12-09-12-31644_1

Voilà mon ordi enfin réparé^^... Ca me manquait de ne pas avoir pu vous parler durant ces quelques jours^^... Et oui^^, j'ai pris l'habitude de communiquer avec vous tous les jours; donc ça me manque quand je ne peux pas le faire.... Aujourd'hui, je cotinue l'histoire des perles en vous racontant l'histoire des perles de Turquie....

 

En raison de sa situation géographique, la Turquie a subi, au cours des siècles, l'influence des empires qui ont successivement occupé ses territoires et a su profiter de sa position au croisement des routes commerciales afin d'utiliser au mieux tissus et métaux pour réaliser des broderies ou des bijoux.

Bien que la broderie au fil (soie, coton, or ou argent) ait toujours été le moyen le plus répandu d'enrichir les textiles, on a découvert des broderies enrichies de perles datant de 2 000 avant jésus Christ. mais c'est surtout au XIXème siècle que la broderie, de plus en plus raffinée, à incorporé des perles de verre, de nacre et de corail dans les motifs populaires des objets destinés aux classes aisés. Dès le début du XXème siècle, et encore de nos jours, la broderie de perles fut enseignées aux prisonniers.Les premières réalisations, faites par les prisonniers de la 1ère guerre mondiale, sont très recherchés par les collectionneurs. Les prisonniers utilisaient toujours différentes techniques : le filet, le crochet, et le tissage sur métier.

 

costumes-turquie-marmara-trakya-09

Pour le filet, les perles sont enfilées sur des fils qui sont noués pour former une résille, les changements de couleurs des perles formant les motifs. Cette technique produit des objets plats comme des bourses.

Le crochet permet de travailler en relief les petits animaux, comme les serpents et les lézards, vendus en quantité.

Le tissage est surtout utilisé pour fabriquer de petites amulettes.

 

15364310

L'intérêt grandissant pour les danses orientales a entrainé une production plus importante des accessoires en perles destinés à l'exportation.