'Egypte ancienne, ils servaient alors d'amulettes en protégeant une partie sensible du corps. Ils étaient alors en perles ou en coquillages quand ils étaient fins ou en plaques d'or émaillés ou recouverts de pierreries quand ils étaient des plastrons. Ils pouvaient alors représenter des oiseaux aux ailes ouvertes.

 

RAS COU1

 

Ensuite, il refait son apparition au XIVème siècle dans les familles royales. On peut notamment voir un magnifique ras cou en perles orné de l'initiale de son nom en or, entourant délicatement le cou de la reine Anne de Bolayne, épouse du tristement roi Henry VII d'Angleterre. Elle était sa deuxième épouse et finit décapitée en 1536 sous l'accusation d'inceste et d'adultère...

 

RAS DU COU2

 

 

Le ras cou refait son apparition en France, sous le règne de Louis XVI. En effet, quelques temps avant la révolution, on peut voir Marie Antoinette porter des ras cou souvent en tissus ornés de dentelles et d'un noeud lors de ses promenades à son hameau où elle aimait jouer les bergères. Lors des soirées ou de sa présence à Versailles, le ras cou est couramment une double rangée de perles.

 

RAS COU3

A la fin de la péiode de la Terreur, qui signifie également la fin de la Révolution Française, une mode naît en Europe avec ce qui est appelé "les bals des victimes". Les familles et proches de ceux qui ont été guillotinés mais à qui la Révolution à restitué les biens, donnent de grands bals . Les hommes portent alors un brassard noir ou un vêtement de deuil et les femmes une robe d'inspration gréco-romaine, les pieds nus, les cheveux relevés ou coupés, et un fin ruban rouge autour du cou, ressemblant ainsi aux femmes partant à la guillotinne.

 

RAS COU4

 

En Angleterre, il refait son apparition au XIXème siècle pour permettre à la reine Alexandra du Danemark de cacher une cicatrice à la gorge. A ce moment, le ras cou est large, souvent de plusieurs rangs de perles. Il permet à la noblesse ainsi qu'à la royauté de cacher les marques sur le cou. 
Toutefois, durant la même période, les protituées et les danseuses, souvent entretenues par de riches mécènes, portent un ras cou composé d'un fin ruban juste noué sur le côté.

 

ras cou7

 

 

Entre les annés 1920 et 1930, le ras cou devient le collier de chien. Le joallier René Lalique (1865-1945) crée des ras cou montant, parmi tout ses bijoux. Il n'hésite pas à utiliser diverses matières comme la corne, l'ivoire, le verre, pierres semi-précieuses, émail, etc. Il est d'ailleurs surnommé le étant l'inventeur du bijou moderne, marquant ainsi la période de l'Art Nouveau et de l'Art Déco. La guerre de 1939-1945 provoque la disparition de cette mode qui reviendra un peu en 1947 avant de retomber dans l'oubli.

 

RAS COU6

 

En 1990, le ras cou revient à la mode. Il orne le cou de beaucoup de stars, hommes ou femmes, et devient l'emblème de nombreux mouvements de mode comme dans le style Punk où il s'orne de clou sur une large bande de cuir. 

En fait, c'est le style de collier pouvant être très sage en fin ruban de tissu ou beaucoup moins sage, avec une conotation beaucoup plus sado-maso quand il ressemble à un "collier de chien"....