corail-gorgone_m

Je travaille diverses matiéres dans mes créations, du coton au verre en passant par le fil d'alu ou les perles de rocailles... Pourtant, il existe une sorte de perle que j'hésiterai toujours à travailler, ce sont les perles de corail.... J'adore leur beauté mais savoir que certains détruisent des fonds marins dans le seul but de se faire de l'argent me bloque un peu....Je sais, je sais.... On veut tous gagner de l'argent.... Mais bon.... (et oui.... Sans doute des restes de mon côté hippie lol^^).... Mais je vais vous en conter l'histoire^^....

Au temps de la préhistoire, déjà, on connaissait le corail puisque l'on a trouvé des garnitures et des incrustations d'objets dans des tombes celtes de l'âge récent du fer....Durant l'époque romaine, des centres de travail du corail se trouvaient à Smyrne et à Magnésie, en Asie Mineure.

Les Anciens l'appelaient Arbre des eaux et lui accordaient le pouvoir de protéger du mauvais oeil, de donner confiance en soi, de préserver des mauvais génies, de faire cesser les tempêtes ainsi que les orages et de stopper les hémmoragies. On lui attribuait également la possibilité d'éloigner les peurs paniques, les cauchemards, de soigner les maladies des yeux ainsi que de faciliter la sortie des dents chez les bébés (Adeline^^.... J'ai trouvé la solution pour ton petit trésor^^....) ... Et, selon une légende greque, ce serait les gouttes de sang versées par la tête de Méduse quand Percée la lui a tranchée....

perles-tubes-en-corail-rouge

On pensait que le corail était une plante pétrifiée mais l'on sait, depuis le XVIIIème siècle, que ce sont des organismes vivants... On le pêchait alors avec de lourdes croix en fer lestées d'un filet dans lequel s'accrochait les branches de corail. Aujourd'hui, ce sont des dragueurs spéciaux ou des plongeurs, équipés de bouteilles, qui descendent jusqu'à 100 mètres de profondeur... En sachant que le corail a besoin de 250 ans pour atteindre sa taille adulte, il est compréhensible que celui-ci se raréfie et devienne de plus en plus cher...

Au temps de l'inquisition, le corail était travaillé en Italie, près de Naples, sous le contrôle de l'Eglise... Il fût peu à peu accessible à tous et, au XVIIIème siècle, des milliers d'ateliers créaient perles et bijoux... Bien que le corail provienne aujourd'hui surtout d'Orient, cette région d'Italie est toujours spécialisée dans ce travail fin et précis...

taillerie-corail-artisanat

Les branches de corail brut sont trempés dans de l'acide chlorydrique afin de dissoudre le calcaire qui les entoure, puis sont débités pour en tirer le meilleur parti. Chaque tronçon est alors poli à la pierre ponce et à l'eau, voire sculpté afin de devenir un joli branchage, une perle, un camée... Parmis les bijoux les plus célèbres, il y avait la parure de Marguerite de Savoie, composée de coraux pêchés dans la baie de Naples.... Ou, plus récemment, celle de Farida d'Egypte réalisée en 1938 par les ateliers Ascione de Naples.

220px-Parure_realizzata_per_la_regina_Farida_d'Egitto_(1934)

Voilà la belle histoire des perles de corail... Ce cadeau de la nature si précieux et si beaux.... Personnellement, si je devais travailler du corail, je veillerai que les tronçons soient anciens afin de ne pas prélever le peu qui restent dans les océans ou alors j'utiliserai le corail mort et donc blanc que l'on peut trouver teinté également... Pour le différencier du corail vivant, donc rouge, il suffit de regarder les trous se trouvant dans les branches; si on aperçoit du noir, il y a de fortes chances pour que ce soit du corail teinté....